Actions de lutte en milieu agricole - Intercultures

La présence et le développement de l’ambroisie pendant la période d’interculture sont particulièrement faciles à repérer : en l’absence de compétition, les ambroisies se développent sans contraintes et produisent grains de pollen et semences en grande quantité.
Une destruction des plantes est alors indispensable.

Rappel des points importants de la biologie de l’ambroisie

Plante annuelle, à germination printanière-estivale et à cycle de développement court. Semences aptes à germer en surface. Plante qui repousse facilement après fauche ou broyage, tolérante au stress hydrique et aux perturbations du sol.

Gestion préventive

La gestion de la période d’interculture est un point clé d’une lutte intégrée et efficace contre l’ambroisie. Les possibilités de gestion (déchaumage, désherbage chimique) ou de régulation (couvert) permettent de développer des stratégies adaptées à chaque parcelle.
Bien que des interventions spécialement dirigées contre l’ambroisie puissent être ressenties comme une contrainte par l’agriculteur (temps de travail, coût d‘intervention), seule une gestion intégrée de l’interculture permet de venir à bout de cette espèce envahissante.
Le déstockage des semences par un travail superficiel du sol offre la possibilité de faire lever des ambroisies qui seront facilement désherbées. Toutefois, des conditions climatiques favorables sont nécessaires à la levée des plantules et à leur élimination avant le semis de la culture.

Gestion curative

Elle consiste à limiter des plantes qui ont levé dans la culture précédente et les plantules qui ont germé après la récolte. Une gestion curative bien menée vise à limiter la production de semences.

TECHNIQUESAVANTAGESINCONVÉNIENTSAPPLICATION/PRÉCAUTION
Arrachage manuel Technique très efficace pour un nettoyage complet d’une zone (entrée de parcelle, petites taches). Limitée à des surfaces réduites
Coût
Temps de travail
Pénibilité
Exposition au pollen
Port de protections.
Arracher avant la floraison pour une meilleure efficacité et pour éviter l’exposition au pollen.
Déchaumage Pratique non liée à l’ambroisie et quasi systématiquement réalisée Conditions climatiques défavorables
Règlementation relative à la gestion des nitrates, qui limite les passages
Répéter la pratique ou croiser les passages.
Ne pas créer des conditions défavorables au semis de la culture suivante.
Plantes de couvert Compétition pour l’espace et les ressources pour diminuer la croissance de l’ambroisie Pas de limitation totale de la production de pollen et de semences Plante assurant une couverture suffisante pour limiter l’ambroisie.
Pâturage par des animaux Technique utilisable pour des actions de communication Efficacité incomplète - Respect de la Directive Nitrates Gestion du troupeau
Mise en place sur la période pendant laquelle où l’ambroisie reste appétente.
Désherbage chimique Existence de quelques molécules soit non sélectives soit anti-dicotylédones qui sont autorisées en interculture Coût
Impact environnemental et sanitaire
Respect de la Directive Nitrates
Choix du produit le plus adéquat en fonction du stade de développement de l’ambroisie.
Protection de l’applicateur.

Quel compromis entre couverture du sol et gestion de l’ambroisie ?

Les programmes d’actions de la directive européenne de 1991 (Directive Nitrates), ont conduit à développer progressivement une couverture hivernale des sols afin de réduire les risques d’entrainement des nitrates. Cette mesure environnementale peut entrer en conflit avec la gestion de certains agresseurs (mauvaises herbes vivaces, nématodes, etc.) et en particulier la gestion de l’ambroisie.

Les cultures intermédiaires pièges à nitrates ne peuvent que difficilement entrer en compétition avec l’ambroisie qui est dans sa période optimale de croissance. Celle-ci a débuté son développement avant les espèces de couverture et prend le dessus sur le couvert semé. Elle produit alors d’importantes quantités de pollen et de semences.

La solution à ce problème doit être décidée parcelle par parcelle, en accord avec les règlements nationaux et les dérogations locales.

Certains départements tolèrent l’ambroisie comme plante de couvert, ce qui nécessite une gestion très rigoureuse de la part de l’agriculteur avec des broyages réguliers pour empêcher la floraison.

La gestion durable de l’ambroisie implique obligatoirement une limitation, aussi rigoureuse que possible, de la production de semences par des actions concertées dans le respect des règlements locaux.

Bonnes pratiques : déchaumage croisé et couvert compétitif

En été, un travail de déchaumage efficace peut fortement réduire la densité d’ambroisies mais sa capacité à supporter la perturbation du sol amène à préconiser des déchaumages croisés. Si l’ambroisie est déjà présente à la récolte en forte densité, il faut envisager un déchaumage aussitôt après la moisson par des passages croisés qui vont permettre le déracinement des plantes. Les passages de roues, plus difficiles à déchaumer, et les outils qui ne travaillent pas toute la surface présentent le risque de laisser des alignements d’ambroisies et de diminuer l’efficacité du déchaumage. Il est important de ne pas laisser des plantes pouvant reconstituer le stock de semences de la parcelle.

La compétitivité d’un couvert végétal n’est pas systématique et la réussite de l’implantation des couverts végétaux dépend du mélange d’espèces choisies et de la précocité du semis du couvert avant ou pendant la récolte. Le choix des espèces à semer (par exemple : graminées + légumineuses) dépend de la région et du type de sol. Il doit être assez dense pour concurrencer l’ambroisie. L’humidité des horizons de surface sous la culture suffit à assurer la levée du couvert.

Le semis précoce permet aussi de réduire l’avance de croissance des ambroisies qui se sont développées dans la culture et de maximiser l’effet compétitif. De plus, un couvert installé précocement va avoir une meilleure efficience de production de biomasse. Suivant le climat, le type de sol et les espèces choisies, la période d’interculture peut se révéler très efficace contre l’ambroisie.

Sources d’information et outils

Gestion de l’ambroisie dans l’interculture :

Illustrations

JPEG - 92.8 ko