Permettre une offre de soins au plus près des territoires

À l’échelle d’un territoire, l’ensemble des professionnels de santé doit s’organiser pour garantir l’accès à un médecin traitant, pour organiser une réponse aux demandes de soins non programmés, pour proposer plus d’actions de prévention, pour favoriser le maintien à domicile des personnes âgées et pour mieux coopérer entre médecins de toutes spécialités, notamment autour des pathologies chroniques.

Une 1ère solution : définir des communautés professionnelles territoriales de santé pour organiser les soins de ville

Le cadre des communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) permettent aux professionnels de santé libéraux d’un même territoire de s’organiser entre eux pour répondre aux besoins de santé de la population. Ensemble, ils peuvent par exemple garantir l’accès à des consultations sans rendez-vous en journée ou encore attribuer des médecins traitants à des patients qui n’en ont pas, dans une logique de responsabilité collective. Ces communautés leur permettent également de se coordonner avec les hôpitaux et les EHPAD pour organiser de manière plus fluide les parcours de leurs patients.
Fin 2018, on recensait plus de 200 projets de CPTS, que Ma Santé 2022 ambitionne de développer sur l’ensemble du territoire. En 2019, ces communautés commenceront à recevoir des financements de l’assurance maladie : en parallèle, les professionnels libéraux seront incités financièrement à s’engager dans une CPTS.

Une 2ème solution : accélérer la création de maisons et de centres de santé

Les maisons et les centres de santé offrent aux médecins des conditions d’exercice plus confortables correspondant bien aux attentes des nouvelles générations. Ces structures peuvent donc rendre l’exercice ambulatoire plus attractif dans certaines zones en difficulté et permettre d’y stabiliser des médecins. En outre, il est désormais prouvé qu’elles améliorent le suivi des patients grâce à la coopération entre différent types de professionnels de santé : médecins, infirmiers, kinésithérapeutes…
C’est pourquoi le président de la république s’est engagé à doubler leur nombre d’ici 2022, entre autre grâce à une forte augmentation de leur financement par l’assurance maladie. En 2018, 35,6 millions d’€ ont été versés aux maisons de santé (soit 24% de plus qu’en 2017) et 43,5 millions d’€ aux centres de santé (soit 40% de plus). Près de 3 millions de patients sont suivis dans ces structures, signe qu’elles deviennent incontournables dans le paysage des soins de proximité dans notre pays.

Une 3ème solution : renforcer l’offre hospitalière de proximité

D’ici 2022, Ma Santé 2022 prévoit de labelliser 500 à 600 hôpitaux de proximité. Ces établissements permettront aux patients de bénéficier d’un premier niveau de réponse médicale au plus près de leur lieu de vie : par ailleurs, ils contribueront au renforcement de l’accès aux soins grâce à des coopérations étroites avec les professionnels libéraux.

pdf Fiche Hôpitaux de proximité Téléchargement (614.1 ko)

Document de présentation projeté lors de l’agora du salon « Santé-Innovation »

pptx agora_ville_hopital.pptx Téléchargement (3.4 Mo)