La stratégie vaccinale et la liste des publics prioritaires

La stratégie vaccinale, arrêtée par le ministre des Solidarités et de la Santé, vise à déterminer les personnes prioritaires à la vaccination, en fonction des enjeux de santé publique et de l’arrivée progressive des doses de vaccins.

La stratégie vaccinale mise en place doit nous permettre de remplir trois objectifs de santé publique :

  1. Faire baisser la mortalité et les formes graves de la maladie
  2. Protéger les soignants et le système de soins
  3. Garantir la sécurité des vaccins et de la vaccination

Elle repose sur trois principes :
- Non obligatoire
- Gratuité
- Haute sécurité

Une priorisation des publics

Cette liste suit les recommandations vaccinales émises par la Haute autorité de santé dans ses avis du 27 novembre 2020 et du 2 février 2021.

L’âge de la personne est le facteur de risque de développer une forme grave de Covid-19 le plus important, la Haute autorité de santé a donc recommandé de prioriser les populations cibles vaccinales en fonction de différentes classes d’âge et selon les facteurs d’exposition au virus (ex : vie en collectivité, professionnels du secteur de la santé…).
Par ailleurs, à tranche d’âge égale, les personnes souffrant de comorbidités associées à un risque de développer une forme grave de Covid-19 doivent être vaccinées en premier.

Pour rappel, les vaccins disponibles à cette date n’ont pas d’autorisation de mise sur le marché (AMM) pour les personnes de moins de 18 ans (Moderna, AstraZeneca et Janssen) ou pour les personnes de moins de 16 ans (Pfizer-BioNtech).

Les personnes concernées par la vaccination sont les suivantes :

- L’ensemble des personnes de 55 ans et plus quel que soit leur lieu de vie et leur état de santé (avec ou sans comorbidités) ;

- Les femmes enceintes à partir du deuxième trimestre de la grossesse ;

- Les résidents en établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes et unités de soins de longue durée ou hébergées en résidences autonomie et résidences services ;

- Les personnes de plus de 18 ans souffrant d’une pathologie à très haut risque de forme grave de Covid-19 ;

  • atteintes de cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie,
  • atteintes de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés,
  • transplantées d’organes solides,
  • transplantées par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques,
  • atteintes de poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes,
  • atteintes de certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection (voir la liste),
  • atteintes de trisomie 21.

- Les personnes de 50 à 54 ans inclus souffrant d’une ou plusieurs des comorbidités voir liste plus bas ;

- Les personnes en situation de handicap, quel que soit leur âge, hébergées en maisons d’accueil spécialisées (MAS) et foyers d’accueil médicalisés (FAM) ;

- Les résidents de 60 ans et plus dans les foyers de travailleurs migrants (FTM) ;

- Les professionnels du secteur de la santé et du secteur médico-social appartenant aux catégories suivantes :

  • l’ensemble des professionnels de santé (voir liste plus bas),
  • les autres professionnels des établissements de santé et des établissements et services médico-sociaux (les personnels employés par l’établissement et les personnels d’entreprises prestataires exerçant en continu au sein de l’établissement),
  • les professionnels des résidences services,
  • les professionnels des centres d’hébergement spécialisés pour les personnes atteintes de la Covid-19,
  • les professionnels de l’aide à domicile et les salariés du particulier employeur intervenant auprès de personnes âgées et handicapées vulnérables (recevant l’APA ou la PCH),
  • les prestataires de services et distributeurs de matériel intervenant au domicile des patients,
  • les sapeurs-pompiers professionnels et volontaires,
  • les personnels composant les équipages des véhicules des entreprises de transport sanitaire,
  • les étudiants et élèves en santé au contact des patients,
  • les assistants de régulation médicale durant leurs stages en établissement ou en SMUR,
  • les professions à "usage de titre" reconnues par diverses lois non codifiées (ostéopathes, chiropracteurs, psychothérapeutes, psychologues),
  • les secrétaires médicaux en cabinet de ville et les assistants médicaux,
  • les médiateurs de lutte anti-Covid,
  • les vétérinaires.

- Certains professionnels de 55 ans et plus, bénéficiant de créneaux de vaccination dédiés (voir liste et modalités plus bas).

Les particuliers concernés

Les professionnels concernés

Liste des comorbidités ouvrant droit à la vaccination pour les personnes de 50 à 54 ans inclus

Le 2 mars 2021, la Haute Autorité de santé a publié une actualisation de la liste des comorbidités associées à un risque de forme grave de Covid-19, à partir d’une revue systématique de la littérature scientifique et des travaux conduits sur ce thème.

- Pathologies cardio-vasculaires :

  • hypertension artérielle compliquée (notamment complications cardiaques, rénales et vasculo-cérébrales),
  • antécédent d’accident vasculaire cérébral,
  • antécédent de chirurgie cardiaque,
  • insuffisance cardiaque ;
  • antécédents de coronaropathie.

