La réforme « 100% Santé » dentaire

PNG - 253.2 ko

Les prothèses 100% Santé dentaire

Pour maîtriser les restes à charge et rendre les actes prothétiques accessibles à tous, le patient aura le choix entre 3 paniers de soins prothétiques.

1. Le panier « 100% Santé », intégralement remboursé, qui couvre le besoin essentiel et les plus courants en prothèse sans reste à charge, et garantit l’accès à des matériaux d’une qualité esthétique adaptée à la dent soignée.

Le panier de soins « 100% Santé » permettra de couvrir un large choix de prothèses fixes ou mobiles, avec des matériaux (céramo-métallique, céramique monolithique…) dont la qualité esthétique est adaptée à la localisation de la dent (distinction entre les dents « visibles » et les dents « non visibles ») :

- Couronnes céramiques monolithique (autre que zircone) et céramo-métalliques sur les dents visibles (incisives, canines et 1ère prémolaire).
- Couronnes céramique monolithique zircones (incisives, canines et prémolaires).
- Couronnes métalliques toute localisation.
- Inlays core et couronnes transitoires (liées aux couronnes définitives).
- Bridges céramo-métalliques (incisives).
- Bridges métalliques toute localisation.
- Prothèses amovibles à base résine.

2. Un panier aux tarifs maîtrisés, qui comprend des soins prothétiques dentaires aux tarifs encadrés pour assurer un reste à charge modéré ;

3. Un panier aux tarifs libres permettant au praticien et au patient de choisir librement les techniques les plus innovantes ou de répondre à des exigences esthétiques particulières (couronnes céramo-céramiques) sans plafonnement de tarifs.

Dès le 1er janvier 2020, certains soins prothétiques dentaires (couronnes et bridges) entreront dans le panier 100% Santé et, à ce titre, seront intégralement pris en charge. Ce panier de soins sera complété par d’autres prothèses à compter du 1er janvier 2021.

Dès avril 2019 et durant toute la convention, le plafonnement des actes prothétiques s’effectuera au fur et à mesure des revalorisations des soins conservateurs, afin de laisser aux chirurgiens-dentistes le temps de réorienter leurs pratiques.

Ce qui va changer pour les chirurgiens-dentistes

La nouvelle convention vise en priorité à réorienter l’activité des chirurgiens-dentistes vers davantage de prévention et de soins courants dit conservateurs. L’objectif est de favoriser un recours plus fréquent à ces soins, plus respectueux des dents et des tissus dentaires, en revalorisant leurs tarifs ou en les prenant nouvellement en charge.