31 mai 2016 : journée mondiale sans tabac

Avec près de 80 000 morts par an, le tabagisme est la première cause de mortalité évitable en France. En 2014, 28 % des 15-75 ans et 32,5 % des adolescents de 17 ans fumaient quotidiennement.
La Journée mondiale sans tabac, organisée ce mardi 31 mai, est l’occasion de rappeler à chacun le danger mortel que représente le tabac.

Le ministère des Affaires sociales et de la Santé a déployé un arsenal de mesures important, notamment le triplement du remboursement des substituts nicotiniques comme les patchs, le pictogramme « femme enceinte » sur le paquet de cigarettes ou encore l’interdiction de fumer dans les aires de jeux pour enfants pour lutter contre le tabagisme.

Aujourd’hui, de nouvelles mesures, notamment l’arrivée du paquet neutre ou encore l’interdiction des arômes et additifs (par exemple les capsules mentholées), marquent une nouvelle étape.

La ministre a par ailleurs annoncé la création d’un fonds de prévention du tabagisme, doté dès cette année de 32 millions d’euros.

Enfin, pour inciter chacun à se mobiliser, le ministère des Affaires sociales et de la Santé et Santé publique France lancent de deux grandes campagnes de communication :

  • du 23 mai au 30 juin 2016, une campagne d’affichage, en radio et sur Internet pour lutter contre les idées reçues relativisant l’impact du tabac sur la santé et encourager le recours à Tabac Info Service ;
  • en novembre 2016, « Moi(s) sans tabac », une campagne conçue comme un défi collectif pour inciter le plus grand nombre de fumeurs à arrêter de fumer pendant 30 jours. Cette campagne est inspirée de l’initiative anglo-saxonne « Stoptober » et constituera ainsi la 1ère grande expérience de marketing social en France.

Par ailleurs, Marisol Touraine reçoit cette année, à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, le fameux prix de l’OMS pour la lutte contre le tabac, plus haute distinction de l’OMS en matière de lutte contre le tabagisme.

Pour en savoir plus