Conseil stratégique des industries de santé (CSIS) : 14 mesures pour encourager le développement industriel et l’innovation

La 7ème réunion du Conseil stratégique des industries de santé (CSIS) s’est tenue ce matin à l’hôtel de Matignon en présence de Manuel Valls, Premier ministre, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, de Matthias Fekl, chargé du Commerce extérieur, de la promotion du Tourisme et des Français de l’étranger, et de Thierry Mandon, secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

A cette occasion, 14 mesures, réparties en 4 orientations stratégiques, ont été présentées dans les domaines de l’innovation, de la production, de la recherche (avec les essais cliniques et l’accès aux bases de données) et du renforcement du dialogue entre l’Etat et les industries de santé.

Les orientations du 7ème CSIS répondent aux défis auxquels sont confrontées ces industries…

  • en accordant une place prééminente à la diffusion des innovations et à la prise en compte de leurs bénéfices économiques et organisationnels sur le système de santé  : cette mesure répond à l’impératif des industries de santé de bénéficier de leurs efforts majeurs de R&D et de les amplifier, et aux enjeux des pouvoirs publics d’amélioration de l’état de santé de la population et de soutenabilité budgétaire ;
  • en prenant les orientations nécessaires à une utilisation améliorée de l’appareil productif pour conserver le savoir-faire et l’avance technologique française, et le transformer en facteur de compétitivité hors coût favorable tant à l’économie française qu’à ses investisseurs industriels ;
  • en s’engageant pour le renforcement de la place de la France dans la recherche clinique, via l’amélioration des délais et de la concertation des acteurs impliqués, au bénéfice des patients et de la sécurité sanitaire ; l’attention portée à la place et à la qualité de l’expertise contribuera à la confiance entre les différents acteurs ;
  • en saisissant l’opportunité de faire de la France un leader dans les données de santé, alors que l’explosion de la quantité de données électroniques générées dans le monde permettra de mieux analyser ou de prédire les déterminants de santé (génétique, épigénétique…) ; cette dynamique porte de grandes promesses dans les domaines de la recherche prédictive, de l’épidémiologie, de l’alerte sanitaire, de la santé publique et enfin de suivi des traitements en conditions réelles d’utilisation ;
  • en s’appuyant sur un dialogue État-Industrie renouvelé, propice à une dynamique commune entre les pouvoirs publics et les industriels de santé en vue de renforcer un secteur stratégique pour la compétitivité française.

Certaines de ces mesures seront mises en œuvre par le Comité Stratégique de filière Industries et technologies de santé, CSF, dans le cadre de la complémentarité des deux instances.

pdf Consulter le rapport du CSIS Téléchargement (1.4 Mo)