Fonds documentaire de la Fondation nationale de gérontologie (FNG)

Une solution d’avenir pour pérenniser et valoriser le fonds documentaire de la Fondation nationale de gérontologie (FNG)

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes et Laurence Rossignol, secrétaire d’État chargée de la famille, de l’enfance, des personnes âgées et de l’autonomie annoncent le partenariat original qu’elles ont porté en lien avec Paulette Guinchard, présidente de la FNG et la sociologue Anne-Marie Guillemard permettant de sauvegarder le fonds documentaire de la Fondation.

Créée en 1967 à l’initiative de Pierre LAROQUE, la fondation nationale de gérontologie (FNG) a cessé ses activités fin 2013. Grâce à la mobilisation des membres fondateurs, les opérations liées à la dissolution de la FNG ont été gérées dans les meilleures conditions possibles tant au niveau des salariés de la fondation que de la continuité de certaines activités comme la revue « Gérontologie et société » désormais publiée par la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV).

Il restait à trouver une solution d’avenir pour l’important fonds documentaire de la FNG qui a rassemblé, sur près de 50 ans, des documents dans une approche transversale et pluridisciplinaire autour des questions de vieillissement et de vieillesse.

Sous le pilotage du ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, et en lien avec le bureau de la FNG, un projet a émergé pour aboutir aujourd’hui à une solution partenariale originale s’inscrivant dans l’esprit du projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement qui sera adopté avant la fin de l’année 2015.

L’Institut National de l’Audiovisuel (INA) a repris une partie des supports audiovisuels du FNG pour les numériser et les mettre à la disposition du grand public.

Concernant les documents papiers, un partenariat entre l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP) et l’Ecole Pratique des Hautes Etudes via son Institut Transdisciplinaire d’Etude du Vieillissement (EPHE-ITEV) a permis d’établir une sélection des ouvrages, revues, collections… uniques et non disponibles dans des bases de données ou des centres documentaires.

L’approche pluridisciplinaire de ce travail de sélection a été appuyée par le Groupe de recherche « Longévité et Vieillissements ».

Cette première sélection est désormais localisée au sein des locaux parisiens de l’EHESP qui seront prochainement regroupés sur le site de Paris-Nord Aubervilliers. Un travail de rénovation, traitement documentaire et valorisation de ces documents va alors s’engager avec comme cible la mise à la disposition auprès des chercheurs, étudiants, professionnels mais aussi du grand public.

Le reste du fonds a été repris par l’Université de Rouen qui souhaite engager, avec le soutien financier de la CNSA, un projet de recherche en gérontologie sociale à partir des documents repris.

La totalité du fonds documentaire de la FNG est ainsi sauvegardé.

Les repreneurs souhaitent désormais engager un partenariat visant à assurer la complémentarité et la cohérence de leurs travaux de valorisation des documents préservant ainsi la logique de fonds dédié.

Marisol TOURAINE et Laurence ROSSIGNOL saluent l’engagement des acteurs institutionnels (EHESP, EPHE-ITEV, INA, Université de Rouen, AP-HP et CNSA) ainsi que la mobilisation des chercheurs et professionnels de la gérontologie notamment de la sociologue Anne-Marie Guillemard, Professeur émérite de l’Université Paris Descartes Sorbonne qui ont permis de faire aboutir cette solution.