ATELIERS NUMERIQUES D’ACCES AUX DROITS CCAS DE NEVERS

Objectifs
UN DISPOSITIF INNOVANT VISANT A RENFORCER ET ÉLARGIR L’ACCÈS AUX DROITS PAR LE BIAIS D’ATELIERS NUMÉRIQUES :
- Inclusion numérique
- Amélioration de l’accès aux droits en matière de santé donc aux soins pour les ressortissants du CCAS de Nevers
- Augmentation et diversification des publics touchés par la délocalisation des ateliers au sein des quartiers de la ville

Le porteur de projet

Coordonnées de la structure :

CCAS DE NEVERS
5 rue de la Basilique
NEVERS 58000
Type de structure :
Collectivités territoriales

Coordonnées du contact :

HOAREAU LAURENT
Qualité : DIRECTEUR GENERAL DES SERVICES DU CCAS
Téléphone professionnel : 03 86 71 80 23
Courriel : [email protected]

Contexte

L’origine
Le projet est né du constat partagé avec les partenaires d’une difficulté d’accès aux droits pour une partie de la population en raison de la numérisation des services publics.
La mise en place d’ateliers numériques doit permettre de lutter contre la fracture numérique.
En permettant l’accès aux droits, le dispositif permet et/ou facilite l’accès aux soins.
Ce constat fait par le CCAS de Nevers a été partagé par la CPAM de Nevers, conduisant à un partenariat pour coanimer le dispositif.

La finalité
Le projet doit permettre l’inclusion numérique des publics les plus fragiles où qu’ils soient dans la ville.
Il s’agit tout à la fois de réduire la fracture numérique, de garantir l’accès aux droits pour tous donc l’accès aux soins pour tous.
Enfin, la délocalisation au sein des quartiers permet d’aller au-devant des usagers.

La description du projet
Le projet permet la coanimation par le CCAS et la CPAM de Nevers d’ateliers numériques au sein du CCAS.
Le CCAS de Nevers a mis en place un Point d’Accès Numérique aux Droits, animé par un agent en service civique à raison de 4 demi-journées par semaine.
Dans le cadre du partenariat avec la CPAM, il est prévu l’animation par un agent de la CPAM de 4 demi-journées par semaine en complément de l’animation du CCAS.
D’autres partenariats sont en cours de négociation(CAF,…)
Les usagers sont accueillis avec ou sans rendez-vous et accompagnés dans leurs démarches sur le point numérique mis à disposition par le CCAS de Nevers.
Cet accompagnement permet à chacun de pouvoir créer une adresse mail, un espace personnel (compte AMELI, …) et, en lien avec les agents du service social, il permet d’effectuer tout type de démarches en ligne.
La délocalisation au sein des quartiers de la ville doit permettre de renforcer la proximité et de toucher de nouveaux publics dans de nouveaux lieux.

Les acteurs
Le projet est né d’une rencontre avec la CPAM de Nevers au cours de laquelle le constat de la nécessité de réduire la fracture numérique afin de permettre l’accès aux soins a été partagé.
Le projet a été coconstruit avec les partenaires suivants : CPAM, CAF, BIJ, ASEM, Mission Locale, Pôle Emploi, La Pagode, Espace Léo Lagrange, Médiathèque.
L’ animation est assurée conjointement par le CCAS et la CPAM à compter de mi-janvier 2018. Partenariat à venir pour l’animation avec la CAF dans le courant du 1er trimestre 2018.

Les axes prioritaires :

  • Renforcer et préserver l’accès à la santé – y compris à la prévention – pour tous, notamment par une information adaptée aux personnes vulnérables (mineures, majeures protégées, en perte d’autonomie, souffrant de troubles psychiques, intellectuellement déficientes…), étrangères, placées sous main de justice… ;

La réalisation

La mise en œuvre
L’ ensemble des partenaires participe à la construction du projet : CPAM, CAF, BIJ, ASEM, Mission Locale, Pôle Emploi, La Pagode, Espace Léo Lagrange, Médiathèque.
Certains partenaires sont en plus coanimateurs : CPAM, CAF
L’ accueil avec ou sans rendez-vous ainsi que la démarche "aller vers" permise par la délocalisation dans les quartiers doit permettre de toucher les usagers le plus largement possible.
Une évaluation régulière du dispositif doit permettre de vérifier son efficience. Au besoin, en fonction des résultats, les partenaires adapteront les modalités d’accompagnement des usagers.

Projet initié en :
2017

Projet mis en œuvre en :
2018

Comment et combien ?
Les moyens humains nécessaires : 6 agents en service civique à répartir entre CCAS et CPAM. Coût par an avec tutorat : 14 400€
Moyens matériels : 5 postes informatiques complets. Coût : 2 300€
Identification du lieu et communication : (plaquettes et kakemono) Coût annuel : 1 500€
Au total, le budget annuel du projet s’élève à 18 200€ la première année, puis 15 900€ les années suivantes.

La communication
Le CCAS de Nevers et la CPAM mutualiseront l’ensemble de leurs supports de communication afin de faire connaître et partager ce dispositif : site CPAM, lettres d’information, site internet Ville de Nevers, magazine municipal Nevers Ça Me Botte, presse locale, communiqués de presse. Les autres partenaires du projet utiliseront également leurs supports de communication afin de promouvoir le dispositif.

Et après

Les résultats
Ce projet a pour objectif que personne ne soit "oublié" ou "exclu" de l’évolution numérique des institutions dont celles permettant l’accès au soins. Il s’agit véritablement de promouvoir et de permettre l’accès aux droits et aux soins pour tous.
Le dispositif n’étant pas très complexe techniquement à mettre en œuvre, peut donc facilement être dupliqué, comme l’atteste la duplication à venir au sein des quatre quartiers de la ville du dispositif en place au sein du CCAS.

Evaluation et suivi
Une évaluation quantitative et qualitative est prévue de façon annuelle afin de mesurer l’efficience du dispositif (nombre de bénéficiaires, localisation, répartition de la fréquentation sur les différentes permanences, moyens de locomotion utilisés pour se rendre au point d’accès aux droits, connaissance des habitudes d’accès aux droits autres (amis, cybercafé, ….), satisfaction et réponse aux attentes des usagers (questionnaire en cours de construction)….
En fonction des résultats de l’évaluation, la pertinence de la poursuite du dispositif pourra être vérifiée de même qu’il sera possible d’adapter le dispositif pour répondre au mieux aux besoins et attentes des usagers.

Quelques conseils et témoignages
Il est indispensable de coconstruire le dispositif avec l’ensemble des acteurs locaux en lien avec les publics cibles.
La coanimation et la cocommunication sont également très importantes.
Il est important de prévoir un dispositif matériel le plus simple possible afin de ne pas rebuter le public cible et de garder toute sa place à l’accompagnement humain.