Les habitant.es ambassadeurs.rices de santé

Objectifs
- Développer la démocratie en santé
- Favoriser l’accès aux soins et à la prévention des publics vulnérables

Le porteur de projet

Coordonnées de la structure :

Mairie de Lille ; service santé
Place Augustin Laurent
Lille 59000
Type de structure :
Collectivités territoriales

Coordonnées du contact :

Pauchet Hélène
Qualité : responsable du service santé
Téléphone professionnel : 03 20 49 56 14
Courriel : [email protected]

Contexte

L’origine
Après avoir coordonné le réseau de professionnels pour apporter une réponse adaptée aux besoins et attentes des habitants les PRS depuis 2015 ont amorcé le développement de la démocratie en santé.
Des temps d’échanges ont été organisés avec des habitants afin qu’ils puissent s’exprimer sur leurs attentes en termes de santé.
Dans ce cadre, 12 femmes volontaires du Faubourg de Béthune ont bénéficié d’une formation « femme ambassadrice en santé sexuelle ».
Elles ont acquis une expérience en termes d’écoute active et sont en capacité de conseiller et d’orienter.
Elles ont été formées sur d’autres thématiques et sont désormais identifiées comme personnes ressources.
Fort de cette expérience, le service Santé multiplie les ambassadeurs santé dans les autres quartiers et les accompagne dans la mise en place de projets en santé.

La finalité
Les habitants expriment leurs attentes, leurs besoins, leurs difficultés mais aussi leurs ressources. Ils s’informent, se forment et mettent en place des actions. L’objectif est d’améliorer leur état de santé globale mais aussi d’améliorer celui de leurs concitoyens
Les impacts attendus :
-  ouverture de droits de publics éloignés du système de santé
-  accompagnements au bilan de santé, aux dépistages…
-  fluidité du parcours de soins et de santé
-  émergence de projets de promotion de la santé
-  engagement citoyen en faveur de la santé
-  meilleur accès à l’information, la prévention en santé
-  accompagnement en cas de refus de soins

LES OBJECTIFS

1 développer les compétences psycho-sociales des ambassadeurs de santé, agir sur les déterminants de santé et permettre un meilleur accès à l’information, aux dépistages et aux soins

2 permettre aux habitants isolés d’avoir accès à l’information , accès aux soins voire de rentrer dans un parcours coordonné de soins

La description du projet
• informer les habitants sur la possibilité de devenir ambassadeurs de santé
• former les habitants pour leur permettre de devenir des ambassadeurs de santé ,
• les accompagner dans leur démarche de sensibilisation des pairs,
• promouvoir le droit et l’information des usagers par le biais des ambassadeurs de santé, écouter, conseiller et accompagner les « invisibles » (public isolé fragilisé qui ne fréquente pas les structures) et que nous n’arrivons jamais à toucher,
• co-construire au moins un projet par quartier de prévention, de promotion de la santé par et pour les habitants adaptés à leur besoin
Caractéristiques du public
Les bénéficiaires de ce projet : ambassadeurs et environnement familial et une projection d’une captation de 10 personnes par ambassadeur
Les habitants en demande d’écoute et d’orientation et les habitants qui nécessitent une démarche « d’aller vers » au vue de leur isolement social, de leur non demande en santé qui n’apparaît pas comme une priorité.

Les acteurs
Démarche politique pour la mise en place de démocratie en santé.
le service santé a organisé des temps d’échange puis des temps de formation et d’action avec les habitants soutenu financièrement par la DRJSCS.
Fort de leur expérience et formation un groupe d’ambassadeurs participent au comité de pilotage des PRS. Elles expriment leur volonté de ne pas s’orienter sur l’une des thématiques préétablies mais de se mobiliser sur la question de l’impact de la dégradation des logements sur la santé.
En décembre 2016 , 2 ambassadrices se sont rendues à Rennes pour témoigner de leur expérience lors Journée d’études « Politique locale de Santé : enjeux et dynamiques » du Réseau français des Villes-Santé de l’OMS.
Des temps d’échange sont organisés pour prendre en compte leur besoin et organisé des temps de formation en conséquence.
Elles participent régulièrement à différentes réunions avec le service santé afin de recueillir leur avis.

