"Aide-moi à faire seul" : respecter les droits et le travail

Objectifs résumés
- changer de regard sur les personnes âgées et repartir du droit des personnes,
- rendre la liberté de choix et la respecter : des lieux d’écoute et d’expression,
- rendre l’habitant acteur de sa vie,
- revoir en continu la cohérence du travail de toute l’équipe.

Le porteur de projet

Coordonnées de la structure :

La Maison des Sources
Rue du Dr Marcel Perrot
BP 50083
Confolens 16500
Type de structure :
Établissements médico-sociaux

Coordonnées du contact :

YOU Vincent
Qualité : Directeur
Téléphone professionnel : 05 45 84 40 28
Courriel professionnel : [email protected]

Contexte

L’origine
Nous avons pris conscience qu’un des problèmes majeurs des maisons de retraite était d’oublier les droits de leurs habitants tout en oubliant le sens du travail des équipes.
Une phrase de Montessori résume notre changement de regard et de pratiques : "Ce n’est pas parfait, mais c’est fait par eux".
En retrouvant un rôle social, les personnes âgées retrouvent le droit de choisir et le droit d’agir dans un cadre collectif.
C’est une évolution profonde qui valorise aussi le rôle des soignants.

La finalité
Faire en sorte que la maison de retraite soit un lieu où les droits des habitants soient premiers :
- une action globale qui implique toute l’équipe et qui impose des changements de pratiques dans des délais courts,
- la participation active de l’habitant à son projet de vie en fonction de ses capacités : la revalorisation et l’apaisement des familles, l’adaptation de l’environnement personnalisé,
- la participation de chacun à la vie de la maison : la réactivation du lien social, la création du désir d’appartenance à une communauté, la création de lieux d’écoute et d’expression.

La description du projet
La Méthode Montessori correspond à un projet managérial global qui inscrit l’accompagnement du personnel dans un rôle de soutien et de valorisation des capacités de chaque habitant.
Les actions pour atteindre cet objectif :
- Former dans un délai court l’intégralité du personnel à la démarche Montessori, méthode adaptée aux personnes âgées (103 professionnels formés de tous grades),
- Reconstruire l’organisation du travail quotidien sur la liberté de choix des habitants : quitter les automatismes et la délivrance uniforme de soins de nursing pour personnaliser l’aide apportée à chacun,
- Mettre en place des "comités" d’habitants et redonner un rôle social à chacun.

Les acteurs
1. Un pilotage par la Direction qui associe médecin et cadres,
2. Une implication de toute l’équipe, avec des changements éventuels de services pour ceux qui n’adhèrent pas,
3. Un rôle donné à chaque habitant en fonction de ses capacités,
4. Un élargissement du Conseil de Vie Sociale à toutes les familles,
5. Des "comités" qui associent habitants et personnel sur des axes thématiques.

Les axes prioritaires :

  • Sensibiliser les professionnels de santé au moyen d’actions de formation aux droits des usagers.
  • Faire converger les droits des usagers des structures de soins, sociales et médico-sociales, notamment au travers de la participation des représentants des usagers et des usagers (CDU, CVS) et de la mise en place de dispositifs expérimentaux adaptés aux parcours (organisation territoriale pour l’exercice des droits, impliquant les établissements, les conseils généraux, les ordres et organisations professionnels, les agences régionales de santé, les conseils territoriaux de santé… ).
  • Accompagner les évolutions du système de santé, qu’elles soient organisationnelles ou liées aux innovations (bio) technologiques dans le respect des droits des usagers (e-santé, télémédecine, maisons et centres de santé, soins de santé transfrontaliers…) et par la mobilisation des outils de démocratie sanitaire notamment favorisant l’information et le débat citoyen.

