Les bons gestes pour préserver l’efficacité des antibiotiques

Préserver l’efficacité des antibiotiques est de la responsabilité de tous. L’usage responsable des antibiotiques par chacun d’entre nous pourra aider à stopper la résistance des bactéries.

Nous avons tous un rôle à jouer pour limiter l’apparition de bactéries résistantes. il suffit d’appliquer certaines règles simples !

  • je respecte la prescription : dose, fréquence, durée et heures de prise du traitement ;
  • je lis la notice pour vérifier les modalités d’utilisation et les précautions d’emploi. En cas de doute, j’interroge mon médecin ou mon pharmacien ;
  • je signale tout effet indésirable survenu pendant le traitement à mon pharmacien, mon médecin ou directement sur le site signalement-sante.gouv.fr ;
  • une fois le traitement terminé, je rapporte à mon pharmacien toutes les boîtes entamées ou non utilisées.
  • je ne prends pas d’antibiotiques sans prescription d’un médecin ;
  • je n’arrête pas un traitement prématurément. Même si l’état s’améliore, l’antibiotique doit être pris conformément à la prescription du médecin ; En effet, aller mieux ne signifie pas que toutes les bactéries responsables de l’infection ont été éliminées. Celles qui restent peuvent alors développer une résistance contre cet antibiotique. Ce dernier n’aura alors plus d’effet lors d’une utilisation ultérieure ;
  • je ne réutilise pas sans avis médical des antibiotiques entamés ou non utilisés lors d’un précédent traitement même si les symptômes semblent les mêmes ;
  • je ne donne pas mon traitement à quelqu’un d’autre (un antibiotique est spécifique à chaque personne).
Si vous êtes partis en voyage à l’étranger dans les 3 mois précédent un traitement antibiotique ou une hospitalisation, signalez-le à votre médecin !
En effet après un voyage dans l’une des trois principales régions intertropicales (Amérique latine, Afrique subsaharienne et Asie) vous pouvez avoir été en contact avec des bactéries multirésistantes aux antibiotiques et celles-ci ont pu s’implanter dans votre organisme. Les voyageurs peuvent se contaminer par les aliments ou les surfaces souillées ou contact avec le milieu de soin à l’étranger. Le risque principal est alors de transmettre cette bactérie résistante et de contribuer ainsi la diffusion de la résistance aux antibiotiques.

- Dépliant "Sensibiliser sur le bon usage des antibiotiques. Préserver l’efficacité des antibiotiques"
- Dépliant "Vous êtes porteur(se) d’une bactérie hautement émergente"

Le saviez-vous : Les maladies infectieuses de l’hiver font souvent l’objet de consommation d’antibiotiques, alors qu’elles sont d’origine virale dans la majorité des cas et guérissent naturellement en quelques jours.
- Faites le point sur ces maladies qui guérissent sans antibiotiques

Pour en savoir plus :

L’Assurance maladie :
- Dossier "Bien utiliser les antibiotiques"

E-Bug (ressources documentaire européenne) :
E-Bug est une ressource éducative gratuite, ludique et en français, destinée aux élèves des écoles, des collèges et des lycées ainsi qu’à leurs enseignants concernant les microorganismes, la transmission, la prévention et le traitement des infections.
- "E-Bug : un site où tout apprendre sur les microbes en s’amusant Antibiotiques et autres médicaments"

Le réseau national de prévention des infections associées aux soins (CPias) propose également des outils pédagogiques à destination du grand public.
- Retrouvez plus d’information sur le site des CPIAS
Le réseau CPias représente un ensemble de structures publiques hébergées dans des centres hospitaliers universitaires, chargées par le Ministère de la santé de mettre en œuvre en régions la politique nationale de prévention des infections nosocomiales (IN) & associées aux soins (IAS) et de contribuer à la maîtrise de l’antibiorésistance bactérienne.