Les axes prioritaires :

  • Renforcer et préserver l’accès à la santé – y compris à la prévention – pour tous, notamment par une information adaptée aux personnes vulnérables (mineures, majeures protégées, en perte d’autonomie, souffrant de troubles psychiques, intellectuellement déficientes…), étrangères, placées sous main de justice… ;

La réalisation

La mise en œuvre
Le projet est piloté par la coordinatrice des pôles ressources santé
Il s’agit également de se baser sur l’expertise des PRS et de leur connaissance du public.
Aussi, le service santé assure la partie méthodologique, le lien avec les pôles ressources santé, les habitants et les professionnels.
Les PRS assurent la mise en place opérationnelle du projet.
Les habitants au cœur de ce projet, acteurs expriment leurs attentes, besoins. Il s’agit également de valoriser leurs compétences, accroître leurs connaissances en leur proposant des formations adaptées afin que ceux-celles-ci puissent accueillir la parole, conseiller et orienter sans se sentir en difficulté.

Projet initié en :
2015

Projet mis en œuvre en :
2016

Comment et combien ?
• 2017 Mise en place d’un plan de communication et de recrutement
• Dernier trimestre 2017 et 2018 Formation
o comprendre et pratiquer l’écoute active
o comprendre les droits en santé
o Formation « spécialisée » (sur les addictions, le cancer …)
o découverte des partenaires « clef » tels que la CPAM, les associations, les CMP…
• 2018 Accompagnement des ambassadeurs sur différentes actions.
Le projet est mis en place par la délégation santé de la Ville. C’est la coordinatrice des PRS qui en assure la mise en oeuvre. Il s’agit également de se baser sur l’expertise des PRS pour la mise en place opérationnelle.
Les habitants expriment leurs attentes et leurs besoins et sont accompagnés dans la réalisation des projets
Les formations sont assurées par des professionnels.
En 2017 obtention d’une subvention du conseil départemental de 32490 €
En 2018 soutien financier de l’ARS de 6200€
Ces subventions sont destinées à financer les formations et actions

La communication
Mise en place d’un plan de communication et de recrutement à l’échelle de la ville, flyer, affiches
Article dans le journal municipal avec le témoignage d’une ambassadrice
Réunion d’information dans les quartiers de la ville

Et après

Les résultats
Les ambassadeurs sont ravis de leurs temps de formation, ils se sentent plus armés pour aller vers leur entourage.
Ces formations leur ont permis de se projeter dans leur rôle d’ambassadeur et ils ont commencé à avoir des idées d’actions.
Pour certains, la prise de parole se fait plus facilement et ils osent exprimer leurs difficultés ou relayer celles de leur entourage. Ainsi, 3 ambassadrices accompagneront le service santé lors d’une réunion avec l’ordre des médecins pour témoigner de la réalité du refus de soin de certains praticiens

Evaluation et suivi
Les critères d’évaluations sont définis, ils y a ceux qui concernent directement les ambassadeurs et il y a ceux qui concernent les personnes touchées par les ambassadeurs.
L’idée est de réaliser un cahier de suivi par ambassadeur. Il sera construit par les ambassadeurs eux mêmes.
-  réunion collective des ambassadeurs de santé afin qu’ils puissent échanger sur le projet et son éventuel évolution,
-  mise en place de temps d’Intervision avec les ambassadeurs de santé afin de faire une synthèse de leur démarche d’aller vers

Quelques conseils et témoignages
Rendre l’information accessible à toutes et tous, se baser sur des structures locales, prendre le temps de consultation, former les habitant.es et partir de leurs attentes.