Mettre en place un interprétariat professionnel en psychiatrie

EPSM Etienne-Gourmelen

Au sein de l’EPSM, la nécessité de mettre en place un interprétariat professionnel s’est progressivement confirmée. Cela, pour répondre à un besoin croissant des équipes, de plus en plus démunies face à des patients en exil ou migrants, sans domicile, victimes de violences voire de psycho-traumatismes. Les bénéfices sont indéniables : pour les professionnels, le respect du secret professionnel, du droit à la confidentialité et du consentement éclairé et, pour les patients et accompagnants, une meilleure adhésion au projet thérapeutique, aux mesures de prévention, d’observance et de suivi.