Développer un livret d’accueil audio pour les patients

Objectifs
Améliorer l’accès à l’information pour les personnes analphabètes ou en difficulté pour lire, les personnes malvoyantes ou les personnes étrangères (2ème volet)

Le porteur de projet

Coordonnées de la structure :

Centre hospitalier de Cadillac
89 rue Cazeaux Cazalet
33410 CADILLAC
Type de structure :
Établissements de santé

Coordonnées du contact :

Hitier Florence
Qualité : Attachée d’administration hospitalière
Téléphone professionnel : 05.56.76.51.18.
Courriel : [email protected]

Contexte

L’origine
La réalisation d’un cartographie du respect des droits des patients amis en évidence un manque d’accès à l’information pour les personnes analphabètes ou en difficulté pour lire, les personnes malvoyantes et les étrangers.

La finalité
La finalité est d’améliorer l’accès à l’information pour les personnes en situation de fragilité, notamment l’information sur les droits des usagers, l’organisation de l’établissement…

La description du projet
Actions envisagées : tri des informations à enregistrer sous format audio (en association avec des patients dans la mesure du possible), enregistrement sous format audio par des patients (atelier radio), développement d’une application tactile sur tablette, avec affichage digital interactif et ergonomique, expérimentation sur l’unité court séjour par les patients
Cibles : personnes en situation de fragilité, particulièrement les personnes analphabètes ou sachant mal lire, les personnes malvoyantes, les personnes étrangères (2ème volet du projet).

Les acteurs
L’initiative du projet revient au groupe "droits des patients" de l’établissement qui a inclus ce projet dans le volet "droits des usagers" du projet d’établissement. Le projet est repris et suivi par la CDU.
Le projet est porté par la direction de la clientèle du centre hospitalier.
Les participants au projet sont : les patients volontaires, les soignants de l’équipe Falret (groupe radio), les soignants de l’unité court séjour, le service informatique, le service audiovisuel
L’implication des usagers portera essentiellement sur les phases de tri des informations à enregistrer, d’enregistrement audio, et d’expérimentation du dispositif.

Les axes prioritaires :

  • Renforcer et préserver l’accès à la santé – y compris à la prévention – pour tous, notamment par une information adaptée aux personnes vulnérables (mineures, majeures protégées, en perte d’autonomie, souffrant de troubles psychiques, intellectuellement déficientes…), étrangères, placées sous main de justice… ;
  • Co-construire l’effectivité des droits des usagers en lien avec les représentants des usagers, à partir des plaintes ou réclamations (établissements, conseils généraux, ordres et organisations professionnels, les agences régionales de santé, les conseils territoriaux de santé…) et par l’analyse systématique des motifs notamment à partir des rapports des CDU ou des CVS et la mise en œuvre de mesures d’amélioration.
  • Accompagner les évolutions du système de santé, qu’elles soient organisationnelles ou liées aux innovations (bio) technologiques dans le respect des droits des usagers (e-santé, télémédecine, maisons et centres de santé, soins de santé transfrontaliers…) et par la mobilisation des outils de démocratie sanitaire notamment favorisant l’information et le débat citoyen.

La réalisation

La mise en œuvre
L’originalité du projet réside dans le fait que les patients vont co-construire l’outil avec les professionnels du centre hospitalier. Ils participeront autant que possible au tri des informations à sélectionner sous format audio, ils procèderont directement à l’enregistrement audio avec l’aide des soignants qui travaillent déjà avec eux sur une activité d’émission radio.
D’autres patients testeront également l’outil pour permettre une adaptation, et les ajustements nécessaires avant déploiement. Leurs avis seront pris en compte pour ajuster la mise en œuvre du projet. Des ré-enregistrements pourront avoir lieu si certaines parties du livret doivent être améliorées ou si le contenu doit être actualisé.

Projet initié en :
2017

Projet mis en œuvre en :
2018

Comment et combien ?
Moyens humains : utilisation des moyens existants
Moyens financiers : utilisation des moyens existants pour l’enregistrement audio, coût du développement de l’application + coût tablettes (estimation 10000 euros). Auto-financement.

La communication
Communication interne : en commission des usagers + lettre de la direction + notes d’information
Communication externe : publication site internet + interview

Et après

Les résultats
L’accès à l’information par les publics en difficulté de lecture est faible au moyen des supports papiers traditionnels. L’utilisation de moyens de supports de communication modernes et intuitifs devraient améliorer l’accès à l’information pour tous.
Ce projet est, par nature, transposable à tous les établissement de santé, qui disposent tous de livret d’accueil papier pouvant être enregistrés et mis à disposition sous format audio.

Evaluation et suivi
Une évaluation est prévue, avec suivi trimestriel du niveau de réalisation par la CDU.
Des réajustements seront opérés si nécessaire en cours de réalisation du projet, notamment en phase de test à l’UCS. L’expérimentation du projet sera accompagnée d’une évaluation quantitative de l’utilisation du livret audio (nombre d’utilisateurs/nombre de patients admis sur la même période). Une évaluation qualitative sera également organisée auprès des utilisateurs (insérée dans l’application). La pertinence du niveau de précision de l’information et de la facilité de compréhension de celle-ci sera notamment évaluée.

Quelques conseils et témoignages
Au-delà de l’amélioration de l’accès à l’information par des publics fragiles, l’intérêt du projet réside également dans l’implication des patients pour co-construire le livret d’accueil audio, dans l’idée que ceux qui "prêtent leur voix" contribuent à l’amélioration de la diffusion de l’information auprès de leurs pairs et se sentent valorisés en cela, et que ceux qui reçoivent l’information y sont plus sensibles et plus attentifs précisément parce que cette information leur est transmise par leurs pairs.