les personnes âgées en scene

Objectifs
Utiliser les nouvelles technologies comme outil thérapeutique dans le cadre de la prévention des risques liés au grand âge afin de :
- Maintenir les capacités intellectuelles et physiques des patients/résidents
- Permettre l’épanouissement de la personne âgée

Le porteur de projet

Coordonnées de la structure :

Groupe Hopsitalier du Sud de l’ile de france
2 rue Fréteau de Pény
melun 77011
Type de structure :
Établissements de santé

Coordonnées du contact :

brechet severine
Qualité : directeur qualité et clientèle
Téléphone professionnel : 01 64 71 65 58
Courriel : [email protected]
Fax : 01 64 71 62 93

Contexte

L’origine
Notre établissement a participé à la campagne « Pare à Chute » initiée par l’ARS dans le but d’améliorer la prévention et la prise en charge des chutes.
Dans le cadre de cette campagne, notre établissement a travaillé sur les moyens de prévention. Pour cela nous avons réalisé avec la complicité de nos patients et résidents un film sur les risques de chutes liées à l’environnement en structures médicalisées (hôpitaux, maison de retraite, …).
Ce film a été tourné et monté par nos soins, il présente les 10 commandements à respecter afin de limiter les risques de chutes (bon chaussage, matériel de déambulation à portée de mains, aménagements des locaux, … La diffusion de ce film a permis à notre personnel d’être sensibilisé aux risques de devenir actif dans cette prévention.
 »

La finalité
Nous souhaitons utiliser les nouvelles technologies comme outil thérapeutique dans le cadre de prévention des risques liés au grand âge.
Forts de notre expérience dans la prévention du risque de chute, nous avons souhaité aller plus loin en réalisant des vidéos clips sur la prévention de la déshydratation lors des périodes de canicule, ou l’hiver pour sensibiliser et limiter les risques liés à la transmission des virus respiratoires.
Ce projet a été l’occasion de créer un atelier vidéo pour un public non initié, de réaliser des documents vidéo avec l’appui de notre équipe animation, de poursuivre et valoriser l’expérience qui a été réalisée au sien de notre établissement.

La description du projet
Pour atteindre notre objectif il a été mise en place des ateliers mensuels qui regroupent un atelier écriture de scénarios, casting des acteurs, repérage des lieux de tournage puis choix des musiques et au final aide au montage.
Les clips vidéos diffusés sont porteurs de messages forts en terme de prévention destinés aux patients / Résidents, aux familles, aux personnels et stagiaires de l’établissement.
Ce projet s’intègre dans le cadre du maintien du lien social, le service animation prenant en charge la réalisation des clips vidéo, les productions pouvant être diffusées auprès des familles et des autres résidents
Ce projet s’intègre dans le cadre du développement d’activité et initiatives liées aux nouvelles technologies.
Véritable action citoyenne, ce projet est créateur de lien social et intergénérationnel tant pour les résidents que pour leurs proches.

Les acteurs
Un cadre supérieur est à l’initiative du projet. L’équipe d’animation ainsi que des soignants et résidents ont participé à ce projet.

Les axes prioritaires :

  • Renforcer et préserver l’accès à la santé – y compris à la prévention – pour tous, notamment par une information adaptée aux personnes vulnérables (mineures, majeures protégées, en perte d’autonomie, souffrant de troubles psychiques, intellectuellement déficientes…), étrangères, placées sous main de justice… ;

La réalisation

La mise en œuvre
Lors d’ateliers mensuels qui regroupent un atelier écriture de scénarios, casting des acteurs, repérage des lieux de tournage puis choix des musiques et au final aide au montage.
Lors de chaque CVS, le projet en cours de réalisation est soumis à l’approbation et fait l’objet de discussions afin d’obtenir un niveau de participation de tous les acteurs en terme d’information, de concertation et de décisions .

Projet initié en :
2015

Projet mis en œuvre en :
2017

Comment et combien ?
Moyens financiers et humains mobilisés :
-  Salaire de base des intervenants
-  Matériel audio-visuel (caméra, ordinateur, logiciel de montage vidéo)
-  Fauteuils roulants, déambulateurs, cannes.
Les télévisions ont été acquises par le financement du projet par l’opération + de vie en 2017
La caméra et le logiciel de montage vidéo ont été prêtés par le personnel, ils sont à acquérir

La communication
ces vidéos ont diffusés d’une part auprès des soignants et résidents qui ont participé aux vidéos puis auprès de l’ensemble des l’encadrement du GHSIF. Ces films sont projetés dans les petits salons d’accueils des services pour les familles et visiteurs. Enfin le 1er film réalisé sur la prévention des chutes est diffusé sur "you tube".

Et après

Les résultats
Au travers des certifications de la haute Autorité de Santé et par l’obtention de la norme EHPAD AFNOR NF 386, notre établissement d’hébergement pour personnes âgées démontre un engagement fort de tous les intervenants envers chaque résident pour accueillir, prendre en charge, veiller au confort, rapprocher les familles et développer des activités toujours plus performantes.
Le film à la demande de l’ARS est à disposition du public sur le site ARS ainsi que sur la chaîne » you tube » crée à l’occasion
Le film a été « récupéré » par différentes EHPAD et l’affiche a fait l’objet d’un envoi à différentes structures sur leur demande.

Evaluation et suivi
Un bilan annuel de cette activité est présenté en Conseil de la Vie Sociale et fait l’objet d’une rédaction insérée dans le bilan d’activité du service animation.

Chacune des actions menées dans le cadre des objectifs de l’atelier cinéma font l’objet d’une réflexion et sont formalisées sous forme de grilles d’évaluation par atelier.
Chaque participant est évalué par activité en fonction des objectifs fixés sur chaque fiche atelier en mesurant le degré de participation, le degré de satisfaction, le discours et le comportement du patient/résident. La grille de satisfaction est l’expression du contentement ou du mécontentement du patient/résident, elle permet de réajuster les ateliers.

Quelques conseils et témoignages
ces ateliers ont été très enrichissants dans les relations entre membres soignants et résidents. Les personnes âgées qui ont participé à ces vidéos se sont épanouies.