Foire aux questions : réponses clés

Réponses clés

Depuis le 18 janvier, la vaccination est accessible aux personnes de plus de 75 ans et aux personnes atteintes de pathologies à très haut risque face à la Covid-19.
Si vous êtes concerné, consultez notre document d’information :

pdf Informations à destination des personnes éligibles à la vaccination contre la (...) Téléchargement (1.6 Mo)

Qui peut être vacciné dès à présent ?

Sont concernés dès maintenant :

- Les résidents en EHPAD et USLD

- Les personnes âgées de 75 ans et plus qui ne sont pas en établissement

- Les personnes vulnérables à très haut risque telles que définies par le conseil d’orientation de la stratégie vaccinale pourront également se faire vacciner (plus d’informations ici)
Il s’agit des personnes :

  • atteintes de cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ;
  • atteintes de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés ;
  • transplantées d’organes solides ;
  • transplantées par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ;
  • atteintes de poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes ;
  • atteintes de certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection (liste spécifique établie par le COS et les filières de santé maladies rares) ;
  • atteintes de trisomie 21.
    Ces personnes devront avoir une prescription médicale de leur médecin traitant pour bénéficier de la vaccination sans critère d’âge.

- Les personnes âgées séjournant dans les établissements de santé et en services de soins de suites et de réadaptation

- Les personnes âgées hébergées en résidences autonomie, résidences services et autres lieux de vie spécialisés, ainsi que dans les foyers de travailleurs migrants

- Les personnes de 50 à 74 ans inclus atteintes d’au moins une comorbidité. Elles peuvent être vaccinées chez leur médecin de ville ou dans leurs structures de soins, notamment à l’hôpital (la liste des comorbidités concernées est disponible ici)

- Les résidents de 60 ans et plus dans les foyers de travailleurs migrants

- Les personnes en situation de handicap vulnérables hébergées en maisons d’accueil spécialisées et foyers d’accueils médicalisées

- Les professionnels de santé et les professionnels du secteur médico-social, les aides à domicile intervenant auprès de personnes âgées et handicapées vulnérables, les ambulanciers et les sapeurs-pompiers

La liste précise des professions concernées est disponible en cliquant ce lien

Les professionnels concernés actuellement :

Les particuliers concernés actuellement :

Où dois-je me rendre pour me faire vacciner ?

La stratégie vaccinale est progressive et concerne dans un premier temps des populations prioritaires. Si vous êtes concernés par la vaccination, il convient de vous diriger auprès des structures suivantes :
- Vous êtes une personne âgée en EHPAD ou USLD : vous n’avez pas besoin de vous déplacer, la vaccination aura lieu au sein de votre établissement.
- Vous êtes un professionnel exerçant dans un établissement de santé : vous n’avez pas besoin non plus de vous déplacer, vous serez vacciné au sein de l’établissement où vous travaillez.
- Vous êtes un professionnel de santé de ville, professionnel du médico-social, pompier, ambulancier, aide à domicile : vous pouvez vous rendre dans un centre de vaccination. Pour les professionnels de santé travaillant dans ces établissements, ils peuvent se faire vacciner en centre de vaccination. À la marge, ils peuvent se faire vacciner dans l’établissement dans lequel ils travaillent, le jour où la vaccination a lieu dans leur structure et si des doses surnuméraires persistent.
Toutes les indications sur les lieux de vaccination se trouvent sur www.santé.fr
- Vous êtes une personne âgée de plus de 75 ans hors établissement : vous pouvez vous faire vacciner dans les centres de vaccination ou chez un médecin de ville (spécialiste ou médecin généraliste).
- Vous êtes une personne vulnérable à très haut risque, telle que définie par le conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, vous pouvez vous faire vacciner au sein des services où vous êtes suivi, si cela est possible, ou dans les centres de vaccination ouverts partout en France.
Dans ce cas particulier, les personnes doivent préalablement avoir une prescription médicale de leur médecin traitant (plus d’informations ici).
- Si vous avez entre 50 et 74 ans inclus et que vous êtes atteint d’une comorbidité, vous pouvez vous faire vacciner chez un médecin de ville ou dans votre structure de soins, notamment à l’hôpital.

Suis-je obligé de me faire vacciner ?

Non le vaccin n’est pas obligatoire et aucune preuve de vaccination n’est exigée. De plus, le consentement de la personne à la vaccination est obligatoire et est recueilli en amont de la vaccination.

Les personnes ayant déjà contracté la Covid-19 doivent-elles recevoir une seule dose du vaccin ?

