Précarité et barrière de la langue, limitons le risque médicamenteux !

Objectifs résumés
Le projet a pour objectif de mettre à disposition des professionnels du service de la Permanence d’Accès aux Soins (PASS) et de la pharmacie du CHU de Besançon des fiches d’aide à la prise médicamenteuse multilingues. Ces fiches visent à améliorer la compréhension des traitements par les personnes non francophones en situation de précarité sociale consultant dans le service.

Le porteur de projet

Coordonnées de la structure :

Centre Hospitalier Universitaire de Besançon
2, place Saint Jacques
Besançon 25000
Type de structure :
Établissements de santé

Coordonnées du contact :

Bichard Damien
Qualité : Pharmacien
Téléphone professionnel : 03 81 66 86 95
Courriel professionnel : [email protected]

Contexte

L’origine
Notre établissement possède un service de Permanence d’Accès aux Soins de Santé. Ce dispositif national permet une prise en charge médico-sociale pour les personnes les plus démunies en situation de précarité sociale. Les soignants de la Permanence d’Accès Aux Soins (PASS) sont quotidiennement confrontés à des difficultés de communication lors de la prise en charge des patients bénéficiaires. Ces difficultés de communication s’expliquent fréquemment par des barrières linguistiques. Afin de sécuriser la dispensation aux patients consultant à la PASS et pour répondre à un besoin exprimé par les patients, une concertation pluridisciplinaire (pharmaciens, préparateurs en pharmacie, médecins et infirmiers) a permis d’identifier la nécessité de disposer de fiches d’information et d’aide à la prise traduites en plusieurs langues.

La finalité
Mettre à disposition des professionnels des fiches d’aide à la prise médicamenteuse multilingues pour les personnes consultants à la PASS.
Améliorer la compréhension des traitements médicaments pour améliorer la prise médicamenteuse et les conseils associés.

La description du projet
Les actions portent tout d’abord sur le ciblage des fiches d’aide médicamenteuse à traduire. Les fiches sont axées sur les formes galéniques les plus complexes, les spécialités à risque selon les « never-events » (circulaire DGOS/PF2/2012/72 du 14 février 2012) et les médicaments les plus consommés. Les fiches sont élaborées en français et une base de libellés à traduire est structurée pour homogénéiser les informations communes avant traduction.
Une fois mises à disposition des équipes, les fiches font l’objet d’une évaluation auprès des patients pour bénéficier d’un retour d’expérience sur leur utilisation entre deux consultations.
Les usagers cibles du projet sont les patients non francophones qui consultent aux CHU de Besançon et ont une délivrance de traitement dans l’établissement. En 2018, la PASS a accueilli 600 patients pour un total de 1100 consultations. La moitié des patients ont eu besoin de l’intervention d’un traducteur (les autres étaient francophones ou anglophones).

Les acteurs
L’initiative du projet est multidisciplinaire. L’équipe pharmaceutique (pharmaciens et préparateurs) en charge de la dispensation des médicaments aux consultants de la PASS et l’équipe médicale et soignante (médecin, secrétaire et assistante sociale) de l’unité PASS.
Tous ont participé activement à la réflexion et l’élaboration de ce projet.
Les patients ont également participé au projet par l’intermédiaire de leurs retours sur la qualité et l’ergonomie des fiches d’aide.
Ce projet est soutenu par la Direction de l’établissement et l’ARS Bourgogne Franche-Comté qui lui a attribué le prix qualité 2018.

Les axes prioritaires :

  • Renforcer et préserver l’accès à la santé – y compris à la prévention – pour tous, notamment par une information adaptée aux personnes vulnérables (mineures, majeures protégées, en perte d’autonomie, souffrant de troubles psychiques, intellectuellement déficientes…), étrangères, placées sous main de justice… ;

La réalisation

La mise en œuvre
Les équipes de la pharmacie et de la PASS du CHU de Besançon ont élaborées les fiches d’aide. Elles sont disponibles en 6 langues : français, allemand, anglais, espagnol, arabe et russe. Des interprètes bénévoles du CHU ont permis ces traductions.
52 fiches sont disponibles depuis Avril 2018 pour les professionnels de la PASS et les préparateurs chargés de la dispensation des traitements. Les fiches contiennent des éléments simples à base d’images ou de tableaux pour les patients afin de faciliter la compréhension sur le rythme et la méthode de prise des médicaments.
Une 1ère évaluation a été réalisée auprès des patients en septembre 2018. Une seconde évaluation est en cours sur janvier 2019 pour bénéficier d’un retour d’expérience sur leur utilisation entre 2 consultations.
Sur le 1er semestre 2019, un élargissement des langues disponibles aux langues des pays d’Europe de l’est (albanais, serbe, croate) est envisagé grâce au prix qualité 2018 de l’ARS.

Projet initié en :
2017

Projet mis en œuvre en :
2018

Comment et combien ?
Le projet a été mis en place sans moyen dédié par les équipes de la pharmacie et de la PASS. Des traducteurs bénévoles ont permis la traduction des fiches d’aide.

La poursuite du projet vers un élargissement des langues disponibles est envisagée grâce au prix qualité 2018 de l’ARS de 5000 €. Un appel d’offres sera lancé en 2019, par l’établissement, auprès de sociétés de traduction.

La communication
Les fiches d’aide à la dispensation sont disponibles et diffusées au niveau de l’établissement.
En externe, ce projet a fait l’objet d’une communication lors de la semaine sécurité patient pour l’obtention du prix qualité 2018. Un film a été réalisé à cette occasion. Il est disponible sur le site de l’ARS Bourgogne-Franche Comté.
Le projet a été relayé par les média régionaux (Infos Dijon, Ma commune, Bien public, France Bleu Besançon) et la presse professionnelle (dépêche APM du 30/11/2018).
Il a fait également fait l’objet d’une communication orale à la Société de médecine et de pharmacie de Franche-Comté le 18/10/2018.

Et après

Les résultats
L’usager devient un véritable acteur de sa prise en charge malgré le contexte social défavorable. Les informations contenues dans ces fiches traduites concourent à la sécurisation et à l’observance thérapeutique des patients.

Les perspectives sont de poursuivre les traductions dans de nouvelles langues et de développer un outil/application internet ou smartphone pour mettre les documents à disposition des autres services PASS, au niveau régional et national. Les barrières linguistiques et sociales étant communes à ces structures.

Evaluation et suivi
En septembre 2018, une première évaluation a été réalisée auprès des patients. Sur les 26 patients concernés, une langue lue et comprise était présente dans 88% des cas. Près de 27% des patients avaient des difficultés à la lecture, ce qui nous a confortés dans l’utilisation de symboles et d’images. Tous les patients ont déclarés être satisfaits de ces fiches.

Une seconde évaluation est en cours (janvier 2019). Elle est réalisée par le médecin en présence d’un traducteur pour évaluer l’utilisation de la fiche par le patient entre 2 consultations.

Quelques conseils et témoignages
- « Le patient » : un objectif commun qui fédère les équipes pharmaceutiques, médicales et soignantes.
- La pluridisciplinarité, gage de réussite.
- Un projet dont l’initiative repose sur la solidarité et le bénévolat au profit de personnes vulnérables dans un contexte géopolitique d’actualité.
- Un outil nécessaire pour répondre aux recommandations de bonnes pratiques que prônent les démarches qualité au sein des établissements de santé en particulier sur les questions d’information au patient et de sécurité des soins.