La fin de vie

  • À la demande du ministère des Solidarités et de la Santé, le Centre national des soins palliatifs (...)

    La fin de vie, et si on en parlait ? Nouvelle campagne 2018

    À la demande du ministère des Solidarités et de la Santé, le Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie (CNSPFV) lance une nouvelle campagne nationale d’information, afin de renforcer l’efficacité ́de la 1ère campagne. L’objectif est de toucher davantage de personnes et, in fine, d’inviter (…)

La « fin de vie » désigne les derniers moments de vie d’une personne arrivant en phase avancée ou terminale d’une affection/ maladie grave et incurable. Pour le corps médical, à ce stade, l’objectif n’est pas de guérir mais plutôt de préserver jusqu’à la fin la qualité de vie des personnes et de leur entourage face aux symptômes et aux conséquences d’une maladie évolutive, avancée et à l’issue irrémédiable.

Malgré le choc de l’annonce du diagnostic – il est essentiel de se poser ensemble, avec la personne malade, les questions clés avant d’entamer la prise en charge palliative. Que souhaite mon proche ? A-t-il/elle fait clairement état de ses volontés sur sa fin de vie ? Si oui, cela a-t-il été exprimé par écrit ? Dans le cas contraire, que faut-il faire ? Quel est le rôle de la personne de confiance ? A quoi servent les directives anticipées ? Comment éviter l’acharnement thérapeutique ? Comment apaiser les souffrances ?

Le présent dossier est destiné à faire connaître vos droits, à vous apporter et à relayer une information fiable sur la fin de vie. Il vise tout particulièrement à sensibiliser tout un chacun à ce sujet, malades ou en bonne santé. Depuis 2005, jusqu’ à la récente loi du 2 février 2016, de nouveaux droits ont été créés pour permettre à toute personne majeure d’exprimer ses volontés quant à sa fin de vie dans l’éventualité où elle ne serait pas en mesure de le faire le moment venu avec la rédaction des directives anticipées et le choix d’une personne de confiance