Accueil des enfants visiteurs en service de réanimation

Objectifs résumés
Accueillir les enfants visiteurs en réanimation dans de bonnes conditions par la mise en œuvre d’un outil permettant de les familiariser avec la réanimation et de les préparer à ce qu’ils vont voir
Aider l’entourage et les soignants à expliquer à l’enfant la situation
Favoriser le lien familial et permettre à l’enfant de ne pas se sentir exclu de ce que traverse la famille
Répondre aux besoins de vérité de l’enfant
Maintenir le lien,lorsque c’est possible,entre le patient et l’enfant

Le porteur de projet

Coordonnées de la structure :

Hôpital Privé Résidence du Parc
16, rue gaston berger
marseille 13387 Marseille cedex 0026
Type de structure :
Établissements de santé

Coordonnées du contact :

Altroff claire
Qualité : Cadre de santé
Téléphone professionnel : 04 28 63 06 31
Courriel professionnel : [email protected]

Contexte

L’origine
La Société Française d’Anesthésie et de Réanimation ( SFAR) et la Société de Réanimation de la Langue Française ( SRLF) recommandent depuis plusieurs années l’accueil des enfants en service de réanimation adulte, car loin d’être un traumatisme, il s’agit de répondre aux besoins de vérité de l’enfant. Les différentes catégories de soignants ( médecins, infirmiers, aides soignants, psychologue, cadre…) ont souhaité travailler ensemble afin de réfléchir à comment accueillir dans les meilleurs conditions, les enfants de tout âge en réanimation.

La finalité
Il s’agit de développer une organisation et de mettre en place des outils qui vont permettre aux enfants visiteurs en service de réanimation de rendre visite à un proche dans les meilleures conditions en engendrant le moins de traumatismes possibles. L’objectif est donc d’aider les soignants et les parents à accompagner au mieux les enfants.

La description du projet
Le projet s’appuie sur les 300 recommandations de la SRLF. Une procédure a été réalisée pour définir chaque étapes. Un livret d’accueil à destination des familles et des enfants a été crée. Ce support sert aux soignants à expliquer aux enfants comment les choses vont se dérouler. L’enfant rentre chez lui avec, il peut en rediscuter avec ses proches. Ensuite, afin de familiariser l’enfant en amont, avec ce qu’il va découvrir : à savoir un univers totalement étranger, et qui peut être extrêmement stressant, nous avons souhaité lui expliquer simplement et avec des choses qu’il connaissait. pour cela, nous avons recrée une chambre de réanimation à l’identique avec des PLAYMOBIL. Cet outil permet de préparer l’enfant à ce qu’il va voir ( machines, tuyaux…) et de répondre à ses questions. Ainsi lorsque l enfant pénètre dans le service, cet univers lui parait plus familier et donc moins anxiogène.
Il a donc été décidé que l’accueil se ferrait en 5 étapes ( détaillées dans la procédure).

Les acteurs
Toute l’équipe médicale et paramédicale du service de réanimation est à l’initiative de ce projet et force de propositions. La Responsable de l’Unité a été la chef de projet et a guidé ses équipes lors de chaque étape. Six soignants (la Responsable de l’Unité, 3 infirmiers et 2 aides soignants) ont élaboré ce projet. Chacun avait une mission précise. Ils se sont réunis 5 fois aux différentes étapes du projet pour faire le point sur l’avancement des actions. La psychologue du service a apporté son expertise sur la prise en charge des enfants. Une psychologue, externe à la structure, a été sollicitée pour participer à la réflexion et apporter son aide à la construction des étapes de la visite.
L’établissement a permis aux soignants de dégager du temps pour travailler sur ce projet et permettre aux équipes de se former.
Les médecins ont participé à certaines réunions et ont suivi l’avancée du projet en validant les décisions prises.
L’association DECLIK a offert la maquette PLAYMOBIL.

Les axes prioritaires :

  • Faire converger les droits des usagers des structures de soins, sociales et médico-sociales, notamment au travers de la participation des représentants des usagers et des usagers (CDU, CVS) et de la mise en place de dispositifs expérimentaux adaptés aux parcours (organisation territoriale pour l’exercice des droits, impliquant les établissements, les conseils généraux, les ordres et organisations professionnels, les agences régionales de santé, les conseils territoriaux de santé… ).
  • Accompagner les évolutions du système de santé, qu’elles soient organisationnelles ou liées aux innovations (bio) technologiques dans le respect des droits des usagers (e-santé, télémédecine, maisons et centres de santé, soins de santé transfrontaliers…) et par la mobilisation des outils de démocratie sanitaire notamment favorisant l’information et le débat citoyen.

