Living lab : co-créez vos applications en santé

A l’occasion de la Journée nationale de l’innovation en santé, des membres du Forum des living labs en santé et en autonomie, venus des quatre coins de France, ont proposé aux visiteurs-usagers de participer à des étapes de living lab en réel.


Living lab : co-créer ses applications en santé by affairessociales-et-sante

Des séances de conception, démonstrations, « manip », ont permis d’illustrer les quatre phases de l’innovation :

  • Écouter, comprendre, recueillir les envies, les besoins, les peurs et les espoirs de la population, de ceux qui les soignent ou les aident ;
  • Chercher des idées, imaginer, co-construire des solutions nouvelles pour la santé, l’autonomie ;
  • Voir, toucher, manipuler, essayer, critiquer une solution nouvelle, pour soi et dans l’échange avec les autres ;
  • S’approprier les nouveautés disponibles, réfléchir ensemble à ce qu’elles ont transformé dans notre quotidien, à ce que l’on pourrait faire de plus, aux améliorations possibles.
Quand l’innovation descend dans la rue
Focus sur deux des neuf Living Labs présents à la Journée nationale de l’innovation en santé


A la voir marcher de loin, à tous petits pas, hésitante, l’air désorienté et la main tremblante, on lui donne 90 ans ; mais elle n’en a même pas trente. Cette transformation spectaculaire, Mylène - étudiante en médecine - la doit au simulateur de vieillissement qu’elle vient d’endosser et qu’il lui tarde d’enlever tant il est pesant. Des lunettes qui voilent ses yeux d’un film blanc, un gant relié a du courant qui fait trembler sa main, des poids aux chevilles et aux poignets qui la freinent dans ces mouvements, des genouillères qui l’empêchent de plier ses jambes et un corset dont les pointes lui labourent le dos et les baleines lui ôtent toute souplesse.


Living Lab Paillon 2020 (Nice)
Ce simulateur est un des outils déployés par le Living Lab Paillon 2020 de Nice pour concevoir et tester des solutions permettant aux seniors de rester actifs le plus longtemps possible. Et ce, grâce à une démarche de co-conception en 4 étapes que partagent tous les living lab en santé :
1 – Ecouter, comprendre, recueillir les envies et les besoins des utilisateurs.
2 – Chercher des idées, imaginer, co-construire des solutions.
3 – Toucher, manipuler, essayer, voir ce que ça donne.
Et 4 – S’approprier les nouveautés, réfléchir ensemble.


Living Lab CEN Stinco (Paris Hôpital Broca)
Délestée du poids de ses années, on retrouve Mylène, sans l’ombre d’une ride, confortablement installée dans un fauteuil. Avec dans ses bras, un adorable bébé phoque aux grands yeux tendres qui répond au nom de PARO et s’anime quand on le touche. Il ferme les yeux quand on le caresse, se love contre vous si vous savez vous y prendre et est même capable d’apprendre pour s’ajuster à vos réactions. Un pur moment de bonheur quand on vient de passer brutalement de 30 à 90 ans et vice versa. Un pur moment d’apaisement pour les malades Alzheimer qui l’expérimentent. Car PARO est un robot thérapeutique que teste en ce moment le living lab CEN Stinco de l’Hopital Broca.