Alcool : Informations destinées aux professionnels de santé

Données épidémiologiques

- Numéro thématique de l’InVS : L’alcool, toujours un facteur de risque majeur pour la santé en France (7 mai 2013)

- D’autres données épidémiologiques sont disponibles sur le site de l’InVS.

La prise en charge des patients

Prise en charge :
Des recommandations concernant la prise en charge de patients alcoolodépendants ont été émises par la Haute Autorité de santé.
En 2014, la Société Française d’Alcoologie a émis des recommandations de bonnes pratiques concernant le mésusage de l’alcool, son dépistage, son diagnostic et son traitement.
Ces recommandations font le point sur les interventions thérapeutiques à proposer.

Repérage, prévention, prise en charge spécifiques à la femme enceinte :
- Guide 2011

pdf Alcool et grossesse, parlons en Téléchargement (824.2 ko)


- « Guide concernant l’usage de substances psychoactives durant la grossesse » 2013 adapté d’un ouvrage anglais par le Respadd (Réseau de prévention des addictions) et présenté début 2014 à la Commission nationale de la naissance et de la santé de l’enfant (CNNSE).
- Actes du colloque de restitution organisé en octobre 2013 au ministère de la santé en collaboration avec le Respaad, sur la prévention et l’accompagnement des femmes usagères de substances psychoactives, dont plusieurs interventions portaient sur le repérage précoce et la prise en charge des consommations d’alcool chez les femmes enceintes
- Troubles causés par l’alcoolisation foetale : repérage - Fiche mémo( 491,81 Ko) juillet 2013 de la Haute Autorité de santé (HAS)
- Autres recommandations sur le site de la HAS
- L’INPES a consacré une session à la prévention de l’alcool pendant la grossesse et au syndrome d’alcoolisation fœtale lors des Journées de la prévention 2013.

Dépliants à remettre aux patients

- Vous trouverez sur le site de l’INPES, dans la rubrique alcool, un éventail d’outils et de dépliants, brochures, affiches que vous pourrez remettre à vos patients
- Livret alcool pour réduire sa consommation à télécharger

Où et comment se former

Cette liste n’est pas exhaustive
Certaines universités proposent des diplômes en Addictologie :
DESU (diplôme d’études supérieures universitaires)
Diplôme proposé par le service de formation permanente de l’université Paris 8 :
Pour plus d’informations
Le site université Paris 8 Prises-en-charge-des-addictions
- DESC (diplôme d’études spécialisées complémentaires)
Ce diplôme permet d’obtenir une compétence ou une qualification pour certaines spécialités.
Formation d’une durée de 2 ans.
Pour obtenir des informations et la liste des établissements dispensant cette spécialité, vous pouvez consulter le site de l’ONISEP.
- DESC et VAE
Le décret n°2012-116 du 27-01-2012 paru au JO du 29 janvier 2012 précise les conditions d’obtention d’un diplôme d’études spécialisées complémentaire (DESC) de groupe I pour les médecins en exercice, dans le cadre d’une VAE (validation des acquis de l’expérience).
Ce diplôme permet au médecin d’acquérir une compétence supplémentaire.
Pour pouvoir bénéficier de ce dispositif, le médecin doit avoir exercé durant quatre semestres.

Certaines associations partenaires comme l’ANPAA peuvent proposer aux professionnels de santé des formations ponctuelles, séminaires ou conférences. N’hésitez pas à les contacter.