Nouvelle procédure pour les contrôles de sécurité à l’aéroport de Marseille

Objectifs résumés
Respecter l’état de santé et la dignité des malades lors des contrôles de sécurité effectués à l’aéroport de Marseille Provence avant l’embarquement.

Le porteur de projet

Coordonnées de la structure :

Association INSEME
6 rue San Lazaro
Ajaccio 20 000
Type de structure :
Association d’usagers

Coordonnées du contact :

DIGIACOMO Marie-Jeanne
Qualité : Chargée de Mission
Téléphone professionnel : 04 95 20 22 61
Courriel professionnel : [email protected]

Contexte

L’origine
INSEME a été alertée sur les difficultés rencontrées quasi quotidiennement à l’Aéroport Marseille Provence par des malades de retour d’une consultation ou d’une hospitalisation et qui s’apprêtaient à prendre un vol pour rentrer en Corse. (absence de CHU sur l’île)

Tous faisaient état de l’absence de considération apportée aux malades qui, du fait, d’un équipement médical ou d’un handicap particuliers, avaient des difficultés, voire même se trouvaient dans l’impossibilité, de répondre aux demandes qui leur étaient faites (ex : lever les bras pour une fouille, marcher pour passer le portique sans prothèse, enlever un masque de protection ou un bonnet du crâne chauve d’un enfant etc…).

De nombreux malades ont eu à faire face à des agents indélicats, peu respectueux et refusant de tenir compte des circonstances particulières qu’ils devaient affronter, y compris lorsqu’ils présentaient un certificat médical justifiant de leur état de santé et des contraintes qu’il entrainaient.

La finalité
Trouver les voies et moyens permettant que ces procédures puissent être effectuées de manière appropriée, dans le respect de la dignité de chacun afin de tenir compte de la situation médicale de certains passagers et de leur éviter d’avoir à subir les humiliations publiques insupportables qui étaient légion.

La description du projet
INSEME a saisi officiellement le Défenseurs des Droits au niveau national, le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Marseille Provence, la Direction de l’Aéroport et la société en charge des contrôles de sécurité afin qu’une réunion de travail puisse être organisée dans les meilleurs délais.

Nous avons demandé la mise en place, de manière effective et facilement visible par les malades, d’une procédure adéquate respectant leur intimité et permettant de ne pas ajouter une douleur et une humiliation supplémentaire à une situation parfois dramatique.

Il ne s’agissait pas de solliciter l’exonération des contrôles de sécurité auquel tout passager doit se soumettre. Les malades qui se rendent sur le continent pour raison médicale sont tout autant soucieux que les autres passager du respect des règles de sécurité élémentaires liées au transport aérien. Ils le sont même peut être plus que les autres, tant leur envie de rentrer chez eux pour se reposer est grande.

Les acteurs
INSEME est à l’initiative du projet.
Créée en 2009, l’Association se mobilise au service des familles qui résident en Corse et qui doivent se rendre sur le continent pour une raison médicale du fait de l’absence de CHR/CHU et de certaines spécialités sur l’île. (recherche d’hébergement, soutiens financiers, accompagnateurs bénévoles, représentation des usagers…).
Le projet a été lancé après avoir récolté les témoignages de nombreux usagers. INSEME s’est adressé officiellement aux différentes autorités concernées (Défenseur des droits, Chambre de commerce, aéroport, société en charge des contrôles).

Les axes prioritaires :

  • Co-construire l’effectivité des droits des usagers en lien avec les représentants des usagers, à partir des plaintes ou réclamations (établissements, conseils généraux, ordres et organisations professionnels, les agences régionales de santé, les conseils territoriaux de santé…) et par l’analyse systématique des motifs notamment à partir des rapports des CDU ou des CVS et la mise en œuvre de mesures d’amélioration.
  • Axe 7 : Autre

La réalisation

La mise en œuvre
Des réunions de travail ont été organisées à l’Aéroport de Marseille avec le Directeur des Opérations et la Chargée de mission sureté qui ont pris conscience de la problématique liée aux contrôles de sécurité effectués sur des personnes se déplaçant pour raison médicale et du fait que « le manque de discrétion et de discernement de la part de certains agents de sûreté engendre un sentiment d’humiliation chez la personne, ce qui n’est pas acceptable ». Ils ont affirmé leur volonté de travailler de concert avec notre association afin d’améliorer l’accueil et le traitement de ces passagers.

Après échange sur les différentes améliorations possibles, il a été convenu de mettre en place une procédure permettant à chaque personne qui le souhaite, et qui aura signalé son état de santé, que les contrôles de sûreté soient effectués dans une cabine à l’écart des autres passagers.

Projet initié en :
2014

Projet mis en œuvre en :
2014

Comment et combien ?
La procédure est mise en place depuis 2014.
Les coûts de réalisation ont été assumés par l’Aéroport de Marseille (cabines et panneau d’information du public).
La Présidente et l’avocat de l’Association on participé aux premières réunions en se déplaçant à Marseille depuis la Corse.
Depuis 2015 jusqu’à ce jour les 3 salariées de l’Association diffusent régulièrement l’information sur cette nouvelle procédure aux bénéficiaires et assure le suivi de sa mise en œuvre.

La communication
De nombreux articles ont été consacrés à la mise en place de cette nouvelle procédure dans les médias locaux (presse écrite, audio, web…).
Une communication relative à cette procédure est régulièrement faite sur notre Site internet et nos réseaux sociaux à l’attention du grand public.

Et après

Les résultats
Cette nouvelle procédure constitue une véritable avancée.
La mobilisation de l’Association a permi de sensibiliser des acteurs peu habitués à traiter ce genre de problématique, au respect des droits des malades. Les réclamations et témoignages négatifs que recevait l’Association ont quasiment disparus.
Nous souhaitons valoriser cette expérience positive qui est très peu onéreuse et qui contribue à changer la vie des malades afin de pouvoir la dupliquer dans d’autres aéroports.

Evaluation et suivi
Les 3 salariées de l’Association diffusent régulièrement l’information sur cette nouvelle procédure aux bénéficiaires et recueillent leur commentaires éventuels à leur retour en Corse. En cas de difficulté, les témoignages sont adressé à l’aéroport.
Notre Chargée de Mission "Partenariats" fait un point régulier sur la mise en œuvre de la procédure avec l’Aéroport.

Quelques conseils et témoignages
Pour les malades il n’est pas possible de se battre à la fois contre la maladie et contre les difficultés qu’ils rencontrent dans leur parcours d’accès aux soins. INSEME a souhaité être leur porte-voix.
Il n’a pas été nécessaire d’engager des démarches juridiques pour obtenir une nouvelle procédure. Le nombre important de témoignages collectés, la légitimité de l’Association et son poids médiatique ont permis la prise en compte rapide et efficace des ses propositions d’amélioration des conditions de contrôles de malades.