Selon l’état des connaissances, il est démontré que les personnes ayant déjà été infectées conservent une mémoire immunitaire. Cela a conduit la HAS à recommander de n’injecter qu’une seule dose aux personnes ayant été infectées, quelle que soit l’ancienneté de l’infection.
La dose unique de vaccin jouera ainsi le rôle de rappel.

Cependant, les personnes présentant une immunodépression avérée (en particulier celles qui reçoivent un traitement immunosuppresseur) doivent recevoir deux doses de vaccin, après un délai de 3 mois après le début de l’infection.

Quelles sont les questions qui me sont posées avant la vaccination ?

Sur place, un médecin ou tout autre soignant vous posera quelques questions ou vous fera remplir vous-même un questionnaire très simple visant à vérifier que vous pouvez être vacciné normalement.

Les questions, en résumé, sont les suivantes :
- Avez-vous eu la Covid-19 au cours des 3 derniers mois ?
- Avez-vous été vacciné contre la grippe ces 2 dernières semaines ?
- Souffrez-vous d’allergies graves ?
- Avez-vous de la fièvre ou d’autres symptômes ?
- Avez-vous été en contact avec un cluster très récemment ?
- Êtes-vous enceinte ?

Comment se passe la vaccination pour les 75 ans et plus (hors établissement) ?

Si vous avez 75 ans ou plus, vous êtes d’abord libre d’aller consulter votre médecin pour lui poser toutes vos questions et vérifier que vous pouvez être vacciné. Mais vous pouvez aussi aller directement dans le centre de vaccination, sans aller d’abord chez votre médecin.

Une fois dans le centre, un questionnaire sera à remplir. Ensuite, vous serez invité à vous faire vacciner directement, par un médecin, un infirmier ou tout autre soignant habilité à le faire. Il s’agit d’une injection intramusculaire, dans l’épaule le plus souvent, comme la plupart des vaccins. Puis, vous serez invité à rester 15 minutes sur place par mesure de sécurité. Cette opération devra être recommencé pour le « rappel » 28 jours plus tard . Ainsi, vous serez protégé contre les formes graves de Covid-19.

De plus, depuis le 2 mars vous pouvez également vous faire vacciner par le vaccin AstraZeneca chez un médecin de ville (spécialiste ou médecin généraliste).

Si vous n’est pas en mesure de vous déplacer, renseignez-vous auprès de votre mairie ou de votre Conseil départemental. Les acteurs locaux développent des solutions pour apporter le vaccin au plus près des personnes peu mobiles. Il peut s’agir de centres mobiles de vaccination, d’équipes mobiles de vaccination ou encore de bus de vaccination.

Dois-je venir avec des documents particuliers ?

Une pièce d’identité et votre carte vitale pour pouvoir donner votre numéro de sécurité sociale.

Depuis le 28 janvier, un étranger pourra se faire vacciner en centre de vaccination même s’il ne dispose pas d’une carte vitale.

Par ailleurs, si vous disposez d’une preuve d’un résultat antérieur positif à la COVID-19, vous pouvez la présenter lors de votre premier rendez-vous. Après votre entretien médical, il pourra vous être proposé de procéder à votre vaccination en une seule dose de vaccin au lieu de deux.

Qui contacter pour obtenir un rendez-vous dans un centre ?

Plusieurs moyens se présentent à vous.
- Vous pouvez effectuer la prise de rendez-vous en ligne, directement sur la plateforme du centre de vaccination le plus proche de chez vous ou via le site www.sante.fr (7j/7 et 24h/24).
Le site www.sante.fr vous redirige vers la fiche du centre de vaccination le plus proche et vous permet d’accéder à la plateforme de rendez-vous en ligne dédiée à ce centre.
- Il est conseillé de vous orienter en priorité vers les dispositifs locaux mis à votre disposition pour aider à la prise de rendez-vous, comme les plateformes téléphoniques départementales ou régionales.
- Si besoin, faites-vous accompagner dans cette démarche en ligne par vos proches.
- En cas de difficulté, vous pouvez contacter le numéro vert national (0800 009 110) pour être redirigé vers le standard téléphonique du centre le plus proche ou obtenir un accompagnement à la prise de rendez-vous.

Comment s’organisera mon second rendez-vous ?

Le centre de vaccination ou votre médecin vous indiquera la date de votre second rendez-vous, 28 jours après le premier (ou 9 à 12 semaines pour le vaccin AstraZeneca).
Sachez que lorsque vous prenez un rendez-vous pour une première injection, la date de la seconde injection est d’ores et déjà réservée dans le système de réservation du centre.

Concernant les personnes pour qui la deuxième dose n’est pas recommandée : le rendez-vous pour la deuxième injection est automatiquement généré et sera annulé quand la possibilité de ne recevoir qu’une injection pour être vacciné vous sera confirmée.

