Journée d’information sur les troubles causés par l’alcoolisation foetale

Le 6 septembre 2017 s’est tenu, au sein du Ministère des Solidarités et de la Santé, un colloque sur le syndrome d’alcoolisation fœtale. Ce colloque a été l’occasion de rappeler la toxicité de l’alcool pour le fœtus, et a permis aux familles, associations, réseaux, professionnels de santé et institutions de réfléchir collectivement sur cette problématique majeure de santé publique.

Retrouvez ci-dessous, le programme et l’ensemble des présentations des intervenants de cette journée.

pdf Programme de la journée Téléchargement (598.2 ko)

Présentations de la journée

Conférence introductive

- Troubles du neurodéveloppement en contexte d’alcoolisation prénatale : Du facteur de risque au diagnostic de maladie du développement (Dr David GERMANAUD, neuropédiatre, hôpital Robert-Debré)

TABLE RONDE N°1 : Prévention de l’exposition prénatale à l’alcool : population générale et populations cibles

- Alcool et grossesse : connaissances et perceptions du grand public, et outils de prévention (Chloé COGORDAN, Santé Publique France)
- Prendre en compte les addictions en maternité et parler de périnatalité en addictologie : comment améliorer la prévention ciblée et secondaire ? (Dr Sarah COSCAS, addictologue, hôpital Paul Brousse)

TABLE RONDE N°2 : Du repérage de l’enfant à risque au diagnostic de TCAF

- De la prise de conscience à la prise en charge : le passage par un diagnostic (Véronique FAUDOU-SOURISSE, Vice-présidente de Vivre avec le SAF)

- Quelles modalités d’organisation des ressources sur un territoire ?
> Alcool et grossesse : AGIR33 et les différents réseaux de professionnels de la périnatalité (Dr Anne-Laure SUTTER et Audrey GONNEAU, Agir 33)
> Le centre ressources de la Réunion (Pr Bérénice DORAY, professeur de génétique, CHU de la Réunion)

- Variabilité des troubles et formes diagnostiques : les enseignements d’une consultation hospitalière dédiée (Dr Pauline GARZON, neuropédiatre, hôpital Robert-Debré)

TABLE RONDE N°3 : Le parcours des enfants et des adultes souffrant de TCAF : un accompagnement tout au long de la vie

- Reconnaissance et orientation d’une personne atteinte de TCAF (Dr HASSANI, MDPH de la Sarthe)
- L’accompagnement précoce, la place du CAMSP (Dr Sandrine LANCO-DOSEN, neuropédiatre, directrice de CAMSP)
- Suivi éducatif et accompagnement familial de la PJJ (Dr Françoise MARCHAND-BUTTIN, Direction de la Protection Judiciaire de la jeunesse)

Conclusion

- "Mon cerveau a été abîmé par l’alcool : le comprendre c’est m’aider" (Catherine METELSKI, Présidente de Vivre avec le SAF)