Les grands principes de lutte

OBJECTIFS : INTERROMPRE LE CYCLE DE L’AMBROISIE

- Empêcher la plante de produire du pollen pour limiter les allergies

- Empêcher la plante de produire des semences pour limiter l’invasion

Il est indispensable de poursuivre les actions de lutte sur plusieurs années pour éradiquer la plante.

Les techniques préventives

(pour éviter l’établissement de nouvelles populations d’ambroisies)

- Couverture du sol
Cette méthode préventive permet d’éviter la germination des semences, dans des zones que l’on sait colonisées, grâce à la mise en place d’une structure recouvrant le sol. Celle-ci peut être de différente nature : mise en place d’une végétation aussi appelée végétalisation, de membrane textile ou d’un paillis.

- Surveillance des terres rapportées
Il est essentiel de vérifier la provenance des terres rapportées lors de chantiers de construction ou d’aménagements paysagers. Il existe des méthodes pour détecter la présence de semences d’ambroisie dans les lots de terres. Par ailleurs, il ne faut pas déplacer des terres que l’on sait contaminées par l’ambroisie.

Les techniques curatives

(pour détruire ou limiter le développement des individus déjà établis. Un panorama des solutions disponibles est présenté ici. Pour plus de détails sur les méthodes de luttes disponibles en fonction du milieu, consultez ci-dessous, les fiches dédiées.)
> Chez les particuliers et en milieux urbains
> En milieu agricole - Cultures
> En milieu agricole - Intercultures
> En bord de route
> Sur les chantiers / carrières
> En bord de cours d’eau

- Arrachage manuel
Cette méthode permet une destruction complète de la plante. Elle est très coûteuse en temps de travail et peut donc être utilisée sur un nombre de plants limité. Elle doit se faire uniquement avant la floraison pour éviter l’exposition au pollen. Veiller à bien déraciner le plant. Le port de gants est fortement conseillé.

- Fauchage - Broyage
Ces méthodes permettent de diminuer la quantité de pollen et de semences sur de larges surfaces, comme les linéaires, mais ne permettent pas une destruction complète de la population car l’ambroisie a tendance à repousser facilement. Plusieurs interventions sont souvent nécessaires pour une bonne efficacité.

- Pâturage
Les ovins, caprins et bovins peuvent être utilisés pour consommer les ambroisies. Il est préférable de faire intervenir les troupeaux avant la floraison. Le pâturage est utile particulièrement pour les zones difficiles d’accès pour les outils tels que certains espaces verts, mais aussi dans les chaumes, après la récolte des céréales.

- Désherbage thermique
Très consommateur en énergie, le désherbage par brûleur thermique peut être utilisé sur de petites surfaces et permet de détruire les plants très rapidement. Il existe également des outils utilisables en bord de route.

- Désherbage mécanique
Cet ensemble de techniques, telles que le déchaumage et le binage, font intervenir des outils mécaniques pour détruire la plante en perturbant le sol. Le désherbage mécanique est utilisé surtout en milieu agricole, mais il peut être adapté à d’autres milieux. Il est assez efficace mais parfois difficile à mettre en œuvre.

- Désherbage chimique
En dernier recours, le désherbage chimique permet de détruire complètement la plante mais peut présenter, selon le produit utilisé, l’inconvénient de laisser le sol à nu, ce qui favorise la germination de nouveaux plants. Les produits utilisés en milieu agricole sont pour la plupart interdits dans les autres milieux, où seuls sont autorisés les procédés de biocontrôle, les produits qualifiés à faible risque et les produits dont l’usage est autorisé en agriculture biologique.

Précautions

Il est préférable que toutes les actions de gestion soient réalisées avant la floraison de l’ambroisie pour limiter l’exposition aux pollens.

Si une intervention doit avoir lieu pendant la floraison, il est conseillé de porter un masque, des gants et des vêtements recouvrant tout le corps. Éviter, autant que possible, les zones colonisées en matinée car c’est durant cette période que les pics de pollens sont les plus importants. Après les opérations de gestion, retirer les vêtements ayant été en contact avec le pollen et se laver les cheveux.

Il est déconseillé aux personnes sensibles au pollen de participer aux actions de gestion.
JPEG - 60.5 ko