Cité’Zen

Objectifs résumés
- Réduire l’isolement social des étudiants, source de solitude et de détresse psychologique et promouvoir les structures locales et orienter vers celles-ci dès les premiers signes de détresse psychologique constatés
- Accompagner l’étudiant dans ses démarches d’accès aux soins (parcours de soins coordonnés) et d’accès aux droits (éligibilité aux aides financières)
- Favoriser le développement de pratiques responsables pour la santé (nutrition, bien-être, sommeil, gestion du stress, sport)

Le porteur de projet

Coordonnées de la structure :

La Mutuelle Des Etudiants (LMDE)
32 RUE BLANCHE
PARIS 75009
Type de structure :
Association et organisation professionnelle

Coordonnées du contact :

EL AARAJE LAMIA
Qualité : DIRECTRICE SANTE PREVENTION
Téléphone professionnel : 06 86 65 66 55
Courriel professionnel : [email protected]

Contexte

L’origine
Selon l’ENSE 4 46% des jeunes femmes et 25% des jeunes hommes déclarent des symptômes de mal-être. Face à cet état de mal-être, les étudiants concernés consomment des médicaments (tranquillisants, antidépresseurs), consomment du tabac, de l’alcool, du cannabis excessivement. 4% des étudiants ont consulté un psychologue ou un psychiatre.
79 % des étudiants de 15 à 30 ans ont consulté « au moins une fois » un médecin généraliste dans l’année. En revanche, peu de jeunes scolarisés déclarent avoir eu un contact dans l’année avec un médecin ou une infirmière universitaire. Les missions de la médecine universitaire (curatives et préventives) sont insuffisamment connues des élèves.
Suite à ces constats, Cité’Zen propose d’aller à la rencontre des étudiants vivant en résidence universitaires afin de les accompagner à l’autonomie en santé et à favoriser l’adoption de comportements favorables à leur santé et à leur bien-être mental et social.

La finalité
- Réduire l’isolement social des étudiants, source de solitude et de détresse psychologique et promouvoir les structures locales et orienter vers celles-ci dès les premiers signes de détresse psychologique constatés

- Accompagner l’étudiant dans ses démarches d’accès aux soins (parcours de soins coordonnés) et d’accès aux droits (éligibilité aux aides financières)

- Favoriser le développement de pratiques responsables pour la santé (nutrition, bien-être, sommeil, gestion du stress, sport)

La description du projet
Les objectifs opérationnels :
Former des étudiants relais santé locaux
Transmettre des informations et conseils individualisés aux jeunes
Orienter les jeunes vers les structures locales adéquates en fonction de leurs besoins (système de santé, soins, consultations, santé mentale…)
Remettre des outils de prévention et de protection adaptés aux besoins des jeunes
Le public visé est le public étudiant vivant en résidence universitaire du CROUS.

Les acteurs
LMDE est à l’initiative du projet.
Les différents acteurs impliqués dans le projet : La ville de Limoges, l’ARS Nouvelle Aquitaine, le CROUS de Limoges et le CH Esquirol
Différents partenaires locaux dans le champ de la prévention santé jeune ont été consultés en amont du projet (ANPAA 87, Planning Familial 87, Maison des Adolescents)

Les axes prioritaires :

  • Renforcer et préserver l’accès à la santé – y compris à la prévention – pour tous, notamment par une information adaptée aux personnes vulnérables (mineures, majeures protégées, en perte d’autonomie, souffrant de troubles psychiques, intellectuellement déficientes…), étrangères, placées sous main de justice… ;

La réalisation

La mise en œuvre
Mise en œuvre des actions de porte-à-porte dans les résidences universitaires ciblées avec le CROUS.
Des jeunes relais santé interviennent 2H30 / soir pour :
- faire un point avec les étudiants sur leurs parcours de soins coordonnés : Comprennent-ils la sécurité sociale ? Sont-ils couverts par une mutuelle ? Ont-ils déclaré un médecin traitant ? Leur carte vitale est-elle à jour ?…
Cet échange permet de créer une atmosphère de confiance, mais aussi de commencer à créer du lien ce qui est un premier pas vers la lutte contre l’isolement et pour l’amélioration de l’accès aux droits et aux soins.
- discussion autour de l’isolement et du mal-être des étudiants. Ces derniers seront informés de l’existence de structures d’accompagnement adaptées.
- période des examens : gestion du stress : prévention sur les risques de la consommation de produits psychoactifs ou de certains médicaments antifatigue notamment, conseils sur les bons réflexes en terme de nutrition, de sommeil, …

