Intervention de Marisol Touraine : Conférence de presse – G7 santé de Kobe - 11 septembre 2016

[/Seul le prononcé fait foi/]

Mesdames et messieurs,

Je voudrais d’abord remercier mon homologue japonais pour la qualité de nos échanges ces deux derniers jours. La France se réjouit de la mobilisation constante du Japon pour que la santé publique soit une priorité internationale.

Je veux insister sur un point, parce qu’il est la priorité de la France pour ce G7 : le défi pour nos systèmes de santé des prix élevés des innovations de rupture.

À l’initiative du Président de la République François Hollande, les chefs d’Etat et de gouvernement nous ont confié cette question fondamentale : comment concilier la promotion de l’innovation, l’accès de tous aux médicaments et la soutenabilité des systèmes de santé ?

La question de l’accès aux médicaments innovants concerne tous les pays, sans exception : parce que tous les pays, sans exception, sont confrontés au risque d’avoir des médicaments innovants inaccessibles car trop chers ! Je veux le redire solennellement : nos actions nationales, aussi fortes soient-elles, ne suffiront pas, et c’est collectivement qu’il nous faut travailler. Je me réjouis que des jalons importants aient été posés : une coopération internationale se met en place et un calendrier a même été arrêté.

Ici, nous avons demandé à l’OCDE de faire un diagnostic de la situation et de nous proposer des actions. Nous pourrons nous retrouver pour les examiner lors de la prochaine réunion ministérielle de l’OCDE, à Paris, en janvier 2017 ; et je suis certaine qu’une fois encore, cette question fera l’objet d’avancées, parce qu’il en va de l’avenir de nos systèmes de santé, comme de l’avenir du financement de l’innovation.

Je vous remercie.

pdf Le discours au format PDF Téléchargement (508.7 ko)

— >En savoir plus : lire l’article "Marisol Touraine participe, les 11 et 12 septembre, au G7 santé de Kobe"