Édito : les métiers du grand âge, un secteur plein d’avenir au service du bien vieillir

Nous sommes entrés dans la société de la longévité et c’est heureux. Notre pays compte aujourd’hui 15 millions de personnes de plus de 60 ans, en 2030, elles seront plus de 20 millions.

Cette transition démographique est une formidable opportunité pour offrir à nos aînés les conditions de bien vieillir ensemble. C’est également un moyen de proposer, à ceux que la crise économique n’a pas épargnés, et je pense aux jeunes en particulier, des métiers dignes et humanistes pour prévenir et accompagner la perte d’autonomie, en établissement et encore plus à domicile, car c’est là que souhaite vivre la majorité de nos concitoyens.

Les besoins sont clairs :

  • rendre ces métiers du « prendre soin » attractifs, en reconnaissance sociale comme sur le bulletin de salaire ;
  • diversifier les voies d’accès ;
  • construire des parcours et développer des formations ;
  • lever les freins à l’engagement pour recruter et offrir des carrières aux jeunes, et à tous ceux qui souhaitent se reconvertir.

C’est d’autant plus nécessaire depuis la crise Covid, qui a mis en lumière ces héros et héroïnes du quotidien.

Avec Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, nous sommes convaincues que cette campagne de sensibilisation et de recrutement aux métiers du grand âge contribuera à mettre en valeur ce secteur. On ne peut se satisfaire, aujourd’hui, qu’un emploi d’aide à domicile sur six soit vacant, malgré les efforts de communication des organisations professionnelles du secteur. Les besoins sont immenses, estimés à près de 350 000 recrutements d’aides-soignants et d’accompagnants éducatifs et sociaux d’ici 2025.

Or, il y a dans ces métiers la force d’une vocation, le goût des autres, de l’utilité économique et sociale, de la proximité dans les territoires. Ces métiers ont du sens tant ils participent à la lutte contre l’isolement de nos aînés pour leur permettre d’être pleinement citoyens, engagés et actifs dans la cité. Les métiers du grand âge et de l’autonomie sont pour vous, près de chez vous, engagez-vous.

Brigitte Bourguignon
Ministre déléguée auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, chargée de l’Autonomie