Se faire aider

Préparer ses repas, faire sa toilette, s’occuper de son animal domestique… Les gestes de la vie courante peuvent devenir compliqués en raison de la maladie ou du handicap. Des aides, ponctuelles ou plus durables, sont souvent nécessaires : fauteuil, rampe d’accès, soutien psychologique. Zoom sur les dispositifs mis en place par les pouvoirs publics ou le milieu associatif.

Service ou aide à domicile

[*Pour les personnes de moins de 60 ans*], différents services permettent d’accompagner les adultes handicapés dans leur projet de vie tout en favorisant les liens familiaux, sociaux, scolaires, professionnels. Pour plus d’information, renseignez vous auprès de votre MDPH.

Consultez :
Les coordonnées de la MDPH près de chez vous

Comment trouver un service ou une aide à domicile ?

- Un annuaire d’organismes de services à la personne, consultable par type de service, de structure ou encore par lieu, a été mis en place par le ministère chargé de l’Économie
- Le portail Internet gouvernemental sur les services à la personne présente les textes de référence et de nombreux contacts utiles
- Le label Cap’Handéo (enseigne de services à la personne) valorise les organismes de service à domicile qui prennent en compte les attentes et les besoins des personnes en situation de handicap
- L’ADMR (anciennement Aide à domicile en milieu rural) regroupe 3 350 associations de services à la personne. Un annuaire des membres du réseau est disponible en ligne.
- L’Union nationale de l’aide, des soins et des services aux domiciles (UNA) est un réseau de plus de 960 structures associatives implantées sur l’ensemble du territoire. Son site présente un annuaire de tous les services proposés par ses adhérents, mais aussi de nombreuses informations pratiques.

[*La coordination des aides au domicile*]
Pour les personnes de plus de 60 ans des guichets d’accueil ont pour objectifs d’informer, orienter, faciliter les démarches des usagers et fédérer les acteurs locaux : les points d’information locaux.
Les réseaux gériatriques ou gérontologiques regroupent un ensemble d’intervenants autour d’une personne âgée dépendante, aux compétences complémentaires sanitaires et sociales. L’objet de ces réseaux est d’apporter une réponse adaptée aux besoins des personnes âgées dépendantes désirant vivre à domicile en assurant une prise en charge globale et coordonnée.

Les démarches

- Les entreprises ou associations de services à la personne sont soit prestataires, soit mandataires. Si elles sont prestataires, elles emploient directement le personnel, si elles sont mandataires, le particulier est l’employeur. Chaque solution possède ses avantages et inconvénients.

Consultez :
Le site de l’Agence nationale des services à la personne (ANSP)

- Que l’on choisisse de passer par un organisme ou que l’on emploie une aide à domicile directement, le Chèque emploi service universel (CESU) permet de rémunérer facilement la prestation d’aide à domicile.

Consultez :
Le site de l’Urssaf

- Pour prendre connaissance des droits de votre aide à domicile, vous pouvez lire en ligne la convention collective nationale des salariés du particulier employeur.

Consultez :
Le site Legifrance.gouv.fr

Les aides financières

[*La réduction ou le crédit d’impôt pour l’emploi d’un salarié à domicile*]
Vous pouvez bénéficier d’un crédit ou d’une réduction d’impôt pour l’emploi d’un salarié à domicile ou d’un garde malade (à l’exclusion des soins).

Consultez :
Le site Service-Public.fr

A noter : les prestations d’assistance aux personnes en situation de handicap et aux personnes âgées dépendantes à domicile (sauf actes de soins et actes médicaux) bénéficient du taux réduit de TVA.

Consultez :
Le site Service-Public.fr

[*L’exonération des charges sociales*]
Afin de réduire le coût de l’emploi d’une aide à domicile, vous pouvez bénéficier de l’exonération totale ou partielle des charges sociales. En principe, cette exonération profite notamment aux personnes âgées de plus de 70 ans, aux personnes présentant une incapacité de 80 % au moins, aux parents d’un enfant bénéficiant du complément de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé, aux personnes titulaires de la prestation de compensation du handicap pour une aide humaine ou encore aux titulaires de l’allocation personnalisée d’autonomie.

[*L’accès aux foyers restaurants et au portage des repas*]
Les communes et départements peuvent mettre en place des services destinés à aider les personnes qui rencontrent des difficultés pour se restaurer.

Consultez :
Le site Service-Public.fr

- Une aide sociale, sous forme d’aide-ménagère, peut être attribuée à une personne âgée d’au moins 65 ans (60 ans en cas d’inaptitude au travail), si elle a besoin d’une aide matérielle au quotidien pour rester à domicile et si elle ne bénéficie pas par ailleurs de l’allocation personnalisée d’autonomie (Apa).

Consultez :
Le site Service-Public.fr

[*L’allocation simple pour aide à domicile*]
La personne âgée ne bénéficiant d’aucune pension de retraite et disposant de revenus modestes peut demander, sous certaines conditions, une aide à domicile. Cette aide à domicile peut être accordée soit en espèces, soit en nature (services ménagers).

Consultez :
Le site Service-Public.fr

- Les organismes du régime de retraite général peuvent prendre en charge une partie des frais liés à la mise en place de service à domicile pour les personnes retraitées.

Consultez :
Le site de la caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav)
Le site des Caisses d’assurance retraite et de la santé au travail (Carsat)

- Renseignez-vous auprès de votre mutuelle, de votre assureur ou de votre caisse de retraite complémentaire. Certains contrats prévoient la mise en place de services d’aide à domicile en cas de handicap, de perte d’autonomie ou après une hospitalisation.

Aménager son domicile

Associées aux aides apportées par un aidant familial ou un professionnel, les aides techniques destinées à aménager le quotidien ou à équiper le logement contribuent à améliorer la qualité de vie des personnes handicapées ou âgées.

[*Le crédit d’impôt pour équiper l’habitation principale*]
Cette aide concerne les personnes âgées et handicapées. Pour bénéficier de ce crédit d’impôt, il faut effectuer dans sa résidence principale des dépenses relatives à des équipements spécialement conçus pour le maintien à domicile des personnes âgées ou handicapées.

Consultez :
Le site Service-Public.fr

[*Les aides complémentaires*]
- Pour équiper et aménager un logement, une aide complémentaire peut aussi vous être allouée par la Caisse nationale d’allocations familiales (Cnaf) sous certaines conditions (notamment un quotient familial inférieur à 750 euros).

Consultez :
Le site de la Cnaf

- Les Centres communaux d’action sociale (CCAS) proposent des aides pour améliorer l’hébergement des personnes âgées ou en difficulté. Les conditions varient selon les CCAS.

Consultez :
La liste des sites de CCAS
Le dossier du magazine agevillage.com