Le numéro national de prévention du suicide

La mise en place d’une ligne dédiée à la prévention du suicide constitue une réponse essentielle à l’une des problématiques de cette prévention : l’accès et le maintien du lien avec le système de soins des personnes en souffrance. C’est pourquoi la création du numéro national de prévention du suicide fait partie des actions portées par la mesure n° 31 du Ségur de la santé.

Cette ligne doit permettre une prise en charge sanitaire immédiate : il s’agit d’évaluer les personnes et de les prendre en charge de façon adaptée (depuis les idées de suicide jusqu’à la crise suicidaire). Elle doit aussi permettre de promouvoir l’accès aux soins et de repérer les troubles de santé mentale que l’on retrouve chez plus de 80 % des personnes suicidées. Elle doit enfin permettre d’atteindre les populations les plus vulnérables (notamment les adolescents) qui sont précisément celles qui sont le moins à même de chercher de l’aide lorsque cela est nécessaire.

Le numéro national sera la porte d’entrée vers l’ensemble des dispositifs d’aide psychologique, et la garantie d’une communication directe et efficace à destination des personnes suicidaires.

Le dispositif s’adresse en premier lieu aux personnes suicidaires, puis à leur entourage, et aux professionnels soignants et non soignants en contact avec elles.

Les objectifs du numéro national de prévention du suicide sont de :
- Permettre aux personnes suicidaires d’accéder 24h/24 et 7j/7 et gratuitement par téléphone ou par messagerie instantanée à un service professionnel d’écoute, d’information, d’évaluation, d’intervention et d’orientation ;
- Prendre en charge les appels que les régulateurs du centre 15 ou d’autres dispositifs d’aide à distance identifiés comme relevant de la prévention, de la prise en charge ou de l’orientation des personnes suicidaires ;
- Apporter des conseils à l’entourage des personnes suicidaires et aux professionnels non soignant en contact avec des personnes suicidaires ;
- Apporter des conseils et des avis spécialisés aux professionnels soignants.

Afin d’identifier le pôle national qui sera en charge de la mise en place du numéro national de prévention du suicide, le ministère des solidarités et de la santé a lancé un appel à projet.