Projet initié en :
2018

Projet mis en œuvre en :
2018

Comment et combien ?
Moyens humains : 1 chargée de prévention, 1 chef d’équipe, 5 volontaires du service civique formés à la prévention santé. LMDE a fait le choix de faire appel à la prévention par les pairs afin que l’information soit transmise dans un langage simple et adapté tout en gardant sa pertinence et sa validité.
Coût du projet : 16100€ dont 7550€ financées par l’ARS
Moyens matériel : Tenues vestimentaires pour les relais santé (K-Ways, sacs, badges). Des outils spécifiques et dédiés sont créés : Affiches présentant le dispositif et le planning, flyers, un tote-bag à distribuer aux étudiants comportant notamment :
-  un mémo santé plastifié avec au recto le parcours « Ma santé bien remboursée » et au verso la liste des structures de santé utiles (centres de santé municipaux, médecine universitaires, urgences, …)
-  1 marque page avec 2 recettes de cuisine bien-être
-  1 guide sur le bien-être étudiant
-  1 préservatif externe
-  1 balle anti-stress

La communication
La communication a été faite en amont avec les différents services du CROUS de Limoges. Plusieurs rencontres ont eu lieux auprès des différents acteurs locaux afin d’informer sur le projet (ANPAA 87, MDA, Planning familial 87, Ville de Limoges etc.)
Des affiches et flyers ont également été imprimés et largement diffusés au sein des résidences universitaires, un boîtage a également été fait.
Les actions sont relayées sur les réseaux sociaux.
Les résultats seront transmis sous forme de bilans au différent partenaire et acteurs locaux lors d’une réunion de co-pilotage.

Et après

Les résultats
Le projet est actuellement en cours et devrait s’achever en juin 2019 (début du projet en octobre 2018)
Du 15 octobre 2018 au 4 décembre 2018, 16 interventions ont été réalisées, Les relais santé (ERS) ont frappé à 1262 portes :
697 portes sont restées fermées
565 portes se sont ouvertes, donnant lieu à 465 entretiens
95% des échanges ont donné lieu à un entretien approfondi
Qualité de l’échange :
La qualité de l’échange a été considérée comme ’plutôt bonne’ pour 54% des entretiens. Aucun n’entretiens n’a été considéré comme ’plutôt pas bonne’ ou ’pas bonne du tout’.
16% des entretiens durent moins de 5 minutes et 67% entre 5 et 10 minutes.

Evaluation et suivi
Bilan d’activité quantitatif : nombre de soirées, nombre de portes toquées, nombre de portes ouvertes /fermées, nombre de refus d’échanges (avec éventuellement la répartition par motif de refus), durée de l’échange, nombre d’entretiens, nombre de personnes rencontrées avec la répartition en fonction du profil des personnes : sexe, âge, filière d’études, résidence universitaire… nombre de personnes repérées en situation d’isolement / mal-être, nombre de personnes déjà rencontrées, nombre d’outils distribués / utilisés, nombre d’orientations vers le partenaire en santé mentale, nombre de personnes déclarant avoir consulté via le dispositif, nombre de consultations effectives, nombre de personnes poursuivant une démarche de soins
Bilan d’activité qualitatif : sujets abordés, informations / messages donnés, qualité des échanges, niveau de réceptivité et d’intérêt des personnes rencontrées pour l’échange, niveau d’adhésion aux conseils donnés, demandes particulières…

Quelques conseils et témoignages
Il est important de co-construire le projet avec les acteurs locaux afin d’être aux plus près des besoins du public cible.
Une communication régulière avec les différents partenaires permet également de fluidifier l’organisation des actions et participe donc à leur réussite.