Les droits en faveur des personnes malades et des personnes en fin de vie

La fin de vie est une étape de la vie : c’est pourquoi les politiques publiques mises en œuvre sur le sujet veillent en premier lieu à garantir une qualité de vie digne des personnes et de leur entourage en leur garantissant un ensemble de droit et en confiant des devoirs aux professionnels censés les faire respecter.
S’assurer d’une fin de vie digne, que ce soit en unité hospitalière ou au domicile, amène parfois à s’interroger sur la pertinence de poursuivre ou de mettre en œuvre des traitements. La personne en fin de vie dispose de l’ensemble des droits reconnus au patient comme par exemple la possibilité d’exprimer ses volontés par anticipation, pour le cas où elle serait hors d’état de les exprimer, notamment en désignant une personne de confiance ou en écrivant ses directives anticipées. Lorsqu’une personne arrive en situation de fin de vie, il revient à son médecin d’organiser une prise en charge veillant à faire respecter ses droits. Face au vieillissement continu de la population, l’amélioration de la fin de vie digne des personnes et des soins palliatifs est un enjeu essentiel et ce afin de garantir un accès aux soins optimal pour les patients que ce soit en établissement de santé, sociaux et médico-sociaux et également à domicile. C’est notamment dans cette optique qu’un 5e plan national développement des soins palliatifs et accompagnement de la fin de vie a été annoncé.

Comprendre la loi Claeys-Léonetti de 2016

La loi du 2 février 2016 modifie les dispositions relatives à la fin de vie : des droits renforcés et des (...)

Désigner sa personne de confiance

Toute personne majeure peut désigner une personne de confiance (parent, proche, médecin traitant..) qui pourra (...)

Rédiger ses directives anticipées

Toute personne majeure peut, si elle le souhaite, faire une déclaration écrite appelée directives anticipées (...)

Refuser l’obstination déraisonnable

La personne en fin de vie dispose de l’ensemble des droits reconnus au patient par les lois successives du 4 (...)

Bénéficier de la sédation profonde et continue

Le patient subissant une souffrance réfractaire, insupportable, alors que son pronostic vital est engagé à (...)

Vous êtes aidant ? Vos droits

Les soins palliatifs s’efforcent de préserver la meilleure qualité de vie de vie possible pour les personnes (...)