Le programme PHARE

Objectifs et orientations stratégiques

 

Le programme PHARE : de quoi parle-t’on ?

Les achats, qui constituent aujourd’hui le 2e poste de dépense des établissements hospitaliers après celui de la masse salariale, jouent un rôle essentiel à l’hôpital. Ainsi, ils représentent au total 25 milliards d’€ en dépenses annuelles, dont 60% d’achats médicaux. Ils sont égaux aux achats de l’État dans son ensemble.

A l’hôpital, les achats sont extrêmement divers. Une part importante d’entre eux est consacrée aux produits de santé et aux dispositifs médicaux : médicaments, matériels biomédicaux, équipements de soins… On estime que les achats directement liés à la production et à la délivrance de soins représentent un peu plus de la moitié du budget dédié par l’établissement dans ce domaine.

Pour porter la dynamique nécessaire à l’essor et à la structuration de la fonction achats au sein des hôpitaux, la direction générale de l’offre de soins (DGOS) a lancé début octobre 2011 le programme "Performance hospitalière pour des achats responsables" (PHARE).

Son objectif : dégager des « économies intelligentes », c’est-à-dire mieux acheter pour donner des marges de manœuvre supplémentaires aux hôpitaux, dans un contexte général de réduction budgétaire.

En 2018, les acheteurs hospitaliers ont su relever le défi de la construction d’une fonction achat mutualisée entre les établissements d’un territoire, dans un objectif de performance commune et un esprit de coopération réelle. Les fondations nécessaires à la recherche de nouvelles opportunités de gains et à l’activation de nouveaux leviers achat sont posées. Et cela autour de 6 axes majeurs :

- Le renforcement de l’organisation de la fonction achat de GHT au profit de tous les établissements membres
- L’appui au développement des opérateurs d’achat mutualisés, nationaux et régionaux
- La captation de nouveaux potentiels d’économies en recourant à l’achat en coût complet de processus ou de fonction, conjuguant économies et qualité des soins
- L’optimisation des circuits d’approvisionnement des GHT dans une approche collaborative avec les industriels pour améliorer la qualité des interfaces logistiques
- La montée en puissance d’un nouveau métier de l’achat et facteur d’efficience : le contrôle de gestion achat
- La mise en place d’un système d’information spécifique et structurant pour piloter la performance achat et l’efficience des processus

Le programme PHARE est composé d’une équipe nationale au niveau de la DGOS et de référents dédiés dans chaque ARS.

Pour tout renseignement sur le programme PHARE, vous pouvez contacter l’équipe nationale à l’adresse suivante : [email protected]

 

pdf Annuaire des animateurs achats hospitaliers en ARS - janvier (...) Téléchargement (396.7 ko)

 

Les orientations 2018-2022 du programme PHARE

1. La montée en efficience de la fonction achat de GHT

- Recentrer l’acheteur sur ses missions stratégiques amont (juste besoin, sourçage,…)
Harmoniser les pratiques sur la base d’un corpus documentaire unifié « référentiel achat »
Outiller en SI-Achat (reporting, planification,..),
- Recentrer les établissements hospitaliers sur leur cœur de métier (autour du soin)
Mettre en œuvre des modalités d’affacturage afin d’éviter les frais réglementaires
Au final, faire en sorte que ce nouveau cadre produise de la performance lisible

2. Industrialiser le dispositif des opérateurs d’achat mutualisés régionaux

- Optimiser le dispositif des opérateurs régionaux en rendant des services efficients aux GHT (éviter les doublons, structure juridique pérenne, expertises et outils, indépendance vis-à-vis des GHT…)

3. Mettre en œuvre des processus d’achat complexes et innovants

- Achat en coût complet de processus médical et médico-technique (cibles : marchés de dispositifs médicaux + prestations de conseil avec objectif de baisse de la durée moyenne de séjour)
- Achat en coût complet sur une fonction technique homogène (cibles : parc d’imagerie, infogérance informatique (équipements, maintenance, formation…)

4. Optimiser les processus logistiques (stockage et distribution)

- Rationaliser les moyens de stockage (limitation et/ou spécialisation des entrepôts d’un GHT)
- Optimisation des circuits de distribution en interne GHT et vis-à-vis des fournisseurs (limitation du nombre de points de livraison et de collecte)

 


Source :
Direction générale de l’offre de soins (DGOS)
Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l’offre de soins (PF)
14 avenue Duquesne - 75350 Paris 07 SP

Courriel : DGOS-SDPF[@]sante.gouv.fr