Lancement de l’Initiative sur la place des femmes dans le secteur de la santé et des soins

Le ministre des Solidarités et de la Santé a participé le 25 février 2021 au lancement de l’Initiative mondiale sur la place des femmes dans le secteur de la santé et des soins, portée par le gouvernement français, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’ONG Women in Global Health. À l’occasion de son intervention en ouverture de cet événement organisé en visio-conférence, Olivier Véran a exposé les objectifs de cette initiative afin de promouvoir à l’échelle mondiale la place des femmes dans le secteur de la santé et des soins, et de renforcer la mobilisation internationale en la matière.

1) les objectifs de l’initiative

La pandémie de COVID-19 a témoigné du rôle crucial des professionnels de santé, dont la grande majorité sont des femmes. Elle a également mis en évidence de profondes inégalités – notamment entre les femmes et les hommes - qui affaiblissent nos systèmes de santé. En cette année 2021, Année internationale des personnels de santé et d’aide à la personne, le gouvernement français, l’OMS et Women in Global Health se sont donc associés pour lancer une initiative, avec l’ambition de plaider à l’échelle mondiale en faveur de la promotion des femmes et des filles dans les secteurs de la santé et des soins. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la Campagne « Génération Égalité » des Nations Unies, qui soutient les actions en faveur de l’égalité femmes-hommes et célèbre le 25ème anniversaire de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing (en faveur de l’autonomisation des femmes dans le monde, adopté en 1995).

Elle vise principalement à favoriser la mise en place de mesures concrètes pour :

1. Permettre l’augmentation de la proportion de femmes à des postes à responsabilité dans le secteur de la santé.
2. Promouvoir la reconnaissance du travail non rémunéré et réduire les écarts de rémunération entre les hommes et les femmes.
3. Protéger les femmes contre le harcèlement sexuel et la violence au travail.
4. Garantir des conditions de travail sûres et décentes.

Les organisations participantes seront invitées à agir concrètement dans leur environnement respectif afin de lever un ou plusieurs obstacles à l’égalité entre les femmes et les hommes, mentionnés ci-dessus.

« La France a fait de l’égalité entre les femmes et les hommes une priorité nationale […] Plus que jamais, la question de la place des femmes dans le secteur de la santé doit recevoir l’attention et la mobilisation qu’elle mérite. Cette initiative est un pas de plus vers l’égalité concrète entre les femmes et les hommes » a déclaré Olivier Véran lors de son intervention, appelant par ailleurs d’autres pays à rejoindre l’initiative.

2) les prochaines étapes en amont du forum génération égalité

Plusieurs temps forts seront organisés tout au long du premier semestre 2021 afin de mobiliser la communauté internationale et rallier davantage de signataires, notamment à l’occasion de plusieurs grands événements internationaux dans les mois à venir :

la Commission de la condition de la femme des Nations Unies, qui est l’organe intergouvernemental mondial dédié exclusivement à la promotion de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes, en mars 2021
l’Assemblée mondiale de la Santé, la réunion annuelle de l’organe exécutif de l’OMS, prévue en mai 2021
le Forum Génération Egalité, le rassemblement mondial pour l’égalité entre les femmes et les hommes, organisé conjointement par ONU Femmes, la France et le Mexique, en partenariat avec la société civile, prévu à Mexico, puis Paris en juin 2021.