- Diabète de types 1 et 2 ;

- Pathologies respiratoires chroniques susceptibles de décompenser lors d’une infection virale, notamment :

  • broncho pneumopathie obstructive,
  • insuffisance respiratoire,
  • asthme sévère,
  • fibrose pulmonaire,
  • syndrome d’apnées du sommeil,
  • mucoviscidose.

- Insuffisance rénale chronique ;

- Obésité avec indice de masse corporelle ≥30 ;

- Cancer ou hémopathie maligne ;

- Maladies hépatiques chroniques, en particulier la cirrhose ;

- Immunodépression congénitale ou acquise ;

- Syndrome drépanocytaire majeur ou antécédent de splénectomie ;

- Pathologies neurologiques :

  • maladies du motoneurone,
  • myasthénie grave,
  • sclérose en plaques,
  • maladie de Parkinson,
  • paralysie cérébrale,
  • quadriplégie ou hémiplégie,
  • tumeur maligne primitive cérébrale,
  • maladie cérébelleuse progressive ;

- Troubles psychiatriques ;

- Démence.

Liste des professionnels de santé concernés par la vaccination

Il s’agit des professions de santé définies par le code de la santé publique :

- Les professions médicales

  • médecin,
  • chirurgien-dentiste ou odontologiste,
  • sage-femme

- Les professions de la pharmacie et de la physique médicale

  • pharmacien,
  • préparateur en pharmacie et préparateur en pharmacie hospitalière,
  • physicien médical

- Les auxiliaires médicaux, aides-soignants, auxiliaires de puériculture et ambulanciers

  • infirmier de soins généraux ou spécialisé, infirmier ou infirmière en pratique avancée,
  • masseur-kinésithérapeute,
  • pédicure-podologue,
  • ergothérapeute et de psychomotricien,
  • orthophoniste,
  • orthoptiste,
  • manipulateur d’électroradiologie médicale,
  • technicien de laboratoire médical,
  • audioprothésiste,
  • opticien-lunetier,
  • prothésiste et orthésiste pour l’appareillage des personnes handicapées,
  • diététicien,
  • aide-soignant,
  • auxiliaire de puériculture,
  • ambulancier,
  • assistant dentaire.

- Les conseillers en génétique ;

- Les biologistes médicaux.

Liste de professionnels de 55 ans et plus, bénéficiant de créneaux de vaccination dédiés

Certains professionnels, de 55 ans et plus, considérés comme plus exposés au virus, peuvent se faire vacciner en centre de vaccination, avec le vaccin AstraZeneca, grâce à des créneaux dédiés.

Liste des professionnels prioritaires du secteur public, bénéficiant de créneaux dédiés dès le week-end du 17 et 18 avril 2021 :

- les professeurs des écoles, collèges, lycées ;
- les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM) ;
- les agents au contact des élèves en école, collège, lycée ;
- les accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH) ;
- les professionnels de la petite enfance (dont les assistants maternels) ;
- les professionnels de la protection judiciaire de la jeunesse et les professionnels de la protection de l’enfance ;
- les professionnels de l’hébergement d’urgence ;
- les policiers nationaux et municipaux ;
- les gendarmes ;
- les surveillants pénitentiaires ;
- les douaniers de la branche surveillance.

Liste des professionnels prioritaires du secteur privé, bénéficiant de créneaux dédiés dès le week-end du 24 et 25 avril 2021 :

- Conducteurs de véhicule ;

  • Conducteurs de bus, de ferry et de navette fluviale,
  • Conducteurs et livreurs sur courte distance,
  • Conducteurs routiers ;

- Chauffeurs Taxi ;

- Chauffeurs VTC ;

- Contrôleurs des transports publics ;

- Agents d’entretien ;

  • Agents de nettoyage,
  • Agents de ramassage de déchets,
  • Agents de centre de tri des déchets,

- Agents de gardiennage et de sécurité ;

- Commerces d’alimentation ;

  • Caissières,
  • Employés de libre-service,
  • Vendeurs de produits alimentaires dont bouchers, charcutiers, traiteurs, boulangers, pâtissiers (chefs d’entreprise inclus) ;

- Professionnels des pompes funèbres ;

- Ouvriers non qualifiés de l’industrie agroalimentaire ;

  • Salariés des abattoirs,
  • Salariés des entreprises de transformation des viandes.

Ces professionnels pourront se rendre sur le site de l’ARS de leur région pour consulter la liste des centres concernés. Ils pourront directement se présenter dans le centre choisi, sur l’un des créneaux dédiés et se faire vacciner sur présentation d’un justificatif d’éligibilité :
- pour les salariés : une déclaration sur l’honneur ou un bulletin de salaire ;
- pour les travailleurs indépendants : une déclaration sur l’honneur ou la carte professionnelle.

Pour l’ensemble de ces professionnels, ce dispositif est mis en place pour les deux prochaines semaines, a minima.


Pour plus d’informations sur la vaccination contre la Covid-19 : consultez notre foire aux questions