Vous êtes professionnel de santé

Durant le déconfinement, votre rôle est essentiel à la fois dans le retour aux soins de la population et la limitation de l’épidémie.

Que vous soyez un professionnel de santé libéral, salarié ou hospitalier, médecin ou soignant, vous contribuez à la réussite de la stratégie de limitation de l’épidémie et de retour aux soins des patients qui le nécessitent.

En cabinet, maison ou centre de santé, votre rôle est central pour réévaluer l’état de santé des patients. Lors des 2 mois de confinement, de nombreuses activités médicales ont été interrompues et des personnes ont renoncé aux soins : vous êtes donc invité à les recontacter, avec une attention toute particulière pour les publics vulnérables ou atteints de pathologies chroniques. Si vous êtes médecin généraliste, vous pouvez pour cela proposer une consultation complexe dite "bilan et vigilance" pour évaluer l’impact du confinement sur la santé de ces patients et les conseiller sur les mesures de protection à adopter dans le cadre du déconfinement. En outre, vous êtes responsable du diagnostic, du premier niveau de contact-tracing et de la prescription des mesures d’isolement pour les patients positifs au Covid-19 (voire de quatorzaine pour leurs cas contacts). Cela, avec le renfort des infirmiers pour réaliser les tests PCR et des professionnels de biologie pour les analyser.

A l’hôpital ou en clinique, la gestion de la crise, nécessairement coordonnée entre établissements, s’adaptera à la situation de votre territoire sous la supervision de l’agence régionale de santé (ARS). Les activités de soins pourront donc être reprogrammées en conciliant 2 impératifs : la réduction des pertes de chances pour les patients et la possibilité de réactiver rapidement des capacités de prise en charge pour le Covid-19, notamment en réanimation.

Durant la phase aigüe de l’épidémie, de nombreuses coopérations se sont nouées entre professionnels, souvent encouragées par des dispositifs dérogatoires pris par le ministère dans l’intérêt de tous et qui pourront être prolongés : élargissement des professionnels autorisés à téléconsulter et télésoigner, assouplissement de l’hospitalisation à domicile (HAD), dispositifs d’appui aux EHPAD, autorisations exceptionnelles d’activités de soins, organisation de la psychiatrie renforcée en ambulatoire

Pour vous permettre de vous repérer, le ministère met à votre disposition les documents utiles à l’organisation des soins en libéral et en établissement de santé.