Feuille de route de la santé mentale et de la psychiatrie

La situation des personnes vivant avec des troubles psychiques en France est préoccupante. La demande de soins est en augmentation constante notamment pour les troubles anxiodépressifs, les psycho-traumatismes, les troubles du comportement, les addictions. Ces troubles appartiennent aux causes principales de morbidité et de mortalité. En effet, selon l’OMS, 1 personne sur 4 est touchée par des troubles psychiques à un moment de sa vie. Ces troubles représentent aujourd’hui le premier poste des dépenses de santé de notre pays, avec un coût total de 23,4 Mds € pour l’assurance maladie(14,5% des dépenses ) , et de 30 Md€ avec les aides indirectes (indemnités journalières- aide sociale)

Présentée le 28 juin 2018, la Feuille de Route santé mentale et psychiatrie s’inscrit en cohérence avec les objectifs de la stratégie nationale de santé. Elle fixe le cap d’une transformation structurelle et systémique du champ de la santé mentale et de la psychiatrie. Il s’agit d’offrir des réponses de qualité, coordonnées et diversifiées pour répondre et s’adapter aux besoins de chaque usager. Elle a comme objectifs, le repérage et la prise en charge précoces des troubles psychiques et la prévention du suicide, l’amélioration de l’accès aux soins et aux accompagnements, l’amélioration des conditions de vie, de l’inclusion sociale et de la citoyenneté des personnes vivant avec un trouble psychique, Cela n’est possible que dans une approche transversale de la politique de santé mentale, territorialisée dans le cadre des projets territoriaux de santé mentale, dans une dynamique d’« aller vers » et d’empowerment.

Cette feuille de route répond à ces enjeux par la mise en œuvre d’un plan global déclinant 37 actions très concrètes, selon trois axes :

1. Promouvoir le bien être mental, prévenir et repérer précocement la souffrance psychique, et prévenir le suicide ;

2. Garantir des parcours de soins coordonnés et soutenus par une offre en psychiatrie accessible, diversifiée et de qualité ;

3. Améliorer les conditions de vie et d’inclusion sociale et la citoyenneté des personnes en situation de handicap psychique.

Le Délégué Ministériel à la Santé Mentale et à la Psychiatrie (DMSMP) est chargé de piloter sa mise en œuvre. Des points d’avancement réguliers sont présentés chaque année au Comité Stratégique de la Santé Mentale et de la Psychiatrie (CSSMP) qui rassemble les représentants des diverses légitimités du secteur (usagers, professionnels, institutions).

pdf Présentation de la feuille de route au 28 juin 2018 Téléchargement (697.5 ko)
pdf Bilan de la feuille de route au 21 janvier 2021 Téléchargement (1.8 Mo)
pdf Communiqué de presse - Agnès Buzyn présente sa feuille de route pour changer (...) Téléchargement (421.8 ko)
Filtres 0
  • Filtrer par :

Délégation à la santé mentale

Le Délégué Ministériel à la Sante Mentale et à la Psychiatrie et son équipe Par décret n° 2019-380 du 29 avril (...)

Le Comité Stratégique de la Santé Mentale et de la Psychiatrie (...)

Le CSSMP rassemble les représentants des différents grands acteurs institutionnels, professionnels et (...)