Combien de temps après la seconde injection, est-on protégé des formes graves de Covid-19 et combien de temps dure l’immunité accordée par les vaccins ?

Selon l’ANSM et le RCP (résumé des caractéristiques du produit) des vaccins, l’efficacité vaccinale est obtenue 7 jours après la deuxième injection du vaccin Pfizer-BioNTech et 14 jours après la deuxième injection de vaccin Moderna chez des sujets indemnes d’infection antérieure au SARS CoV-2.

Concernant la durée de l’immunité, les informations disponibles à ce jour ne permettent pas de donner de réponse précise à cette question. Ceci, à la fois par manque de recul, et parce que cette immunité pourrait être prolongée par des rappels vaccinaux.

Où sont les centres de vaccination ?

Vous pouvez trouver le centre de vaccination le plus proche de chez vous, en allant sur le site www.sante.fr ou en appelant le numéro national 0800 009 110 (tous les jours, de 6h à 22h). Par ces deux moyens, vous pouvez également prendre rendez-vous.

Vous pouvez aussi vous renseigner auprès de votre médecin traitant ou sur le site de l’agence régionale de santé de votre région.

Quel est le numéro national ?

Le numéro est le 0800 009 110. Lorsque vous appellerez, vous aurez à taper votre code postal, pour être mis en contact automatiquement avec le numéro de téléphone d’un centre près de chez vous.

Sélectionné par l’État comme partenaire pour la prise de rendez-vous pour se faire vacciner, Doctolib va-t-il utiliser nos données personnelles ?

Les données des utilisateurs de Doctolib sont sécurisées, utilisées exclusivement pour la prise de rendez-vous et sont la propriété des patients. Cette entreprise française, dont les services sont largement utilisés par les Français pour la prise de rendez-vous médicaux, a développé un système identique pour équiper des sites de vaccination en Allemagne début janvier 2021.

Pourra-t-on se faire vacciner à domicile ?

Le sujet de la vaccination à domicile des personnes âgées trop fragiles pour se déplacer vers un centre de vaccination est actuellement en cours d’organisation dans chaque département, notamment avec des équipes mobiles et des centres itinérants. Renseignez-vous auprès de votre mairie pour en connaître les modalités.

Peut-on se faire vacciner dans un autre département que celui dans lequel on réside ?

Il n’y a aucune obligation à se faire vacciner dans le département dans lequel on réside.

Comment se déroule le recueil du consentement ?

Le consentement est recueilli par le professionnel de santé, après que celui-ci ait délivré les informations relatives à la vaccination au patient. Il est recueilli à l’oral.

Le patient peut donner et retirer son consentement à tout moment.

Il n’existe aucun délai minimal ou maximal entre l’information par le médecin et le recueil du consentement. Il n’est pas nécessaire de confirmer son consentement par écrit.

Le consentement doit-il être obligatoirement donné par écrit ?

Le consentement écrit n’est pas exigé pour se faire vacciner. Ce qui est exigé, c’est que la personne qui se fait vacciner ait reçu une information claire, loyale, appropriée et ne s’oppose pas à être vaccinée.

Mes parents sont hors d’état d’exprimer leur consentement, comment est-il alors recueilli ?

Dans le cas où une personne est hors d’état d’exprimer un consentement, les règles habituelles pour tous les actes médicaux s’appliquent. Dans cette situation, la décision est prise après consultation du représentant légal, de la personne de confiance désignée, ou d’une personne de sa famille ou à défaut un de ses proches, ainsi que le prévoient les dispositions du code de la santé publique pour tout acte de soin.

Pour rappel, ces tiers ont vocation à témoigner des souhaits et volontés de la personne. Le témoignage de la personne de confiance l’emporte sur tout autre témoignage (famille, proche, tuteur, mandataire).

Pourquoi ne pas mettre en place un passeport vaccinal pour permettre de lever les restrictions ?

Le débat sur la mise en place d’un passeport vaccinal est un sujet éthique, scientifique et démocratique qu’il est prématuré d’avoir, notamment car nous ne disposons pas encore des données scientifiques consolidées permettant d’affirmer que le vaccin empêche la contagiosité.

Où puis-je trouver les données sur la vaccination ?

Sur data.gouv.fr, en se rendant en bas de la page dans la rubrique « Jeux de données à la une » et en sélectionnant « Données relatives aux personnes vaccinées contre la Covid-19 (VAC-SI) ».
Dans la rubrique « Ressources » en bas de la page, il est alors possible de télécharger les différents fichiers avec le nombre quotidien de personnes ayant reçu une dose (ainsi que ce nombre cumulé), par date d’injection, par sexe, à l’échelle nationale et régionale.