La réalisation

La mise en œuvre
Notre projet se construit en 6 étapes :
1. Constitution d un groupe de travail ( 6 soignants volontaires).
2. Recherche des outils et méthodes mis en place dans les réanimations accueillants déjà des enfants visiteurs et échanges avec la psychologue du service.
3. Choix de la méthode et des outils qui seront utilisés.
4. Création des outils ( livret d’accueil et procédure) et prise de contact avec l’association DECLICK pour voir avec eux si la réalisation d’une maquette récréant au plus juste la réanimation pouvait être faite.
5. Présentation des outils aux équipes ( livret d’accueil, procédure et chambre PLAYMOBIL) et formation du personnel.
6. Accueil des enfants visiteurs.

Projet initié en :
2017

Projet mis en œuvre en :
2018

Comment et combien ?
C’est un projet peu couteux mais qui a demande un investissement de la part des soignants car il faut réussir a dégager du temps sur les soins pour accompagner l’enfant.
Le temps de présence des soignants, hors temps de travail a été pris en charge par l’établissement. Ce qui représente, plus précisément : 10 heures pour les infirmiers, 6 heures pour les aides soignants et 2 heures pour la psychologue.
La maquette PLAYMOBIL nous a été offerte par l’association DECLIK de customisation de PLAYMOBIL, qui s’est déjà investie dans d’autres projets de santé, et qui après présentation de notre travail a souhaité nous aider.
Les seuls investissements réalisés ont été pour la reproduction du livret d’accueil et une boite de PLAYMOBIL.

La communication
En interne :
Présentation en CODIR élargi ( 13 avril 2018).
Diffusion du livret d’accueil des enfants ( avril 2018).
Projet soumis et présenté aux Représentants des Usagers de l’établissement ( 29 mai 2018).
Publication d’un article dans le journal interne ( septembre 2018).

En externe :
Publication d’un article dans la presse ( la Provence Aix et Marseille, dans le cadre de l’exposition PLAMOBIL à Meyreuil ou la maquette a été présentée), mai 2018.
Présentation détaillée aux experts visiteurs lors de la visite de certification HAS ( juin 2018).

Et après

Les résultats
A ce jour, il est encore tôt pour avoir des affirmations définitives mais il apparait, d’après les retours que nous avons, que l’accueil des enfants visiteurs en réanimation soit plutôt positif. Les retours après plusieurs jours ou semaines récoltés auprès des parents, ne signalent aucun signe de traumatisme ( cauchemars, angoisses…), mais plutôt une satisfaction et un soulagement de la part des enfants. Plusieurs enfants sont revenus de manière régulière après leur première visite, pour d’autres, une seule a suffi à désamorcer leurs questionnements et leur besoin de vérité. Ces visites se sont révélées également positives pour les parents, qui parlent plus facilement avec leurs enfants après la visite, car elle lève un « tabou » qui s’était parfois installé.

Evaluation et suivi
Le service suit des indicateurs qui sont commentés en réunions de service à périodicité régulière :
Quantitatif :
Suivi du nombre d’enfants accueillis
Qualitatifs :
Entretien avec les parents à J15 avec un recueil écrit.
Suivi des fiches d’évènements indésirables
Evaluation de la procédure qui a donné lieu à une réévaluation de celle ci après les premiers entretiens avec les enfants. Une nouvelle évaluation est programmée six mois après la mise en place du projet.

Quelques conseils et témoignages
Impliquer et former tous les soignants à cette démarche, cela évite que le projet ne repose que sur quelques personnes et donc qu’en cas de départ ou d’absences de ces derniers, le projet s’essouffle.
Respecter les souhaits et la temporalité de l’enfant et le protéger des attentes ou projections des parents.
Ne pas projeter ses propres angoisses sur les enfants et ne pas craindre de provoquer chez eux un traumatisme.
Prévoir une maquette solide car les PLAYMOBIL sont parfois mal menés.