Avant’Age Santé Seniors

Objectifs
Favoriser la prévention santé des Ardéchois de plus de 60 ans par des interventions individualisées à domicile.
Faciliter l’accès à l’information et la connaissance des droits en matière de santé et de prévention santé.

Le porteur de projet

Coordonnées de la structure :

Association Santé Autonomie
6 Rue Georges Couderc
07200 AUBENAS
Type de structure :
Association

Coordonnées du contact :

MOREL Emilie
Qualité : Directrice Qualité - Développement
Téléphone professionnel : 06 48 82 27 73
Courriel : [email protected]

Contexte

L’origine
Depuis plus de 25 ans, les services de l’Association Santé Autonomie œuvrent pour la prévention de la perte d’autonomie et le maintien à domicile sur les départements de l’Ardèche et de la Haute-Loire.

Intervenant 365 jours par an sur un territoire rural de moyenne montagne, les professionnels de l’ASA ont pu, à de multiples reprises, mettre en évidence un manque de connaissance des plus de 60 ans en matière d’aide et de soutien qu’il soit financier, matériel ou humain.
C’est de là qu’est né l’idée du dispositif de prévention santé individuel : Avant’Age Santé Séniors.

L’absence de CLIC dans le département de l’Ardèche accroit la difficulté d’accès à l’information d’un public déjà difficilement mobilisable du fait du peu de transport en commun existant, des conditions climatiques parfois rudes et d’une population peu habituée à demander de l’aide.
Le principe d’une intervention individualisée à domicile c’est imposé comme une évidence afin de délivrer une information personnalisée

La finalité
Le dispositif Avant’Age Sante Seniors vise à limiter la perte d’autonomie des plus de 60 ans en développant la prévention santé individuelle. Il s’agit d’un dispositif innovant permettant de simplifier et clarifier les parcours de prévention individuel en évitant la multiplication et la dispersion des intervenants, développant la coordination des politiques publiques de prévention en partenariat avec les différents acteurs de prévention santé des territoires.
Le dispositif mise sur une intervention individuelle à domicile. L’adhésion de la personne à la démarche est primordiale pour obtenir des effets à court, moyen et long terme.
Ce dispositif permet a chacun de devenir acteur de sa santé en ayant connaissance de ses droits et de l’existant à proximité. Il met en œuvre une action ciblée sur un ou plusieurs points permettant ainsi d’observer des effets bénéfiques plus rapidement d’une action collective "standard".

La description du projet
L’action du dispositif Avant’Age Santé Seniors peut se diviser en 4 grands pôles :
* Repér’Age : repérage de personne en situation de fragilité, difficilement mobilisables par des actions collectives et dont les besoins sont réels.
* Amén’Age : mise en œuvre d’un parcours de prévention santé individualisé et donc adapté aux besoins de chacun
* Apprentiss’Age : aller au plus près des séniors à savoir au sein même de leur domicile dans un premier temps afin de mettre en œuvre les préconisations nécessaires pour ensuite s’ouvrir vers l’extérieur si besoin
* Aiguill’Age : orienter les séniors vers les acteurs de terrain pouvant soutenir en parallèle le bénéficiaire et / ou prendre le relai sur la démarche impulsée à domicile.
Ce dispositif vise un public de 60 ans et plus non sensibilisé ou difficilement mobilisable sur des temps d’actions collectives et qui a pourtant des besoins importants sans être demandeur d’un conseil, d’un soutien, d’une aide.

Les acteurs
Le dispositif Avant’Age Santé Seniors est un projet entièrement développé et mis en œuvre par l’Association Santé Autonomie. Initié par la Direction Générale de l’association avec le soutien du Conseil d’Administration ce projet innovant a ainsi été soumis en septembre 2016 au programme « Plan d’action de prévention de la perte d’autonomie » porté par le Conseil Départemental de l’Ardèche dans le cadre de la Conférence des Financeurs.
La conception de ce projet a été réalisée au regard de l’analyse des besoins du territoire et des besoins récurrents identifiés par les professionnels au sein des différents services de l’association.
Après la phase de conception est venue la phase de mise en œuvre de ce projet. Pour cela, l’ASA a procédée au recrutement d’une chargée d’évaluation et de suivi social. Cette dernière a assuré la mise en œuvre opérationnelle.
Même si l’usager n’est pas associé à la phase de conception initiale, il demeure au cœur du dispositif.

Les axes prioritaires :

  • Renforcer et préserver l’accès à la santé – y compris à la prévention – pour tous, notamment par une information adaptée aux personnes vulnérables (mineures, majeures protégées, en perte d’autonomie, souffrant de troubles psychiques, intellectuellement déficientes…), étrangères, placées sous main de justice… ;

La réalisation

La mise en œuvre
Les partenaires du dispositif Avant’Age Santé Seniors sont nombreux et viennent d’horizons divers. On retrouve ainsi les acteurs médicaux, para-médicaux et sociaux du territoire mais aussi des professionnels de l’aménagement du domicile tel que SOLIHA , des associations sportives / culturelles ou encore des associations qui luttent contre la précarité énergétique.
Ce sont plus d’une cinquantaine de partenaires qui ont accepté de s’impliquer dans ce dispositif.

