Amiante : travaux et bricolage

Avant d’envisager des travaux ou du bricolage impliquant un perçage de murs ou de sols dans des logements susceptibles de contenir de l’amiante (construits avant 1997), il convient de faire procéder à un repérage spécifique.

Il convient également d’informer les professionnels amenés à intervenir (plombiers-chauffagistes par exemple) de la présence de matériaux ou produits contenant de l’amiante afin qu’ils prennent les mesures qui s’imposent pour éviter leur exposition et la dissémination des fibres d’amiante.

Travaux et bricolage dans les bâtiments dont le permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997

En dehors des opérations de démolition, les repérages prévus dans le code de la santé publique sont principalement visuels (consulter l’article Repérage des matériaux et produits pouvant contenir de l’amiante ). Ils ne permettent pas de déterminer la présence d’amiante dans les murs ou sous les revêtements de sol.

Avant d’envisager des travaux ou du bricolage impliquant un perçage de murs ou de sols dans des logements susceptibles de contenir de l’amiante (i.e. construits avant 1997), il convient de faire procéder à un repérage spécifique.

En cas de présence de matériaux ou produits contenant de l’amiante, toute intervention directe de particulier sur ces matériaux est fortement déconseillée.

Il convient d’informer les professionnels amenés à intervenir (plombiers-chauffagistes par exemple) de la présence de matériaux ou produits contenant de l’amiante afin qu’ils prennent les mesures qui s’imposent pour éviter leur exposition et la dissémination des fibres dans des logements réoccupés ensuite par d’autres personnes, susceptibles d’être également exposées aux fibres d’amiante.

Source
Direction Générale de la Santé
Sous-direction de la prévention des risques sanitaires liés à l’environnement et à l’alimentation
14, avenue Duquesne
75007 Paris