Maladies transmissibles de l’enfant

Certaines maladies infectieuses peuvent être prévenues par la vaccination D’une manière générale, des mesures d’hygiène simple, comme le lavage des mains fréquent, la cuisson des aliments, le fait de se couvrir la bouche lorsqu’on tousse voire le port de masques limitent leur transmission.

JPEG

Les maladies infectieuses sont des maladies qui se transmettent principalement de 3 façons :

- Par l’air qui transporte de minuscules particules infectantes (voie aérienne)
- Par l’alimentation (voie digestive)
- Par la peau (voie cutanée)

Maladies à prévention vaccinale

Un moyen simple de les prévenir ou d’atténuer leurs conséquences : la vaccination

La vaccination est un moyen de prévention très efficace pour éviter de nombreuses maladies infectieuses. Se vacciner, c’est se protéger. En entrainant une réponse immunitaire spécifique, le vaccin évite une éventuelle contamination future. Se vacciner, c’est aussi protéger les autres, en particulier les plus fragiles : en se vaccinant, on évite de transmettre la maladie aux personnes les plus fragiles de son entourage.

- L’ensemble des recommandations vaccinales aux personnes résidant en France en fonction de leur âge est rassemblé dans le calendrier des vaccinations du ministère

- Pour plus d’informations sur les vaccins sur la base de données publique des medicaments

Les infections pulmonaires et de la sphère ORL

Ce sont des infections qui touchent les poumons et la sphère oto-rhino-laryngée, dite sphère ORL, c’est-à-dire de la bouche, de la gorge ou des oreilles. Ce sont les maladies infectieuses qui touchent le plus les enfants. Causées la plupart du temps par des virus, la plupart du temps elles ne nécessitent pas la prise d’antibiotiques .

Les maladies éruptives

Elles provoquent, comme leur nom l’indique, des éruptions cutanées. D’origine virale, elles se soignent sans antibiotiques, à l’exception de la scarlatine, qui est due à une bactérie.

Ces infections sont bénignes dans la majorité des cas. Elles doivent néanmoins être diagnostiquées, car elles peuvent parfois être graves (la rougeole, par exemple), ou entraîner des complications (la rubéole, par exemple, qui présente un risque pour les femmes enceintes).

Certaines peuvent être évitées grâce à la vaccination (rougeole, rubéole).

>> Les infections gastro-intestinales, ou gastro-entérites

Ce sont des infections inflammatoires du système digestif, à l’origine de symptômes tels que : vomissements, diarrhée aiguë, fatigue, perte d’appétit, fièvre, douleurs abdominales, etc.

Il en existe plusieurs types, mais la grande majorité de ces maladies est d’origine virale.

Elles sont très fréquentes chez les jeunes enfants, surtout lorsqu’ils sont exposés du fait de leur accueil au sein de structures collectives (crèches, garderies, école).

Elles sont très contagieuses mais le plus souvent sans gravité. Le principal risque est la déshydratation du nourrisson ou du jeune enfant. Dans la majorité des cas, le médecin traite les symptômes de la maladie en s’appuie principalement sur la réhydratation orale.

Diarrhée chez les nourrissons et les petits enfants :comment éviter la déshydratation

Les hépatites virales

Ce sont des maladies inflammatoires du foie liées à une infection virale. Il existe plusieurs sortes de virus (A, B, C…) et certains peuvent donner des infections chroniques qui peuvent être à l’origine de complications graves (cirrhose et cancer du foie).

Les antibiotiques sont inefficaces contre toutes les formes d’hépatites. Il existe en revanche des vaccins pour prévenir les hépatites A et B.

Hépatite A

Hépatite B