Médecin Inspecteur de Santé publique

Les médecins Inspecteurs de Santé publique (MISP) sont des fonctionnaires de l’Etat, de catégorie A+, gérés par le ministère chargé de la santé. Ils sont amenés à exercer leurs missions en agences régionales de santé (ARS), en agence nationale ou en administration centrale

Quelles sont les principales activités ?

La santé publique est un champ d’action qui concerne l’amélioration, la protection et la restauration de la santé des individus, non par une démarche individualisée mais par un ensemble de mesures collectives.

Les activités des MISP, relevant de prescriptions régaliennes (en lien avec le Préfet) ou non, peuvent être regroupées au sein de 4 grands groupes :

Conception de programme Inspection contrôle
Programme d’orientation
Projets régionaux de santé
CPOMContrats locaux de santé
Schéma d’organisation sanitaire et médico-sociale
Plans d’action
Restructurations d’établissements de santé
Dysfonctionnements signalés par des usagers
Gestion des signaux et alerte
Visites de conformité
Labellisations
Procédure de certification des établissements
Évaluation/conseil Veille sanitaire
Coordination d’acteurs
Évaluation de politiques publiques
Animation de réseaux
Ingénierie de projet
Accompagnement des initiatives locales
Expertise médicale
Etudes épidémiologiques,
démographiques, statistiques
Gestion de crises sanitaires
Animation des réseaux de vigilance

Pour quelle rémunération ?

De 3 000 € en début de carrière à 5 000 € en fin de carrière, auxquels s’ajoutent des primes.

Quelles sont les compétences et qualités nécessaires ?

Outre des connaissances générales en matière de finances publiques/gestion publique et de règles déontologiques, les MISP doivent disposer de connaissances spécialisées :

- Politique sanitaire et sociale
- Déterminants de santé
- Environnement institutionnel et administratif
- Fonctionnement et organisation des établissements médico-sociaux
- Economie de la santé
- Statistique, épidémiologie, biostatistique
- Organisation de l’offre de soin
- Santé et environnement
- Cadre légal et réglementaire de la santé publique

La maîtrise de savoir-faire transversaux et spécifiques est également indispensable, notamment en matière de conduite de projet, d’animation de réseaux, de mise en œuvre des techniques d’inspection/contrôle, de veille, d’évaluation, et de définition des procédures d’alerte.

En outre, les MISP doivent détenir certaines qualités professionnelles :

- Médiation
- Créativité et innovation
- Autonomie
- Valeur éthiques et déontologiques
- Travail collectif
- Initiative
- Discrétion et confidentialité
- Réactivité et adaptablilité

Enfin, de par leur positionnement hiérarchique, les MISP ont besoin de faire appel à des compétences managériales.

Quelles sont les conditions d’accès ?

Pour connaître l’ensemble des informations utiles relatives aux concours de recrutement dans le corps des MISP, rendez-vous sur la fiche Concours MISP.


Portraits de MISP

Michèle, médecin passerelle, avant tout sur le terrain

Portrait de MISP : Michèle, médecin passerelle, avant tout sur le terrain


Monique, médecin dans la transversalité, avant tout le travail en équipe

Portrait de MISP : Monique, médecin dans la transversalité, avant tout le travail en équipe