Que faire et à qui s’adresser face une crise suicidaire ?

Chaque jour, en France, environ 24 personnes mettent fin à leur vie et 211 personnes sont hospitalisées parce qu’elles ont tenté de le faire. Le suicide n’est pourtant pas une fatalité, il existe toujours des solutions et chacun peut aider à prévenir le suicide.

Si vous-même ou un de vos proches êtes en détresse, vous devez demander de l’aide. Il faut parler du suicide pour le prévenir. En parler est la meilleure façon de vous aider ou d’aider votre proche.

Voici quelques conseils :

- Si vous avez des idées suicidaires

Si vous avez des idées suicidaires, c’est que votre souffrance prend trop de place et que vous n’arrivez peut-être plus à la gérer. C’est un signal d’alarme que vous devez prendre au sérieux. Des ressources pour vous aider existent.

Quand consulter ?

N’attendez pas de ne plus être capable de faire vos activités habituelles pour consulter. Allez dès que possible chercher une aide professionnelle si :

  • vous éprouvez de la détresse,
  • vous avez de la difficulté à assumer vos responsabilités professionnelles ou familiales,
  • vous voyez la vie en noir et le désespoir vous habite,
  • vous avez des idées suicidaires.

Un professionnel de santé pourra évaluer si vous souffrez d’une dépression ou d’un autre problème de santé. Il vous proposera une prise en charge adaptée à vos besoins.

En cas de crise suicidaire

Appelez le 15 ou le 112 (numéro européen) pour trouver de l’aide et de l’assistance.

- Si vous voulez aider un proche

Chacun peut avoir à agir pour prévenir le suicide d’un ami, d’un parent ou d’un collègue. Si vous voulez aider un proche, essayer d’établir avec elle un lien et une relation de confiance. Adopter une attitude bienveillante d’écoute, de dialogue et d’accompagnement peut l’encourager à recourir aux réseaux d’aide et de soins. Si vous vous sentez incapable d’agir, assurez-vous que quelqu’un d’autre le fasse.

En cas de risque de suicide avéré et imminent

Appelez le 15 ou le 112 (numéro européen) si la personne a :

  • des idées suicidaires envahissantes,
  • planifié le passage à l’acte,
  • accès à des moyens permettant de réaliser son suicide (médicaments, arme à feu, etc.)

Dans tous ces cas, une hospitalisation peut se révéler nécessaire.

Si la situation paraît moins urgente et que le risque de tentative de suicide semble moins important

Assurez-vous que la personne consulte bien son médecin traitant dans un délai bref. Celui-ci pourra :

  • juger de la gravité de son état psychologique ;
  • l’orienter vers un spécialiste en psychiatrie ou un psychologue, ou l’adresser au Centre Médico-Psychologique (CMP) dont elle dépend.
Besoin d’informations complémentaires ?

- Le site de l’Assurance maladie : Crise suicidaire : agir avant la tentative de suicide
- Le site santé.fr : Souffrance psychique - Comment repérer des proches en situation de mal être ou à risque suicidaire ?
- #DitesJeSuisLa, une plateforme pour les proches de personnes en crise suicidaire
- Le site du Psycom : Les urgences psychiatriques
- La site de la HAS : La crise suicidaire : reconnaître et prendre en charge

En complément de l’aide médicale, vous pouvez contacter les associations qui proposent un soutien aux personnes déprimées ou confrontées à des idées de suicide. Tous ces services d’écoute sont anonymes et gratuits.

- SOS Amitié :
Service d’écoute bienveillant, gratuit, anonyme et confidentiel destiné à ceux qui, à un moment de leur vie, traversent une période difficile.
Permanence d’écoute téléphonique 24h/24 et 7j/7.
Tél. 09 72 39 40 50
Tél. 01 46 21 46 46 (english)
Tchat du lundi au dimanche de 13h à 3h du matin.
Service gratuit d’écoute par messagerie électronique.

- Fil Santé Jeunes :
Service d’écoute anonyme et gratuit pour les 12-25 sur les thèmes de la santé, de la sexualité, de l’amour, du mal être, etc.
Permanence d’écoute téléphonique tous les jours de 9h à 23h.
Tél. 0 800 235 236
Tchat individuel ouvert tous les jours de 9 h à 22h.

- Suicide Écoute :
Écoute anonyme des personnes confrontées au suicide.
Permanence d’écoute téléphonique 24h/24 et 7j/7.
Tél. 01 45 39 40 00

- SOS Suicide Phénix :
Accueil et écoute anonyme de toute personne confrontée à la problématique du suicide.
Permanence d’écoute téléphonique de 13h à 23h.
Tél. 01 40 44 46 45
Permanence d’écoute par messagerie sur le site de l’association.

- Phare Enfants-Parents :
Espace d’accueil et d’écoute contre le mal-être et la prévention du suicide des jeunes s’adressant aux parents et eux jeunes.
Permanence d’écoute téléphonique du lundi au vendredi de 10h à 17h.
Tél. 01 43 46 00 62
Permanence d’écoute par messagerie sur le site de l’association.

D’autres ressources d’aides à distance sont répertoriées sur :

- Le site de Santé publique France : sites de référence et des lignes d’aide à distance
- Le site du Psycom : Les lignes d’écoute