Promouvoir la Bientraitance auprès des professionnels de la Fondation

Objectifs
Le projet « promouvoir la bientraitance auprès des professionnels de la Fondation » est de :
-  diffuser une culture de la bientraitance
-  encourager le respect des usagers et de leurs droits
-  améliorer la prise en considération de la parole des usagers notamment en mettant en place une écoute active.
Ce projet est élaboré avec les professionnels dans le cadre de deux groupes de travail. Il associe les représentants des usagers.

Le porteur de projet

Coordonnées de la structure :

Fondation Oeuvre de la Croix Saint-Simon
35 rue du Plateau
CS 2004
Paris 75019
Type de structure :
Fondation

Coordonnées du contact :

DUPONT Claire
Qualité : Directrice Qualité
Téléphone professionnel : 01 75 62 13 98
Courriel : [email protected]

Contexte

L’origine
Les groupes de travail Droits des patients et Bientraitance de la Fondation ont pour objectif de diffuser les bonnes pratiques auprès de leurs collègues en matière de : droit à l’information, expression des usagers, bientraitance, respect de la personne et de ses choix.
Pour cela, ils réalisent des supports d’information et de sensibilisation qui sont mis à la disposition de l’ensemble des professionnels des établissements sanitaires et médico-sociaux de la Fondation.
La réalisation du premier support « B comme bientraitance » a été accueilli favorablement par les professionnels et les deux groupes ont alors décidé de créer une collection de dépliants sous la forme de triptyque.

La finalité
La finalité du projet « promouvoir la bientraitance auprès des professionnels de la Fondation » est de faire connaître ou rappeler les bonnes pratiques, faire émerger une réflexion éthique et développer les compétences des professionnels en les amenant à réfléchir sur le soin et la relation soignant-soigné.
Les objectifs sont d’améliorer la qualité du soin, de la prise en charge et développer les compétences des professionnels.
Les travaux en groupe favorisent, autour d’une création collective, une dynamique d’équipe et un partage d’expérience.
La diffusion des travaux de groupe contribue à la transmission, au sein de la Fondation, de valeurs du soin telles que l’attention et le respect de l’autre. Elle participe ainsi à l’appropriation des valeurs de la Fondation.

La description du projet
Les dépliants créés par les groupes Droits des patients et Bientraitance sont destinés aux professionnels. Chaque année, deux ou trois dépliants sont réalisés et diffusés. Ils suivent la même charte graphique afin d’être identifiés par les professionnels. Chaque dépliant comporte une définition du concept, un questionnement éthique (dilemme et/ou tension), un approfondissement sur un aspect du thème ainsi qu’un éclairage philosophique, psychologique, sociologique, etc. Une page est consacrée à la description des bonnes pratiques sur les 3 plans : individuel, collectif et institutionnel. Elles sont présentées sous la forme de 3 post-it reprenant les idées essentielles.
Une courte bibliographie ou des liens vers des conférences sélectionnés sont proposés dans la rubrique « aller plus loin ».Les dépliants ont pour vocation d’améliorer la qualité du soin et de la relation avec les usagers et leur entourage.

Les acteurs
La Direction Qualité est à l’initiative de ce projet de collection. Les groupes de travail Droit des patients et Bientraitance réalisent dans le cadre de leurs travaux annuels les dépliants. Le choix des thèmes traités fait l’objet de séances de travail qui permettent d’identifier les priorités sur la base des orientations de la Fondation et des retours des professionnels de terrain.
Chaque projet est présenté pour avis aux membres de la Commission des Usagers au sein de laquelle siègent trois représentants des usagers. Les avis émis par les membres de la Commission sont pris en compte avant la diffusion des dépliants.

Les axes prioritaires :

  • Sensibiliser les professionnels de santé au moyen d’actions de formation aux droits des usagers.
  • Promouvoir un mode de résolution des litiges comme la médiation en santé dans les structures de soins, médico-sociales et à domicile en mobilisant, entre autre, les médiateurs tels que les médiateurs médicaux, les médiateurs non-médicaux, les personnes qualifiées…
  • Faire converger les droits des usagers des structures de soins, sociales et médico-sociales, notamment au travers de la participation des représentants des usagers et des usagers (CDU, CVS) et de la mise en place de dispositifs expérimentaux adaptés aux parcours (organisation territoriale pour l’exercice des droits, impliquant les établissements, les conseils généraux, les ordres et organisations professionnels, les agences régionales de santé, les conseils territoriaux de santé… ).
  • Co-construire l’effectivité des droits des usagers en lien avec les représentants des usagers, à partir des plaintes ou réclamations (établissements, conseils généraux, ordres et organisations professionnels, les agences régionales de santé, les conseils territoriaux de santé…) et par l’analyse systématique des motifs notamment à partir des rapports des CDU ou des CVS et la mise en œuvre de mesures d’amélioration.