La réalisation

La mise en œuvre
1. Formation d’une équipe dans son intégralité et dans un délai très court (3 mois).
2. Le choix laissé au quotidien aux habitants implique une grande communication dans l’équipe. Chaque professionnel doit travailler en cohérence avec ses collègues et respecter les principes et valeurs de notre projet.
3. La mise en place des "comités" rassemble des habitants et soignants pour décider des orientations de la vie collective. :
- comités des fêtes qui prévoient les grandes activités
- comités des menus (choix et participation à la préparation)
- comités de communication (diffusion des information, modification de la signalétique interne, choix des badges…)
- comités d’accueil : préparation de l’accueil des nouveaux arrivants (choix et achat d’un cadeau), visite guidée des lieux par les habitants eux-mêmes…
- comité de jardinage : choix et achat des plantes et du matériel, organisation et participation aux travaux saisonniers, fleurissement de la maison de retraite.

Projet initié en :
2017

Projet mis en œuvre en :
2018

Comment et combien ?
Les seuls coûts sont ceux liés à la formation du personnel. Pour ce qui nous concerne, il s’agit d’une formation proposée par la société AG-D.
Sept groupes de trois jours furent mis en place entre mi-février et début mai 2018.
Le coût pour le CHC est de :
- 7 x 4500€TTC = 31 500€
- Approximativement 200j. pour les remplacements = 35 000€
Soit un total de 66 500€.
Nous avons fait le choix en 2018 de stopper toutes les autres formations pour la maison de retraite.
A titre de comparaison, l’enveloppe formation de la maison de retraite était en 2018 de 62 400€ (2,1% d’une masse salariale de 2,97 Millions €).

La communication
En interne :
- Présence du Directeur en début et à la fin de chaque session de formation (dont la rédaction du plan d’actions)
- Réunion régulière avec la Direction, les médecins et les cadres
- Information au CVS régulière
En externe :
- Charente Libre : http://www.charentelibre.fr/2018/03/13/la-methode-montessori-au-chevet-des-seniors-a-confolens,3222771.php
- Sud Ouest : https://www.sudouest.fr/2018/05/26/philosophie-montessori-a-la-maison-de-retraite-une-enorme-progression-5089737-886.php
- Reportage Fr2 : https://www.francetvinfo.fr/societe/prise-en-charge-des-personnes-agees/maisons-de-retraite-quand-les-residents-mettent-la-main-a-la-pate_2660196.html
- Reportage Fr5 : https://www.france.tv/france-5/entree-libre/entree-libre-saison-8/821489-un-ehpad-nouvelle-generation-a-confolens.html
Auprès des tutelles :
- Visite de la Vice-Présidente du Conseil Départemental de la Charente le 11 septembre 2018.
- Présentation, à la demande de l’ARS, au CVS Départemental le 7 décembre 2018.

Et après

Les résultats
1. Plus grande cohésion d’équipe liée à une motivation institutionnelle,
2. Modifications nombreuses dans les gestes du quotidien afin de laisser le choix,
3. Forte participation des habitants aux comités et à la vie de la maison,
4. Diminution forte de la consommation de psychotropes.

Une modélisation semble possible en reproduisant les 4 actions suivantes :
1. Implication forte de la Direction, de l’équipe médicale et des cadres,
2. Formation massive de l’ensemble du personnel sur un temps restreint,
3. Lancement d’une démarche participative complète et permanente qui permette aux habitants de maison de retraite de participer concrètement à la vie collective et la mise en place de comités thématiques,
4. Vérification en continu de la pleine adhésion de chaque membre de l’équipe.

Evaluation et suivi
Plusieurs points majeurs :
- diminution forte des consommations de psychotropes
- suivi des pratiques soignantes
- test NPI-ES pour les habitants de l’unité sécurisée
Le détail est présenté en annexe n°3.

Quelques conseils et témoignages
Le grand mérite de la Méthode Montessori est de réconcilier le droit des personnes et le sens du travail. La réussite de la démarche dépend de deux facteurs :
1. La capacité à mobiliser le budget formation sur une courte période (automne et hiver peuvent permettre de jouer sur deux exercices budgétaires)
2. La cohérence du pilotage entre Direction, médecin et cadre pour favoriser une analyse des pratiques au quotidien et en profondeur.