Mon parcours de soins

Objectifs
Permettre aux personnes en situation de handicap mental d’être acteur autour de leur santé

Le porteur de projet

Coordonnées de la structure :

Foyer de Vie du Bord des Eaux
243 rue Philibert Robiaud
Hénin-Beaumont 62110
Type de structure :
Établissements médico-sociaux

Coordonnées du contact :

JOLY Jean-Pascal
Qualité : Directeur
Téléphone professionnel : 06 38 82 40 21
Courriel : [email protected]

Contexte

L’origine
Pour le parcours de soins des personnes en situation de handicap, Nous prenons trop souvent des décisions à leur place et avons tendance à anticiper leurs besoins
Comment les rendre acteur dans ce parcours si spécifique

La finalité
Faciliter l’échange entre le patient en situation de handicap mental et les médecins, tout en assurant un meilleur accès aux soins et une meilleure prise en charge en créant un outil en facile à lire et à comprendre.

La description du projet
1) créer un groupe de pilotage
2) rencontrer les différents médecins du territoire
3) Créer un outil en facile à lire et à comprendre
4) diffuser l’outil à un large public
5) Favoriser la participation des USAGERS et des familles
6) Interpeller les médias sur la création du triptyque

Les acteurs
L’infirmier du Foyer de vie est à l’origine du projet.
Les participants sont :
des Résidants
des Salariés
des Infirmiers
des Médecins
l’équipe de direction
Ce groupe de travail s’est réuni 14 fois sur une période de 6 mois pour coconstruire la plaquette.

Les axes prioritaires :

  • Renforcer et préserver l’accès à la santé – y compris à la prévention – pour tous, notamment par une information adaptée aux personnes vulnérables (mineures, majeures protégées, en perte d’autonomie, souffrant de troubles psychiques, intellectuellement déficientes…), étrangères, placées sous main de justice… ;

La réalisation

La mise en œuvre
1) six mois de réflexions et d’échanges pour ce groupe chargé de sa réalisation. Il a fallu trouver des icônes suffisamment évocatrices, organiser et hiérarchiser l’information…
« Chaque étape a été testée avec les résidants et validée par les médecins »
2) Convaincre le corps médical
nous sommes allés voir chaque professionnel de santé de notre territoire pour échanger sur :
l’accueil du patient en situation de handicap
la possibilité de créneaux pour des consultations
l’utilisation possible de la plaquette
3) Ecouter les demandes du corps médical :
la gestion de la salle d’attente
un accompagnement des patients
4) Evaluer après chaque étape la compréhension de l’outil par les personnes en situation de handicap

Projet initié en :
2014

Projet mis en œuvre en :
2015

Comment et combien ?
1) Réalisation de la maquette du triptyque : 1677.98€
2) Impression de 1000 triptyques : 564€
3) 14 réunions de 2h00
4) Participation aux journées d’été de la performance en santé : 900€

La communication
1) Un article sur la plaquette dans la revue de l’UNAPEI "Vivre ensemble" édité à plus de 700 000 exemplaires
2) un article d’une page dans le journal régional "La Voix du Nord"
3) Un reportage télévisé par ILTV, télévision de la communauté d’agglomération
4) Présentation de l’outil lors des universités d’été de la performance en santé de l’ANAP à Rennes en septembre 2017

Et après

Les résultats
1) Une dynamique nouvelle sur le territoire :
l’ouverture de créneaux de quatre demi-journées par an chez des généralistes et des médecins spécialisés intéressés par le concept.
2) Une relation « gagnant/gagnant »
Grace à cette approche, les résidants ne subissent plus mais deviennent acteurs de leur santé. Ils ont une vraie communication avec les médecins qui viennent les voir au foyer ou les reçoivent au cabinet.
Cela permet aux professionnels de santé de poser les bonnes questions, d’affiner leurs diagnostics et d’avoir une vue d’ensemble sur le suivi médical du patient 
3)Effets inattendus :
des cabinets médicaux utilisent la plaquette pour les enfants : celle-ci est disponible dans la salle d’attente avec des crayons ou des gommettes.
4) Deux établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes utilisent la plaquette pour les résidants de leurs unités Alzheimer.
Celle-ci aide à se souvenir du pourquoi la personne est chez le médecin…

Evaluation et suivi
1) Suite à l’article dans la revue Vivre Ensemble, nous avons été sollicité par des associations qui souhaitaient utiliser la plaquette. Nous avons accepté tout en demandant aux associations de nous retourner en fin de chaque année le nombre de triptyque utilisés.
2) Chaque année, une réunion avec les médecins utilisant la plaquette nous permet de connaître le nombre d’utilisateur sur notre territoire
3) La plaquette est disponible sur les comptoirs des pharmacies et le réapprovisionnement des officines est un indicateur aussi intéressant
4) Notre intervention aux journées de l’ANAP a permis des réajustement de la plaquette dont l’introduction de l’échelle de la peur…

Quelques conseils et témoignages
Mes conseils :
Faites ce que vous savez faire.
Faites-le avec passion.
Faites-le parce que ça en vaut la peine
Un message :
En innovant pour le monde du handicap, nous créons parfois des outils qui deviennent universellement profitable. Comme pour le plan incliné qui profite aujourd’hui aussi bien aux personnes à mobilité réduites qu’aux personnes âgées, aux parents qui poussent une poussette, …, la plaquette est utilisée par des enfants, des personnes âgées, des réfugiés, …