Marisol Touraine lance un groupe de réflexion sur le big data en santé

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, a lancé aujourd’hui un groupe de réflexion sur le big data en santé.

A cette occasion, la Ministre a rappelé l’importance du big data dans le domaine de la santé, pour mieux comprendre les maladies, mieux accompagner les patients et mieux anticiper les crises sanitaires.

Pour approfondir les travaux du ministère chargé de la santé et des affaires sociales sur ce sujet, Marisol Touraine a souhaité un cycle d’échanges avec ce groupe, constitué d’experts aux compétences complémentaires, sur quatre questions :

  • "Le big data pour quels usages ?", dont la réflexion sera menée par :
    • Benjamin SARDA, Directeur Marketing d’Orange Healthcare
    • Catherine DUCLOS, Laboratoire d’Informatique Médicale et d’Ingénieurie des Connaissances en e-santé (LIMICS), professeure à Paris VI et Paris XIII
  • "Quels sont les aspects éthiques et juridiques que soulève le big data en santé ?", dont la réflexion sera menée par :
    • Le Conseil consultatif national sur l’éthique [pour les aspects éthiques]
    • La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) + Laure BEDIER, directrice des affaires juridiques de l’AP-HP [pour les aspects juridiques]
  • « Quelles infrastructures doivent être mises en place pour permettre l’essor du big data en santé » ?, dont la réflexion sera menée par :
    • Gilles COPPIN, directeur du Laboratoire-STICC du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) & Institut Mines-Télécom,
    • Mathias HERBERTS, entrepreneur, lauréat des trophées de l’innovation
  • "Quel modèle économique et sociétal doit-on privilégier pour mieux intégrer le big data en santé ?", dont la réflexion sera menée par :
    • Béatrice FALISE-MIRAT, déléguée générale du pôle de compétitivité Medicen
    • Cyrille DELPIERRE, chercheur à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM)

Ces travaux sont coordonnés avec l’aide de Thomas Lefèvre, médecin à l’hôpital Jean Verdier (Médecine légale, AP-HP), chercheur à l’Université Paris 13 (Iris - Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux).

« Le numérique s’immisce dans chacun de nos gestes quotidiens et change nos manières de nous déplacer, de consommer, de décider, de nous soigner » a déclaré Marisol Touraine, ajoutant qu’elle souhaite : « approfondir notre réflexion sur le big data en santé ». Elle a également remercié les membres du groupe pour leur engagement auprès d’elle sur ce sujet d’avenir.

Le groupe de réflexion sur le big data en santé doit rendre les conclusions à la ministre à la fin de l’année 2016.
Le format de cette restitution sera arrêté, dans les prochaines semaines, sur proposition du groupe de réflexion.

- Retrouvez le discours de Marisol Touraine