Connaître ses droits et les défendre : une citoyenneté à part entière

Objectifs
- Valoriser la personne en situation de handicap, son rôle social, son statut d’acteur afin de l’aider à se faire reconnaître et à exprimer sa volonté
- Faire évoluer les pratiques professionnelles vers un accompagnement de la personne à se découvrir et à puiser dans ses ressources personnelles

Le porteur de projet

Coordonnées de la structure :

CRM-IMC IEM du Val de Murigny
42 avenue Edmond Michelet
REIMS 51100
Type de structure :
Établissements médico-sociaux

Coordonnées du contact :

LE BARS Aurélie
Qualité : Directrice-adjointe
Téléphone professionnel : 03 26 36 08 08
Courriel : [email protected]
Fax : 03 26 36 08 08

Contexte

L’origine
Les établissements médico-sociaux accueillent un grand pourcentage de la population en situation de handicap en France. La politique du handicap avec la loi de 2005 ou encore la convention de l’ONU (ratifiée en 2010 par la France) parle d’inclusion sociale des personnes en situation de handicap. Ce concept ne se limite pas au "milieu ordinaire". Il concerne l’ensemble de la société dont les ESMS qui en font partie également.
Cette réflexion a amené deux établissement de l’AAIMCNE (le CRM-IMC de Reims pour les enfants et le foyer La Baraudelle d’Attigny pour les adultes) à travailler sur un projet impulsant une dynamique inclusive au sein même des ESMS autour des concepts d’empowerment et d’autodétermination afin de faire évoluer la place des personnes en situation de handicap au sein de ses structures, par les personnes elles-mêmes, dans le but de la faire évoluer plus largement au sein de la cité.

La finalité
Objectifs
- Former certains usagers à se représenter eux-mêmes et à défendre leurs droits
- Former les professionnels aux pratiques dites inclusives, c’est à dire favorisant la position d’actrice de la personne en situation de handicap et les positionner comme personnes-ressources pour les personnes accompagnées

Finalité
- Permettre aux personnes accompagnées de réaliser des actions de sensibilisation auprès d’un public large (comme les professionnels ou futurs professionnels de santé) en bénéficiant de l’accompagnement de personne-ressource
- Permettre aux personnes accompagnées d’informer leurs pairs sur leurs droits
Ces actions développeront une meilleure connaissance sur les droits des personnes en situation de handicap et développeront peut-être des actions initiées par les personnes concernées pour les défendre et faire respecter

La description du projet
Formation auprès des professionnels accompagnants
Effectif de 10 personnes
« comprendre la place de la personne en situation de handicap et l’environnement » (21 h)
« Connaître la convention de l’ONU, relative aux droits des personnes en situation de handicap et faire valoir ses droits » (18 h - en commun avec les personnes accompagnées)
« De la situation de handicap à la participation sociale » (21 h)
« Etre informé pour mieux participer » (18 heures - en commun avec les personnes accompagnées)
« Stimuler la prise d’autonomie et la participation sociale » (21 h)
« Présentation et appropriation d’outils et de méthodes » (21 h)

Formation auprès des personnes en situation de handicap (4 modules spécifiques de 18 h chacun)
Effectif de 10 personnes accompagnées
1 - « Mieux utiliser ses talents »
2 - (commun)
3 - « communiquer avec les autres »
4 - (commun)
5 - vers plus de liberté et d’autonomie
6 - atelier de mise en pratique

Les acteurs
Les directions du foyer La Baraudelle à Attigny et du CRM-IMC de Reims sont à l’initiative et porteuses de ce projet qui a été co-construit avec Mmes PITOIS-CHOQUET et PRONO.
Les orientations du projet ont été conçues par les directions et l’ingénierie de formation et l’ingénierie pédagogique par les intervenantes extérieures.
Les formations seront dispensées par des professionnels du secteur, spécialistes des droits des personnes en situation de handicap, de l’inclusion et des concepts s’y rattachant.
La participation de personnes en situation de handicap formées à la convention de l’ONU est prévue.

Les axes prioritaires :

  • Sensibiliser les professionnels de santé au moyen d’actions de formation aux droits des usagers.
  • Faire converger les droits des usagers des structures de soins, sociales et médico-sociales, notamment au travers de la participation des représentants des usagers et des usagers (CDU, CVS) et de la mise en place de dispositifs expérimentaux adaptés aux parcours (organisation territoriale pour l’exercice des droits, impliquant les établissements, les conseils généraux, les ordres et organisations professionnels, les agences régionales de santé, les conseils territoriaux de santé… ).
  • Co-construire l’effectivité des droits des usagers en lien avec les représentants des usagers, à partir des plaintes ou réclamations (établissements, conseils généraux, ordres et organisations professionnels, les agences régionales de santé, les conseils territoriaux de santé…) et par l’analyse systématique des motifs notamment à partir des rapports des CDU ou des CVS et la mise en œuvre de mesures d’amélioration.

La réalisation

La mise en œuvre
- Mise en oeuvre des formations en 2018 et 2019
- Participation de personnes en situation de handicap en tant que formatrices et d’autres en tant que stagiaires de formation
- Positionnement des personnes formées (en situation de handicap et professionnels) comme personnes-ressources par la suite

Projet initié en :
2017

Projet mis en œuvre en :
2018

Comment et combien ?
Formations sur les sites des établissements (ex : module 1 au CRM, module 2 au foyer La baraudelle, etc)

Formation des professionnels
2 835 euros * 4 modules, soit 11 340 euros
Formation des personnes accompagnées
2 430 euros * 4 modules, soit 9 720 euros
Formation commune
2 430 euros * 2 modules * 2 groupes, soit 9 720 euros
TOTAL coût formation : 30 780 euros

La réalisation de films sous forme de "BREF" pourra clôturer ce projet :
conception et réalisation pour un coût de 3 200 euros

La communication
Valorisation à travers une communication dans les médias (France 3, Radio, L’Union)
Communication sur le site Internet de l’association avec mise en ligne des films
Communication des actions de sensibilisation menées par la suite

Et après

Les résultats
Un projet au service des usagers
- Meilleure connaissance des usagers sur leurs droits
- Capacité à les diffuser au sein de la société
- Evolution des postures et pratiques professionnelles pour amener les usagers à prendre peu à peu cette place d’acteur et de citoyen

Communication des pratiques professionnelles

Une communication sur l’évolution des pratiques dans des revues spécialisées ou des colloques dédiés au thème de l’inclusion permettrait, au travers d’exemples concrets, de transposer ce projet dans d’autres régions.

Evaluation et suivi
Évaluation prévue
- Évaluation du contenu et des méthodes pédagogiques
- Nombre de personnes effectivement formées
- Mesure de la connaissance des droits au début de la formation, à l’issue et à 6 mois
- Nombre d’actions initiées par les usagers dans l’année qui suit la fin de la formation
- Nombre d’actions accompagnées par les professionnels dans l’année qui suit la fin de la formation
- Communications réalisées
- Transpositions connues du projet dans les 2 années qui suivent

Quelques conseils et témoignages
Projet devant être porté par les directions et les cadres de l’ESMS
Projet soutenu par l’association gestionnaire