La pairémulation au service de l’accès à la santé

Objectifs résumés
« La pairémulation au service de l’accès à la santé a pour ambition de former au rôle de pairémulateurs des personnes en situation de précarité, avec des parcours de demandeurs d’asile, ainsi que des personnes en situation de handicap. Il vise à la mise en place de séances d’information et de sensibilisation, autour de 3 thèmes : la prévention, l’accès aux droits, l’accessibilité des dispositifs de santé par la sensibilisation des professionnels de santé.

Le porteur de projet

Coordonnées de la structure :

DELEGATION REGIONALE HAUTS-DE-FRANCE CROIX ROUGE FRANCAISE
6 rue Colbert
AMIENS 80000
Type de structure :
Association et organisation professionnelle

Coordonnées du contact :

BILLON VIRGINIA
Qualité : DIRECTRICE TERRITORIALE AUTONOMIE
Téléphone professionnel : 06 30 08 26 13
Courriel professionnel : [email protected]

Contexte

L’origine
Paradoxalement, les personnes en situation de handicap et les personnes en situation de précarité sont souvent les personnes les plus éloignées de l’accès aux soins. Cette réalité représente un enjeu majeur de santé publique.
Le pairaccompagnement est un levier pour le développement de la capacité du pouvoir agir. La mise en œuvre opérationnelle du pairaccompagnement fait partie des objectifs tant du PRS 2, que de l’axe 3 de la RAPT ou bien encore de la Croix-Rouge française.

La finalité
La finalité est double.
1. Faciliter l’accès au soin et à la santé des personnes en situation de handicap et/ou de précarité.
2. Renforcer les mécanismes de construction de l’estime de soi par la mise en œuvre d’une action de pairaccompagnement.
Les personnes formées au rôle de pairaccompagnateurs s’appuyeront sur leur propre expérience pour se former. Elles pourront ainsi prendre conscience de leur capacité à faire et à progresser. Par leurs interventions, elles rendront accessibles aux yeux de leurs pairs, les dispositifs de soin.

La description du projet
Actions :
Construction des modules de formation.
Sessions de formation et remise des attestations lors d’une cérémonie soulignant les compétences acquises.
Interventions auprès des pairs.

Usagers cibles
Personnes en situation de handicap.
Personnes en situation de précarité avec des parcours de demandeurs d’asile.

Les acteurs
La Délégation Régionale de la Croix-Rouge française est à l’initiative de ce projet.
Elle s’est appuyée sur un large réseau de partenaires : MDPH de la Somme, APF France handicap, SATED, AVH, IRFSS, Unité Locale de la Croix-Rouge. Tous les partenaires ont participé aux comités de pilotage, soit 6 réunions en 2018.
Les personnes en situation de handicap et/ou de précarité avec un parcours de demandeurs d’asile ont été impliquées à chaque étape du projet. Elles interviennent maintenant seules auprès de leurs pairs.
Les modules de formation ont été créés « sur mesure » pour répondre aux besoins spécifiques de chacun. Des supports pédagogiques ont été réalisés afin de faciliter la prise de parole en public.

Les axes prioritaires :

  • Renforcer et préserver l’accès à la santé – y compris à la prévention – pour tous, notamment par une information adaptée aux personnes vulnérables (mineures, majeures protégées, en perte d’autonomie, souffrant de troubles psychiques, intellectuellement déficientes…), étrangères, placées sous main de justice… ;
  • Sensibiliser les professionnels de santé au moyen d’actions de formation aux droits des usagers.

La réalisation

La mise en œuvre
Le premier semestre 2018 fut dédié à la formation des pairaccompagnants :
1. Réalisation des modules par l’IRFSS au regard des préconisations des membres du comité de pilotage.
2. Formations de deux groupes, un groupe de personnes en situation de handicap et un groupe de personnes en situation de précarité avec un parcours de demandeurs d’asile, soit 38 stagiaires au total.
Le second temps a vu l’organisation des séances d’information et de sensibilisation autour de 3 thèmes : l’accès à la santé, la prévention et la découverte du handicap. D’octobre à décembre 2018, 10 séances d’information et de sensibilisation aux droits (6 à destination de personnes en situation de handicap, 4 à destination de personnes demandeurs d’asile), 2 séances d’information sur la thématique du handicap auprès de professionnels du social et de la santé ont été organisées.

Projet initié en :
2017

Projet mis en œuvre en :
2018

Comment et combien ?
Budget : 20 950 €, dont :
- 15 650 € grâce à un soutien financier de l’ARS dans le cadre de l’Appel à Initiatives « Démocratie Sanitaire".
- 5 300 € de fonds de soutien au développement de projet de la Croix-Rouge française.

Moyens humains : associations présentes au comité de pilotage, personnes en situation de handicap accompagnées au sein d’établissements sociaux et médico-sociaux de la Somme, personnes d’origine étrangère accompagnées par l’Etape, Centre social géré par la Croix-Rouge française à Amiens Nord et proposant des cours de FLE.

La communication
Présentation de l’action lors de la Convention Nationale de la Croix Rouge française, dans le cadre d’un kiosque dédié à l’innovation sociale.
Article dans la Lettre de la Réponse Accompagnée Pour Tous.
Article dans l’intranet Croix Rouge.
Article Courrier Picard.
Intervention lors de la matinée Réponse Accompagnée pour Tous (Amiens – 16/11/2018).

Et après

Les résultats
Les plus-values sont nombreuses, à commencer par le changement de regard porté tant sur les personnes en situation de handicap, que sur les personnes d’origine étrangère. La question de la pluralité des publics a fait l’objet de nombreux échanges au sein du comité de pilotage. Les premiers retours montrent que les personnes ayant participé à ce projet se définissent lors de leurs interventions comme pairémulateurs en non comme des personnes « en situation de… » La reconnaissance s’effectue à partir de la compétence, de la capacité à transmettre une information au regard d’une expérience et d’un vécu. Ils montrent plus d’assurance et donnent ainsi à leurs pairs l’envie de « faire ».
Cette approche par la capabilité et la valorisation peut se généraliser sur un large panel de thématiques : citoyenneté, emploi, autonomie dans la vie quotidienne,…

Evaluation et suivi
Double évaluation : satisfaction des pairaccompagnants et des pairaccompagnés.
Indicateurs quantitatifs : nombre d’intervenants, nombre de participants aux sessions d’information.

Au vu des premiers retours, des ajustements sont en cours sur l’utilisation de supports remis aux pairaccompagnants/pairémulateurs lors des sessions de formation.

Quelques conseils et témoignages
Le pairaccompagnement est un réel levier pour le développement de compétences et de la capacité à agir. Les personnes formées ont toutes exprimé une fierté à intervenir auprès de leurs pairs et souhaitent réitérer l’expérience.
Il est important de s’assurer que les futurs pairaccompagnants aient une expérience avérée sur laquelle s’appuyer. Un accompagnement est nécessaire afin qu’elles prennent conscience que de cette expérience peut naître une compétence.