100% Santé : renforcer les professionnels dans leur rôle de partenaires de la santé publique

L’offre 100% Santé a pour objectif de donner accès à tous les Français à un ensemble de soins et d’équipements de qualité, pris en charge à 100% par l’Assurance Maladie obligatoire et complémentaire dans trois secteurs : l’optique, l’audiologie et le dentaire. Cette réforme se déploiera sur trois ans à partir du 1er janvier 2019 et sera totalement effective d’ici 2021. Les assurés pourront néanmoins continuer à choisir librement d’autres prestations non prises en charge à 100%.

Un projet global d’amélioration de l’accès aux soins

Dans les secteurs de l’audiologie, de l’optique et du dentaire, les taux de renoncement sont encore importants en France, du fait notamment de restes à charge élevés.

La réforme « 100% Santé » est née d’un engagement du Président de la République pour que tous les Français aient accès à des soins de qualité intégralement pris en charge par la Sécurité sociale et leur complémentaire santé dans ces trois secteurs.

Pour les Français, elle va améliorer l’accès à des dispositifs de qualité et sans reste à charge.

Pour les professionnels des secteurs concernés, elle va permettre de satisfaire une nouvelle patientèle qui renonçait à s’équiper jusque-là.

Au-delà de cette réforme, d’autres mesures vont permettre d’améliorer l’accès aux soins en développant les actions de prévention et en favorisant des organisations de travail plus efficaces.

Les professionnels de ces secteurs, acteurs et partenaires de la réforme 100% Santé

Les professionnels de santé, l’Etat, l’Assurance Maladie, les complémentaires santé et les fabricants et distributeurs des dispositifs sont les principaux partenaires de la réforme. Ils ont été consultés en amont de sa mise en place et ont contribué à son élaboration. Ainsi, et grâce à leur collaboration, les paniers de soins 100% Santé sont constitués de soins et d’équipements de qualité répondant aux besoins médicaux et esthétiques des assurés et leur offrant un large choix. Cette réforme, majeure pour le quotidien santé des Français, l’est également pour les professionnels de ces secteurs qui vont contribuer à la faire connaître et la déployer auprès de tous. Son succès dépend de leur implication dans la présentation et la mise en avant des offres 100% Santé, mais aussi dans l’accompagnement et le suivi de leurs patients.

Le calendrier et le suivi de la réforme

La réforme se déploiera selon un calendrier différencié par secteur. Sa mise en place sera pleinement effective en 2021 pour les trois secteurs concernés.

Elle fait l’objet d’un suivi régulier réalisé par un comité dédié à cette mission qui comptera parmi ses membres les représentants des organismes complémentaires, des usagers du système de santé, les professionnels des différents secteurs ainsi que l’Etat et l’Assurance Maladie. Il sera en charge d’analyser notamment les caractéristiques et la qualité des équipements « 100% Santé » et de l’autre marché, ainsi que le niveau de satisfaction des assurés, l’évolution des prix de vente, le niveau de couverture offert par les contrats complémentaires en santé, et surveillera l’évolution des primes de ces contrats. Le comité de suivi produira un rapport d’évaluation tous les deux ans.

Pour permettre un suivi spécifique à chaque secteur, cette instance se réunira en formations dédiées aux secteurs de l’audiologie et de l’optique médicale. Parallèlement, la mise en œuvre de la réforme pour le secteur dentaire sera suivie par les partenaires conventionnels dans le cadre de la convention nationale organisant les rapports entre les chirurgiens-dentistes libéraux et l’Assurance Maladie.