Droit à l’information sur les traitements médicamenteux

Objectifs
Fournir une information adaptée sur les traitements médicamenteux aux personnes souffrant de troubles psychiques à l’aide d’un jeu favorisant la médiation.

Le porteur de projet

Coordonnées de la structure :

EPSM ETIENNE GOURMELEN
1 RUE ETIENNE GOURMELEN
CS 16003
QUIMPER CEDEX 29107
Type de structure :
Établissements de santé

Coordonnées du contact :

GOARIN CHARLOTTE
Qualité : PHARMACIEN
Téléphone professionnel : 02 98 98 66 43
Courriel : [email protected]
Fax : 02 98 98 67 28

Contexte

L’origine
En 2016, une demande d’intervention des Pharmaciens auprès des patients a été initiée par la présidente de CME et la pharmacie de l’EPSM avec le soutien de la Direction.
Dans ce cadre, une séance d’information sur le médicament a été organisée en centre médico psychologique avec les patients qui souhaitaient y participer. Les échanges y ont été très riches et denses.
Il a été constaté que le support d’animation permettait de faire passer les messages principaux et d’orienter les débats.

La finalité
La finalité du projet est :
- de favoriser les échanges entre patients en présence d’un professionnel (médecin, soignant, pharmacien) qui assure une fonction d’animateur et de modérateur sur la thématique du médicament. Les améliorations attendues sont une meilleure connaissance par le patient de son traitement, l’implication et l’adhésion du patient à son traitement par le biais de partages d’expérience et d’apport d’information fiable.
- de favoriser le patient acteur de sa prise en charge

La description du projet
Les usagers cibles sont les patients suivis en ambulatoire (HJ et CMP) et les patients sortant d’hospitalisation.
Cet outil est destiné à être utilisé à l’échelle de l’établissement en petits groupes de patients (8 maximum) avec la présence minimum de 2 professionnels (soignants, pharmacien et préparateur en pharmacie).
L’objectif est d’améliorer :
- le droit des patients en matière d’accessibilité à une information sur son traitement
- la qualité de l’information transmise au patient concernant son traitement médicamenteux et de développer les activités de pharmacie et d’éducation thérapeutique.

Les acteurs
A l’issue de la semaine de la sécurité des patients 2016, la commission des usagers a validé la proposition de collaboration entre la Pharmacie et une unité de soins pour la réalisation d’un jeu. Les Pharmaciens sont à l’initiative du projet. Le plateau de jeu et les accessoires ont été réalisés au cours de l’atelier d’art-thérapie de l’unité de soins par les usagers avec l’appui d’une art-thérapeute et d’une infirmière.

Acteurs du projet :

Charlotte GOARIN – Pharmacien
Solenne GUELLEC – Infirmière
Elodie CARIOU – Art-thérapeute
Sylvie KERIOU – Cadre de santé
Guillaume LESTIDEAU – Technicien au service qualité
Chrystèle DENOUAL-BOLZER – Directrice ajointe et Présidente de la commission des usagers
Noël VANDERSTOCK – Directeur adjoint en charge de la Patientèle

Les axes prioritaires :

  • Renforcer et préserver l’accès à la santé – y compris à la prévention – pour tous, notamment par une information adaptée aux personnes vulnérables (mineures, majeures protégées, en perte d’autonomie, souffrant de troubles psychiques, intellectuellement déficientes…), étrangères, placées sous main de justice… ;
  • Accompagner les évolutions du système de santé, qu’elles soient organisationnelles ou liées aux innovations (bio) technologiques dans le respect des droits des usagers (e-santé, télémédecine, maisons et centres de santé, soins de santé transfrontaliers…) et par la mobilisation des outils de démocratie sanitaire notamment favorisant l’information et le débat citoyen.

La réalisation

La mise en œuvre
Plusieurs rencontres ont eu lieu entre l’art thérapeute, l’infirmière et le pharmacien afin de définir le concept du jeu.
Une maquette a été réalisée avec les usagers en atelier et présentée au public lors de la semaine de la sécurité des patients 2017.
Le support définitif sera finalisé au cours du 1er trimestre 2018 après quelques ajustements.
Une présentation de la version finale est prévue en avril 2018 aux différentes instances pour valider le déploiement au sein de l’EPSM.

Projet initié en :
2016

Projet mis en œuvre en :
2017

Comment et combien ?
Financé par le budget de l’EPSM

Matériel : 600€ (maquette initiale)
Ressources humaines : 15h de vacation art thérapeute : 647.1€

La communication
Plan de communication envisagé :
Communication et présentation du projet au niveau de la GHT
Point presse
Article dans une revue professionnelle
Réunion d’information auprès des usagers
Communication au réseau qualité psy breton
Communication et présentation du projet au niveau de de l’IFPS de Quimper
Communication et présentation dans des congrès (JIQHS 2018)

Et après

Les résultats
Plus-value : une nouvelle approche ludique d’information pour les usagers de santé mentale
Perspective de généralisation : tout EPSM et hors EPSM (Bretagne puis national)
Perspective de modélisation : outil modélisable

Evaluation et suivi
Indicateurs :
Nombre de séances / an
Nombre de patients participant à l’atelier
Nombre de professionnels participant à l’atelier
Questionnaire d’évaluation à la fin de séances
Transmission au COPIL Qualité + CME + CDU du bilan annuel.

Quelques conseils et témoignages
Dans le contexte actuel de plein accès à l’information, il existe une réelle nécessité d’informer de manière fiable les patients et de pouvoir les faire partager leurs expériences en présence de professionnels. C’est ainsi qu’il sera possible d’améliorer l’observance et l’adhésion aux traitements.

Implication de tous les acteurs de l’EPSM (médecins, pharmacien, soignants, patients, représentants des usagers et l’administration)