La réalisation

La mise en œuvre
Les thèmes de travail sont présentés à la commission des usagers et font l’objet de discussion. Les travaux réalisés sont systématiquement soumis pour avis aux membres de la Commission des Usagers au sein de laquelle siègent trois représentants des usagers. Les avis émis par les membres de la Commission sont pris en compte avant la diffusion des dépliants.
La commission peut également proposer qu’un thème soit traité dans le cadre d’un des groupes : Droit des patients ou Bientraitance. Ce thème peut être proposé en fonction des évaluations menées sur les droits des usagers, des événements indésirables rencontrés ou des insatisfactions des patients.

Projet initié en :
2014

Projet mis en œuvre en :
2014

Comment et combien ?
L’élaboration des dépliants est coordonnée et pilotée par la Direction Qualité. La Direction Qualité dispose d’un temps dédié pour l’animation des groupes ainsi que la préparation des supports. Les professionnels, membres des groupes de travail, ont un temps dédié pour la participation au groupe et, le cas échéant, pour travailler entre les séances sur la bibliographie ou la rédaction d’article.
Les supports sont créés sur un logiciel de PAO destiné aux supports de communication.
Les supports sont édités en interne. Ils sont également diffusés via l’Intranet de la Fondation.
Les représentants des usagers interviennent dans le cadre de leurs missions sur les temps de commission et via des échanges par e-mail.
Les ressources vidéo utilisées sont fournies par la Fondation.

La communication
La communication en interne est assurée par les articles du journal Interne et la diffusion Intranet. Elle valorise les travaux des groupes Bientraitance et Droits des patients.
Une information est également réalisée lors des réunions des Directeurs de la Fondation. Cette information permet également de valoriser les travaux du groupe et d’améliorer la communication sur les dépliants réalisés.

Et après

Les résultats
Le projet se poursuit depuis plusieurs années. Les groupes de travail réunissent différents professionnels du secteur sanitaire et médico-social. Ils contribuent aux partages d’expérience et à une approche transversale du soin.
Les échanges des participants au cours de séances de travail permettent une réflexion sur des questions d’éthique du quotidien. Ils participent ainsi à la démarche d’éthique appliquée mise en place à la Fondation.

Evaluation et suivi
Une évaluation sur les dépliants a été menée en décembre. Elle porte sur la satisfaction relative à : la présentation du support triptyque, la page de titre, la définition du concept (ou l’introduction), la ou les questions éthiques, la partie post-it, la partie « en savoir plus » (bibliographie), vos commentaires généraux. Un échantillon d’une quarantaine de professionnels a été interrogé. Les retours sont très satisfaisants quant au format du support. Les professionnels apprécient le titre, la définition du concept et la partie Post-it. Pour certains, le questionnement éthique n’est pas suffisamment identifié comme tel. Une amélioration en ce sens va être mise en place avec la création d’un sous-titre questionnements éthiques. Enfin la couleur des QR codes de la bibliographie a été modifiée. Des professionnels ont souhaité que ce programme se poursuive avec l’élaboration et la diffusion de nouveaux dépliants.

Quelques conseils et témoignages
Le projet s’inscrit dans les orientations stratégiques de la Direction Qualité et répond aux axes : - être à l’écoute des usagers, respecter et promouvoir leurs droits - promouvoir la réflexion éthique et développer la culture de la bientraitance. Les groupes de travail contribuent à la dynamique de promotion des droits et de diffusion de la culture de la Bientraitance. La réalisation avec les professionnels de terrain permet d’être au plus près de leurs pratiques et en facilite l’appropriation. Parallèlement, la Fondation met en place une politique de formation avec des sessions consacrées aux Droits des patients. L’engagement fort de l’institution permet de maintenir la dynamique du projet dans la durée. La diffusion large des plaquettes permet de reconnaître et de valoriser les travaux des groupes. Un animateur formé aux Droits des patients, à la Bientraitance et à l’éthique favorise la réalisation des dépliants. Il est important de disposer de ressources diversifiées et pertinentes