Le partenariat mis en place peut prendre différente forme suivant les besoins des usagers et les possibilités des structures :
Cela peut être de l’orientation d’usager vers ce dispositif ou à l’inverse, le dispositif Avant’Age qui oriente un usager vers un partenaire.

L’usager est on centre de l’accompagnement, il devient ainsi acteur de sa santé ce qui est un gage de réussite de la démarche.

Projet initié en :
2016

Projet mis en œuvre en :
2017

Comment et combien ?
L’intégralité du budget actuel du dispositif Avant’Age Sante Seniors provient de la subvention reçue dans le cadre de la Conférence des Financeurs de la Perte d’Autonomie.
Pour cette première année, le budget global du dispositif s’élève à 41 350€.
Ce budget se compose de principaux postes suivants :
* Poste de chargé d’évaluation et de suivi social à temps plein recruté spécifiquement pour cette mission.
* Frais de déplacements
* Frais de locaux
* Frais de communication / développement du service

En pratique, le dispositif Avant’Age Santé Seniors bénéficie de la mutualisation des moyens et services disponibles au sein de l’Association Santé Autonomie :
- 8 locaux répartis sur le département de l’Ardèche pouvant servir de lieu de rencontre entre Avant’Age et les partenaires
- matériel informatique pour impression en grande quantité et sur tout type de supports
- soutien logistique

La communication
La communication autour du projet s’est faite en deux temps.

Tout d’abord, un temps d’information des acteurs du territoire et des potentiels partenaires du dispositif afin de faire connaitre ce service et de tisser des liens grâce à l’envoi en masse de courrier d’information et de la plaquette de présentation du service à destination des professionnels.

Et venu ensuite le temps de l’information « grand public ». Divers outils de communication ont été mis en place dont notamment la création d’un site internet : http://avantage07.wixsite.com/prevention-ardeche07
En parallèle, un flyer ludique et attractif a été conçu. Il reprend, sous forme d’un éventail, les principales thématiques qui peuvent être traitées par le dispositif : hygiène bucco-dentaire, santé visuelle, stimulation de la mémoire, activité physique, prendre soin de soi, activités de loisirs – culturels, logement et santé, cuisine et alimentation….

Et après

Les résultats
La principale plus-value du dispositif Avant’Age Santé Seniors réside dans son adaptabilité à la situation et aux besoins de chaque usager de par l’individualisation de la prestation proposée directement à domicile.

Le fait d’intervenir à domicile et de privilégier les interventions « en tête à tête » permet d’instaurer plus facilement un climat de confiance que lors d’interventions en collectif. Sans le poids du regard des autres et la peur du jugement, l’usager peut parler librement de ses envies, de ses craintes. Il est également libre d’intervenir quand il le souhaite et d’agir directement sur les propositions qui lui sont faites.

La problématique de l’accès à l’information n’est pas une spécificité Ardéchoise. Il semble tout à fait envisageable de transposer ce dispositif à d’autres territoires et notamment ruraux où l’accès à l’information n’est pas forcement chose aisée que cela soit dû à des problématiques de mobilité ou bien aux difficultés d’acceptation de l’aide.

Evaluation et suivi
Un bilan de l’activité du dispositif a été réalisé en mai 2017 (complété en novembre 2017 en vue de la réponse au présent Label) comme prévu dans la convention de partenariat signée avec le Département de l’Ardèche. Cette évaluation a été réalisée par la personne référente sur ce dispositif et chargé d’évaluation et de suivi social.
L’évaluation a porté tant sur les aspects qualitatifs que quantitatifs.

Ainsi, depuis sa mise en œuvre opérationnelle, Avant’Age Santé Seniors a accompagné près de 100 Ardéchois de plus de 60 ans ce qui démontre un réel engouement du public pour le service. D’après les retours fait par les partenaires, ce dispositif est tout à fait adapté à la population vieillissante et répond à un réel besoin.

Les principales thématiques abordées concernent directement ou indirectement l’accès aux droits avec par exemple 7 aides débloquées pour appareillage médical, 18 dossiers d’aide à l’adaptation du domicile, 14 accompagnements à l’accès aux nouvelles technologies…

Quelques conseils et témoignages
Afin de pouvoir mettre en œuvre un projet similaire il semble important de mettre en avant 2 points primordiaux pour favoriser la réussite :
- L’identification des acteurs locaux qui pourront orienter des usagers vers le dispositif ou à l’inverse se faire relai à la suite de l’intervention de celui-ci. L’expérience démontre à quel point le partenariat est un élément primordial dans la réussite d’un tel projet. Il nécessite l’adhésion à une démarche participative et de prise en charge pluri-professionnelle au bénéficie de l’usager.
- L’importance d’un profil transversal pour développer le dispositif. En effet, la diversité des besoins en prévention santé nécessite un professionnel en capacité, à minima, d’orienter vers les personnes et / ou structures ressources locales.

Forte de cette année d’expérience, l’ASA constate qu’il serait pertinent de élargir ce dispositif aux personnes de moins de 60 ans pour favoriser au plus tôt l’accès à l’information et aux droits.