Plan obésité : les 37 centres spécialisés

Ces centres spécialisés ont deux missions

1ère mission : prise en charge pluridisciplinaire de l’obésité sévère.

Les centres spécialisés interviennent pour les situations les plus complexes et les soins spécifiques. Ces centres disposent de l’expertise (nutrition, endocrinologie-métabolisme, psychologie, diététique…) et des équipements adaptés requis pour l’accueil de ces cas les plus difficiles en médecine et en chirurgie. Ils collaborent étroitement avec des spécialités clés (pneumologie, sommeil, cardiologie, hépato-gastroentérologie) et avec une équipe de chirurgie et d’anesthésistes-réanimateurs spécialisée dans la chirurgie bariatrique.

2ème mission : organisation de la filière de soins dans les régions.

Les centres spécialisés s’inscrivent dans une démarche d’animation et de coordination territoriale.

Cette seconde mission nécessite la définition et la mise en œuvre de modalités de coordination entre les acteurs qui n’existent pas ou peu actuellement. Ceci implique à la fois des actions de sensibilisation, d’information, de formation, l’écriture de protocoles organisationnels et l’animation d’une filière de prise en charge qui implique les acteurs libéraux, hospitaliers et médico-sociaux.
Ce travail nécessite de créer une dynamique et de formaliser les partenariats en mettant en œuvre des actions qui ne sont pas directement en lien avec la prise en charge d’un patient mais qui ont une visée d’organisation de l’offre et de diffusion des compétences

Dans cette animation territoriale, ces centres spécialisés auront pour tâche de contribuer, en lien avec les réseaux lorsqu’ils existent, à la coordination avec les acteurs du deuxième recours, notamment les chirurgiens, la médecine ambulatoire, les établissements autorisés en soins de suite et de réadaptation (SSR), les associations et les acteurs du médico social.

La liste de ces centres spécialisés par région (en annexe) propose également la liste des établissements publics et/ou privés autorisés en MCO ou en SSR qui se sont inscrits dans un partenariat qui permettra de renforcer la filière de soins dans chaque région. Cette liste de partenariats, à ce jour non exhaustive, pourra évoluer au fil du temps.

Les établissements qui ne seraient pas identifiés au titre d’un centre spécialisé ne sont pas pour autant exclus de la prise en charge de l’obésité et ils sont invités à s’inscrire dans le nouveau cadre partenarial établi par les centres spécialisés.