Infections associées aux soins de ville

Les résultats de l’enquête menée par le ministère de la santé

Depuis 2008 et le lancement des indicateurs de sécurité puis de qualité des soins dans les établissements de santé, le ministère mène une politique volontariste de lutte contre les infections associées aux soins (IAS). S’agissant des soins dispensés en ville, il rend publics les résultats d’une enquête – première du genre – réalisée auprès de toutes les professions.

Au total, 112 représentations régionales et nationales de professionnels de ville – médecins, sages-femmes, chirurgiens-dentistes, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues… – ont répondu à hauteur de 43,5 % pour évaluer leur perception du niveau de risque infectieux de 62 actes de soins.

Constat : la part réservée au risque infectieux dans la formation initiale et continue des professionnels parait devoir être amplifiée. Certains actes à haut risque potentiel d’infection font consensus chez les professionnels : dialyse péritonéale, endoscopie bronchique, implantologie dentaire, cathétérisme urinaire, pose et entretien de cathéter veineux, injections parentérales… En revanche, d’autres sont perçus comme à moindre risque : infiltration, pose de stérilet, radiologie interventionnelle, soins dentaires…

Concernant le volet qualitatif de l’enquête, 70% des répondants considèrent que le risque infectieux lié aux soins de ville est peu important ou nul, 55% savent qu’il existe des référentiels en matière d’hygiène adaptés à la ville mais estiment qu’ils ne sont pas facilement disponibles et 75% jugent nécessaire la rédaction de recommandations, notamment sur les mesures à prendre pour un patient porteur de bactéries multi-résistantes (BMR).

L’enquête du ministère a permis de dresser un état des lieux de la perception du risque infectieux par les professionnels de santé. Ses conclusions montrent que si la perception du risque infectieux est intégrée à la pratique pour la majorité des actes, elle reste perfectible pour certains. Elle permet surtout d’identifier des axes de prévention, de formation et de documentation à développer.

Consulter l’intégralité des résultats de l’enquête :

pdf Rapport de l’enquête relative à la perception par les professionnels de santé (...) Téléchargement (2.1 Mo)

 


Source :
Direction générale de l’offre de soins (DGOS)
Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l’offre de soins (PF)
Bureau Qualité et sécurité des soins (PF2)
14 avenue Duquesne - 75350 Paris 07 SP

Courriel : DGOS-PF2[@]sante.gouv.fr