Ouvrez Votre DMP : Comme tout le monde avec tout le monde !

Objectifs résumés
Permettre aux personnes en situation de handicap de connaitre le DMP, les enjeux, de se l’approprier et de décider (ou non) de son ouverture.
Améliorer l’information et l’accès aux soins des personnes en situation de handicap dans le secteur médico-social.
Créer une culture commune du numérique entre professionnels de santé et usagers.
Faire évoluer concrètement les pratiques professionnelles dans les établissements et services médico-sociaux au bénéfice du droit des personnes.

Le porteur de projet

Coordonnées de la structure :

APF France Handicap Direction regionale Bourgogne Franche Comté
1/3 allée André Bourland
DIJON 21000
Type de structure :
Association et organisation professionnelle

Coordonnées du contact :

MARION Evelyne
Qualité : Responsable régionale de l’offre de service
Téléphone professionnel : 06 80 67 37 07
Courriel professionnel : [email protected]

Contexte

L’origine

L’assurance maladie expérimentait sur le territoire du Doubs le développement du DMP.

Les usagers des établissements médico-sociaux sont concernés comme tous les citoyens par ce nouvel outil d’autant qu’ils sont consommateurs de soins de façon chronique, fréquente et qu’ils ont à faire à beaucoup d’interlocuteurs ( en ville, à l’hôpital, dans les établissements et services).

Un risque de fracture numérique a été identifié à double titre : pour les plus vulnérables et pour ceux que le support numérique en soi est difficile.

L’idée a donc été de permettre aux usagers de comprendre les enjeux du DMP, de se les approprier, d’agir concrètement sur leur dossier et de le faire dans une logique de droit commun, en appui avec un partenariat fort avec l’assurance maladie, dès la phase d’expérimentation dans le Doubs pour permettre une généralisation de bonnes pratiques ensuite sur l’ensemble de la région.

La finalité

Développer le pouvoir d’agir des usagers dans le champ nouveau de la numérisation du secteur de la santé

Améliorer l’exercice concret des droits des personnes en santé : Avoir la capacité à accéder de façon autonome à son DMP

Améliorer l’accès aux soins des usagers dans le cadre des parcours (Coté usagers : avoir accès aux Informations, en permettre le partage).

La description du projet

Mettre en place une journée forum dédiée au partage sur le DMP en conviant conjointement les usagers, leurs proches, les professionnels , avec une attention particulière pour ceux qui ont des difficultés cognitives.

L’assurance maladie vient à la rencontre des usagers des établissements et services et adapte sa communication pour améliorer la prise en compte des besoins particuliers des usagers

La cpam et APF coaniment en continu trois ateliers : Le DMP et les droits en santé / ouverture et consultation du DMP/ professionnels:alimentez et consultez le DMP des usagers.

Reproduction de la journée dans chaque département et inscription de l’ouverture du DMP dans le processus d’accueil de chaque personne dans le chapitre Droit en santé.

Réalisation de supports adaptés de communication : traduction des flyers en Français Facile et en FALC ; Réalisation d’un "tuto" (vidéo) fait avec les jeunes d’un IEM avec l’appui de la CPAM, pour les jeunes à mettre sur le web.

Les acteurs
l’APF est à l’origine du projet dans le cadre de son projet associatif et de son projet regional
Les acteurs du projet sont les usagers eux mêmes, leurs proches et les professionnels dans la cadre de la journée promotionnelle "ouvrez votre DMP"
la CPAM est un partenaire essentiel de droit commun.

Les axes prioritaires :

  • Renforcer et préserver l’accès à la santé – y compris à la prévention – pour tous, notamment par une information adaptée aux personnes vulnérables (mineures, majeures protégées, en perte d’autonomie, souffrant de troubles psychiques, intellectuellement déficientes…), étrangères, placées sous main de justice… ;
  • Sensibiliser les professionnels de santé au moyen d’actions de formation aux droits des usagers.
  • Accompagner les évolutions du système de santé, qu’elles soient organisationnelles ou liées aux innovations (bio) technologiques dans le respect des droits des usagers (e-santé, télémédecine, maisons et centres de santé, soins de santé transfrontaliers…) et par la mobilisation des outils de démocratie sanitaire notamment favorisant l’information et le débat citoyen.

La réalisation

La mise en œuvre

1/ développement du partenariat avec la CPAM ( juillet 2017) et co-construction de la démarche. identification des besoins, des priorités et mise en œuvre d’un plan d’action

2/ mise en place des solutions techniques, travail avec l’éditeur de logiciel, traduction, en FALC et français facile, des documents de la CPAM

3/réalisation d’une journée "test" au foyer APF de BESANCON en Avril
(ouverture de 70 DMP)

4/ généralisation de l’action dans chaque département de la région

5/ inscription du DMP dans le process d’accueil (chapitre droit en santé) de chaque établissement et service

Projet initié en :
2017

Projet mis en œuvre en :
2018

Comment et combien ?
Les moyens à mobiliser sont essentiellement des temps de professionnels et de la logistique (informatique ; organisation du transport des personnes ne pouvant utiliser les transports en commun, moment de convivialité). La CPAM apporte un soutien sur les aspects communication et met à disposition son personnel pour les animations des ateliers.
Cout estimé d’une journée (sans valorisation des temps de professionnels) : 1500 euros
Mise en place de l’interface logicielle : 1000 euros par structure

La communication
Participation à une vidéo institutionnelle de la CPAM
Capitalisation de l’expérience à valoriser dans le cadre d’une publication à paraitre cote medico-social et cote assurance maladie
Présentation de l’expérience à la journée France Asso Santé en Nov 2018 PARIS
Tuto à faire avec les jeunes ( 2019)

Et après

Les résultats

3 types de résultats sont recherchés :

- acculturation au DMP pour les usagers comme pour les professionnels : démarche commune d’apprentissage .
- Partenariat CPAM : meilleure connaissance du public fragile et des besoins des personnes en situation de handicap. Adaptation de la communication.
- utilisation effective du DMP

La duplication de la démarche et en particulier de la journée promotionnelle est simple à réaliser.Un document capitalise les points essentiels de la structuration de la journée et les points de vigilance . Les supports sont disponibles.

Evaluation et suivi
- Création effective d’outils ( flyers, vidéos)
- Retour sur expérience des personnels de la CPAM sur leurs perception du public
- indicateurs : nombre de DMP ouverts
- effectivité de la mise en route en routine du DMP pour les personnes accueillies
- changement des représentations : les personnels de la CPAM ont moins d’appréhension à aller vers un public handicap ; les attentes des usagers vis à vis du DMP sont plutôt orientées vers l’intérêt du partage des données. La gestion des risques est plus une préoccupation plus forte chez les professionnels.

Quelques conseils et témoignages

- Interet ++ de la collaboration avec la CPAM
- Engager les usagers et les professionnels dans la même démarche d’apprentissage pour une meilleure acculturation
- Etre proactif sur le déploiement du DMP pour les usagers du médico-social et préparer avec les usagers ce qu’ils souhaitent inscrire dans leur dossier

VERBATIM :
Coté usagers :
*"Je suis allergique et je veux que cela apparaisse dans mon dossier"
*"je pars souvent en vacances loin en France et cela me sera utile si j’ai besoin de soin"
*"trente ans de handicap…mon dossier médical est épais : 30 cm !Il faut que je trie ce que qui est important à conserver et à partager.les professionnels vont m’y aider"

Coté assurance maladie :
*"on devrait faire toutes les brochures administratives en français facile"
*"Nous ne sommes pas habitués à recevoir des personnes avec autant de difficultés en guichet"