Consultation citoyenne


Une consultation citoyenne inédite par son ampleur : « Comment mieux prendre soin de nos aînés ? »

Pour permettre à tous les Français de faire part de leurs propositions autour de la question « Comment mieux prendre soin de nos aînés ? », la concertation Grand âge et autonomie s’appuie sur la plateforme Make.org. Cette large consultation citoyenne lancée dès le 1er octobre à l’adresse
grande-consultation-aines.make.org a pour objectif de mobiliser massivement la société sur cet enjeu.

La plateforme citoyenne Make.org permet, grâce à une solution digitale de consultation massive, de faire participer plusieurs millions de citoyens. Chaque citoyen peut se prononcer sur les propositions faites par d’autres citoyens, et proposer à son tour sa propre idée.

Des groupes d’expression pour écouter la parole des personnes âgées, aidants et professionnels

L’objectif de cette démarche est de donner la parole aux personnes âgées prises en charge en établissements ou à domicile, à leurs familles, aux aidants et aux professionnels du secteur médico-social (aide-soignants, kinésithérapeutes, infirmières à domicile…).

Entre novembre 2018 et janvier 2019, près de 60 personnes participeront à des entretiens individuels et à des groupes d’expression pour faire part de leurs besoins, attentes et idées. La matière recueillie dans ces instances viendra éclairer et nourrir les forums régionaux et les 10 ateliers. Ils seront amenés dans une seconde étape à s’exprimer sur les propositions formalisées par les ateliers.

Au niveau régional : des forums pour faire remonter les attentes et les analyses des acteurs locaux

Plusieurs forums seront organisés en France métropolitaine et en outre-mer par les agences régionales de santé, avec l’appui des caisses d’assurance retraite et de santé au travail.

Ces forums s’échelonneront entre décembre 2018 et janvier 2019 pour permettre aux acteurs locaux de s’exprimer et de livrer leur analyse. Institutionnels, opérateurs du système d’aide et de soin, associations de bénéficiaires et d’aidants seront ainsi sollicités pour faire part de leurs difficultés et leurs besoins, de leurs demandes à l’égard des pouvoirs publics mais aussi partager idées et bonnes pratiques. Ainsi, plusieurs centaines de spécialistes et d’acteurs locaux participeront à ces forums qui viendront nourrir le travail des 10 ateliers thématiques.