La formation au métier d’aide-soignant

Pour renforcer l’attractivité des métiers de la santé et du grand âge et permettre de former les professionnels en nombre suffisant, la formation d’aide-soignant a été revue et actualisée à partir de la construction rénovée de la certification (actualisation des activités et des compétences).

La formation diplômante d’aide-soignant est dorénavant reconnue au niveau 4 du registre national des certifications professionnelles (RNCP) et permet à l’aide-soignant d’intégrer la catégorie B du statut des fonctionnaires dans la fonction publique hospitalière.

La nouvelle formation marque la volonté de positionner l’aide-soignant comme un acteur du parcours de soins à part entière. C’est pourquoi trois grandes missions ont été définies et accompagnent la réforme du métier :

- accompagner la personne dans les activités de sa vie quotidienne et sociale dans le respect de son projet de vie
- collaborer au projet de soins personnalisé dans son champ de compétences
- contribuer à la prévention des risques et au raisonnement clinique interprofessionnel.

Concrètement, avec cette nouvelle formation l’aide-soignant pourra :

  • recueillir le taux d’oxygène, le taux de sucre
  • mesurer le périmètre crânien,
  • calculer l’indice de masse corporelle
  • être capable d’analyser des situations à risques et des fragilités
  • mettre en place les mesures préventives et les évaluer
  • être capable de repérer une anomalie en observant la personne
  • savoir alerter le bon professionnel et appliquer des actions de prévention, en collaboration avec l’infirmier et dans le cadre d’un travail en équipe pluri professionnelle.

Depuis septembre 2021, la nouvelle réglementation s’impose et les nouveaux référentiels activités, compétences et formation sont déployés.

Voir la fiche du Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP)

Intéressé par le métier d’aide-soignant ?

Consultez la fiche métier

La formation

Basée sur un référentiel de certification construit avec les représentants de la profession, les organisations syndicales représentatives de la fonction publique hospitalière et les partenaires institutionnels, la formation d’une année comprend 1 540 heures, réparties à parts égales entre l’enseignement théorique, dispensé notamment à l’aide d’outils de simulation en santé et l’enseignement clinique via des stages.

Cette formation, est accessible via la formation initiale, la formation continue et la validation des acquis de l’expérience ainsi que par l’apprentissage. Un enseignement à distance est également possible pour 70 % des enseignements théoriques. La formation s’adresse à tous les publics sans condition de diplôme.

3 stages de 5 semaines et 1 de 7 semaines sont inclus dans la formation. Le stage de 7 semaines permet l’exploration ou la consolidation du projet professionnel et peut favoriser le recrutement.
Un dispositif d’accompagnement pédagogique individualisé (API) en début de formation et la mise en place de travaux personnels guidés (TPG) tout au long de la formation sont mis en place pour assurer une meilleure réussite des élèves. Ils correspondent à 35 heures chacun.

Pour entrer en formation il faut être âgé de 18 ans au moins au 31 décembre de l’année d’entrée en formation. Les modalités de sélection se font sur la base d’un dossier et d’un entretien permettant d’apprécier la motivation et les aptitudes du candidat.

Equivalences de compétences et allégements de formation

Les titulaires de certains diplômes bénéficient d’allégements de formation ou de dispenses pour devenir aide-soignant. Les publics concernés sont : les auxiliaires de puériculture, les ambulanciers, les assistants de vie aux familles, les accompagnants éducatif et sociaux, les aides médico-psychologiques, les assistants de régulation médicale, les titulaires de baccalauréats professionnels (ASSP, SAPAT) ….

Où suivre la formation ?

478 instituts de formation d’aide-soignant sont répartis sur l’ensemble du territoire. Les rentrées peuvent s’effectuer en septembre et entre janvier et mars à compter de septembre 2021 dans certains instituts et dans tous à compter de septembre 2022.

Consultez la liste des instituts et les dates de rentrée

Le cadre réglementaire de la formation

- L’arrêté du 7 avril 2020 relatif aux modalités d’admission aux formations conduisant aux diplômes d’Etat d’aide-soignant et d’auxiliaire de puériculture
- L’arrêté du 10 juin 2021 relatif à la formation conduisant au diplôme d’Etat d’aide-soignant et portant diverses dispositions relatives aux modalités de fonctionnement des instituts de formation paramédicaux

Les annexes de l’arrêté du 10 juin 2021 :

- Annexe 1 : Référentiel activités
- Annexe 2 : Référentiel de certification
- Annexe 3 : Référentiel de formation
- Annexe 4 : Portfolio
- Annexe 5 : Evaluation des compétences acquises en milieu professionnel
- Annexe 6 : Validation de l’acquisition des compétences
- Annexe 7 : Equivalences de compétences et allégements de formation